Ryan Dzingel (centre) avait participé au match de mercredi, ainsi qu’au précédent à Boston, malgré une blessure au bas du corps.

Aperçu de la vie sans Ceci

Les détracteurs de Cody Ceci vont avoir une idée de ce que serait la vie sans lui au cours des prochains jours alors qu’il a été placé vendredi sur la liste des blessés pour au moins une semaine par les Sénateurs d’Ottawa.

Le défenseur originaire d’Orléans s’y retrouve en même temps que les attaquants Ryan Dzingel et Alex Formenton, ce dernier ayant subi une commotion cérébrale lors d’une échauffourée qui a marqué le revers de 7-4 contre les Flyers de Philadelphie mercredi soir.

Dzingel avait participé à ce match ainsi qu’au précédent à Boston malgré une blessure au bas du corps, reliée à un muscle a révélé le d.g. Pierre Dorion vendredi, et le club a maintenant décidé qu’il valait mieux le mettre au rancart pour régler le problème une fois pour toutes. Dorion a aussi dit que Formenton « se sentait très bien » vendredi matin.

Ceci, lui, aurait « deux problèmes » au haut du corps. « Il est la personne la plus “tough” d’Orléans pour avoir joué le match de mercredi avec ce qu’il devait endurer comme douleur », a laissé entendre Dorion, qui a rappelé le défenseur Christian Jaros et l’attaquant Nick Paul (voir encadré) pour compenser ces pertes.

Ceci avait un différentiel de moins-4 en quatre parties jusqu’à maintenant, étant appelé la plupart du temps à jouer contre les meilleurs éléments adverses. Avec 370 matches en carrière disputés dans la LNH, il est le défenseur le plus expérimenté de l’équipe, loin devant Mark Borowiecki (273).

L’entraîneur-chef Guy Boucher a laissé entendre que Ben Harpur affrontera assurément les Kings samedi après-midi au Centre Canadian Tire, et il est possible que Jaros soit de l’alignement également s’il décide d’y aller avec sept défenseurs.

« On pourrait faire ça, oui. Mais Harpur va jouer, c’est certain, a-t-il dit. C’était déjà un défi (avec Ceci), ça va l’être encore plus. Je dois dire la vérité et elle est qu’on doit acheter du temps pour nos jeunes défenseurs, et nos nouveaux joueurs. Ils doivent former une chimie et grandir ensemble, pour avoir l’expérience et gérer tout ça... Ça va prendre un peu de temps, mais j’aime relever ce défi, je savais que ce serait comme ça... C’est certain qu’on doit voir une progression afin de réduire nos buts contre. »

Les Sènateurs sont bon derniers dans la LNH, à égalité avec Toronto, pour les buts alloués avec 20 en quatre parties (les Maple Leafs en ont joué cinq). Ils sont aussi 31e pour les lancers alloués par match (38,8 en moyenne). Le fait que leurs gardiens, Craig Anderson en tête, aient alloué au moins un mauvais but par match n’aide évidemment pas leur cause. Anderson, qui affrontera les Kings, ne paniquait cependant pas de voir sa brigade défensive rajeunir encore plus.

« C’est parfait. C’est juste un autre gars à qui je vais devoir parler. Jaros avait montré de belles choses au camp et c’était pile ou face entre lui et d’autres gars qui sont restés. Il peut jouer à ce niveau-ci, il a sa chance et c’est à lui de la saisir. Ça pourrait être Harpur aussi, qui pratique depuis deux semaines en attendant sa chance. Ça ne change rien pour moi, je vais juste devoir crier un peu plus, communiquer pour leur laisser savoir ce qui s’en vient, parce que le jeu se déroule vite », a confié Anderson.

Les blessures en avant amènent des remaniements de trio.

+

Nick Paul

PAUL PRÉFÉRÉ À CHLAPIK

Filip Chlapik a été le dernier attaquant retranché au camp des Sénateurs, mais pas le premier rappelé. Après Paul Carey, les Sénateurs ont fait appel à Nick Paul pour venir compenser les absences de Ryan Dzingel et Alex Formenton pour au moins la prochaine semaine (retour espéré contre Montréal samedi prochain).

« Il est clairement celui qui méritait le plus de monter. Si les gens demandent pourquoi un gars revient plutôt qu’un autre, c’est que l’autre n’a pas montré dans la Ligue américaine ce qu’il montrait ici », a expliqué Boucher.

Paul a accompagné Christian Jaros quand ils ont été rappelés de Winnipeg jeudi.

« Je suis heureux de revenir pour montrer sur quoi j’ai travaillé cet été ainsi que dans la LAH. On a atterri à Winnipeg (jeudi), le “coach” nous a dit qu’on s’en allait à Ottawa, donc on a sauté dans un autre avion pour revenir tard en soirée et être là pour la pratique (de vendredi matin). On a eu le temps de manger et même de se faire couper les cheveux. C’est une bonne journée quand tu es rappelé », a raconté l’attaquant obtenu contre Jason Spezza.