Le centre des Sénateurs Artem Anisimov déjoue le gardien des Red Wings Jonathan Bernier en tirs de barrage pour procurer un gain de 4-3 à son club samedi soir au Centre Canadian Tire.

Anisimov fusille les Red Wings

Ça ne changera probablement pas grand-chose quand viendra le temps de tenir la loterie du repêchage de juin prochain, mais les Sénateurs d’Ottawa ont refoulé les Red Wings de Detroit encore un peu plus loin d’eux samedi soir.

Artem Anisimov a dirigé l’attaque avec un doublé en plus de réussir le but gagnant en tirs de barrage dans un gain de 4-3 devant 15 505 amateurs au Centre Canadian Tire, un premier gain après cinq défaites de suite lors du concours d’habiletés cette saison pour la troupe de D.J. Smith.

Le gardien Marcus Högberg a réussi trois arrêts contre les tireurs des Wings, en plus de 25 pendant le match alors qu’il disputait un 10e match en 20 décisions ayant nécessité du temps supplémentaire ou une fusillade (fiche de 0-4 auparavant lors de celles-ci, 2-4-4 après 60 minutes).

Ottawa (23-31-12) remportait un deuxième gain de suite alors que Detroit (15-47-5), bon dernier au classement général, et de loin (23 points derrière les Sénateurs, qui sont 29e), alors que c’était le cinquième revers de suite des Wings.

«On n’a jamais abandonné quand on tirait de l’arrière par deux buts, on a créé des revirements en jouant de façon simple, puis ‘Big Hog’ a très bien joué, il a fait de beaux arrêts, il était dans le match», a souligné Anisimov.

Ce dernier a récolté 10 tirs au but lors des 65 minutes de jeu, le gardien Jonathan Bernier réalisant deux bons arrêts à ses dépens en prolongation pour l’empêcher de compléter un tour du chapeau à son tour, après celui de Bobby Ryan jeudi dernier contre Vancouver. «Il y a trois rondelles qui ont franchi la ligne des buts, donc on pourrait considérer que c’est un tour du chapeau», a blagué Anisimov, qui a maintenant 15 buts à sa fiche, pour aller avec seulement cinq passes.

«Chaque fois, qu’il avait la rondelle, on aurait dit qu’il pouvait compter. Il a été dangereux en prolongation... Quand il en compte un, on dirait qu’il en compte deux», a noté l’entraîneur-chef D.J. Smith au sujet de son vétéran centre russe.

Concernant Högberg, Smith a simplement noté qu’il «a bien mérité cette victoire, il a réalisé les trois arrêts en fusillade».

Scott Sabourin a réussi l’autre filet des Sénateurs, créant l’égalité 2-2 au début du troisième tiers. Frans Nielsen, Dylan Larkin et Sam Gagner ont trompé la vigilance de Högberg.

Le défenseur des Sénateurs Thomas Chabot disputait un 200e match en carrière, et il a été occupé lors de celui-ci, passant plus de 30 minutes sur la glace (30:35 pour être exact) sur la glace et tentant de prendre 15 tirs au filet adverse, seulement deux se rendant à Bernier alors que huit ont été bloqués par les Wings.

«Ça n’a pas de bon sens, je capotais pendant tout le match. C’est arrivé souvent que je frappais un bâton. C’est un match comme ça, ça va arriver... C’est le ‘fun’ d’avoir gagné, surtout en fusillade et surtout pour ‘Hoggy’, il a bien joué pour nous, c’est énorme pour nous de lui avoir procuré cette victoire», a-t-il confié au Droit.

D.J. Smith a surpris un peu en envoyant le défenseur Mike Reilly prendre le premier tir de barrage des siens, son premier en carrière, qu’il a raté lamentablement. «C’était parce qu’il avait gagné une récente compétition d’échappées en pratique. Ses tirs à cette occasion-là étaient pas mal différents», a blagué Smith.

Les Sénateurs remportaient ainsi seulement leur deuxième match disputé un 29 février, après un gain de 5-3 contre les Bruins de Boston en 2000.

Ils iront maintenant rendre visite aux Penguins à Pittsburgh mardi soir.