La foule applaudit le but gagnant d’Artem Anisimov.

Anisimov procure un gain aux Sénateurs [PHOTOS]

Relégué à un rôle de second plan dernièrement, Craig Anderson a montré en fin de semaine qu’il peut encore rendre de fiers services aux Sénateurs d’Ottawa – ou à une autre équipe en quête de renfort devant le filet.

Le vétéran gardien a réussi un arrêt spectaculaire avec une glissade à deux jambières samedi en s’amenant en relève dans un revers de 4-2 contre les Maple Leafs. Il a ensuite enchaîné dimanche au Centre Canadian Tire en aidant son club à remporter un surprenant gain de 4-3 en prolongation aux dépens des Stars de Dallas devant 13 150 amateurs qui, contrairement à la veille, étaient majoritairement rangés derrière les locaux.

Le Russe Artem Anisimov a procuré ce gain contre une des puissances de l’association Ouest en s’échappant grâce à une passe de Brady Tkachuk, pour ensuite déjouer son compatriote Anton Khudobin du revers avec 1:12 à faire à la période de jeu à trois contre trois.

Les Sénateurs, dont c’était le 20e gain cette saison, mettaient fin à une série de sept revers de suite en prolongation ou tirs de barrage, où ils ont maintenant un dossier de 5-11 (0-5 en fusillade).

«C’était bien de voir Arty [Anisimov] d’aller en échappée pour en finir sans qu’on aille en tirs de barrage, a raconté Anderson après ce qui était sa 199e victoire en carrière avec les Sénateurs. J’ai trouvé qu’on a bien joué du début à la fin. Notre jeu a été constant et les 20 gars tiraient sur la corde en même temps. On a joué de façon calme et en confiance.»

Auteur de 36 arrêts, Anderson a été solide et il n’a rien à se reprocher sur les buts de John Klingberg, Stephen Johns et Joe Pavelski, avec 5:11 à faire au troisième tiers pour créer l’égalité.

Tkachuk y est allé d’un but et deux passes alors que son centre Jean-Gabriel Pageau récoltait un but et une passe, Tyler Ennis étant l’autre marqueur contre Khudobin, mis à l’épreuve 46 fois.

«J’ai regardé le gardien et je savais dès le départ que j’allais faire cette feinte [du revers], il restait juste à espérer que la rondelle rentre dans le filet, a raconté Anisimov en expliquant le but gagnant. Tkachuk a vraiment joué un bon match, il travaille très fort et il n’abandonne jamais.»

De l’espoir pour Duclair

Le vétéran a aussi fait une prédiction dans le vestiaire des gagnants : Anthony Duclair, frustré à de multiples reprises par Khudobin, incluant sur une échappée en fin de match, va secouer sa léthargie de 21 parties bientôt. «Il va compter lors de notre prochain match. Il obtient trop de chances, ça va rentrer pour lui afin de lui enlever ce poids des épaules», a-t-il dit.

L’entraîneur-chef D.J. Smith était d’accord. «Il a ses chances, il a l’air plus confiant, il patine bien. C’était son meilleur match des 10 derniers. Il était dangereux et ressemblait au gars qui comptait régulièrement. On pensait qu’il avait compté [samedi]», a-t-il noté.

Ce dernier a bien aimé la sortie des siens, dont les 46 lancers étaient un sommet cette saison (précédent: 42). «Nous avons paniqué un peu en troisième quand ils ont mis de la pression, mais Andy [Anderson] était là pour faire les arrêts. Nous avons bien sorti la rondelle de notre zone et nous avions de l’énergie. Tous les gars ont contribué», a-t-il souligné.

Les Sénateurs poursuivront ce long séjour à domicile de six matches en recevant les Sabres de Buffalo mardi alors qu’ils en profiteront pour retirer le numéro 4 de Chris Phillips.

›› Le sommaire du match

+

Brady Tkachuk profite d’une mêlée devant le filet des Stars pour marquer.

SOIRÉE OCCUPÉE POUR TKACHUK

Un but et deux passes, sept mises en échec, et un échange de politesses avec quelques vétérans des Stars, dont Corey Perry. Il n’y a pas à dire, Brady Tkachuk a eu une soirée occupée dimanche au Centre Canadian Tire. Une soirée comme il les aime.

« Je ne sais pas trop, il y avait de l’intensité et c’était aussi un peu chippy en première période. C’est la façon de jouer des deux équipes, je pense, a-t-il raconté après la rencontre. Ils ont beaucoup de vétérans, des gars qui sont dans la ligue depuis longtemps. Ça s’est calmé après la première, mais il reste que c’était un match amusant à jouer pour les deux clubs... Ils ont une excellente équipe, ils sont imposants et c’est bon qu’on ait pu tenir notre bout contre eux pour aller chercher deux points. »

D.J. Smith a mentionné que les choses se sont calmées notamment en raison de l’intervention du robuste Scott Sabourin, après que les Stars aient bousculé le gardien Craig Anderson.

Tkachuk a bien préparé le but de Jean-Gabriel Pageau lors de l’avantage numérique qui en a découlé, après un échange avec Thomas Chabot près du filet avant de repérer le Gatinois dans l’enclave. L’exécution était parfaite. « On travaille toujours sur ces jeux et il faut être heureux quand ça fonctionne », a-t-il noté. 

Pageau a évidemment aimé le résultat, lui dont c’était un troisième but sur le jeu de puissance. « On avait une belle séquence récemment, puis là nous étions assez froids dernièrement en avantage numérique. Le timing et l’exécution n’étaient pas là. On n’était pas tous sur la même page, mais nous avons eu une bonne réunion aujourd’hui et nous étions tous sur la même longueur d’onde. On savait où la rondelle allait. On a bien exécuté et je n’avais qu’à lancer dans cette partie-là du filet, ce qui a fonctionné », a confié Pageau au Droit, lui qui ne s’énervait toujours pas pour son sort, à une semaine de la date limite des échanges dans la LNH.