Mark Stone a trimé dur face à Andrew MacDonald au cours de la deuxième période du match opposant les Sénateurs aux Flyers, mercredi soir.

Anderson ne se plaint pas

Quand il gardait les buts pour les Sénateurs, Brian Elliott s’était déjà plaint d’une « glace trop glissante » pour un but marqué au début d’une période.

Il ne faut donc pas trop se surprendre que le gardien des Flyers de Philadelphie ait été le premier de sa confrérie à exprimer sa frustration face à la décision de la LNH l’été dernier de réduire la taille des combinaisons plastron/épaulettes des cerbères du circuit afin qu’ils soient plus proportionnels à leur taille.

« J’ai déjà envoyé une couple de courriels à Kay Whitmore (le vice-président aux opérations hockey de la LNH responsable de l’équipement de gardiens). J’ai des ecchymoses partout sur les bras, c’est fou. Je pense que c’est le plus gros problème, ils ont enlevé du rembourrage au niveau des bras. On dirait que chaque tir que tu n’arrêtes pas directement avec le bloqueur ou le gant va laisser une marque », a-t-il dit cette semaine au Philadelphia Courier-Post.

« Ils veulent que l’équipement soit moulé au corps, mais en faisant ça, il n’y a pas d’espace entre toi et ton équipement, donc la rondelle frappe tes os et ta peau parce qu’il n’y a pas de coussin. Ce sont des tirs directement sur tes bras et je ne suis pas d’accord avec ça », a ajouté Elliott, qui n’a pas affronté son ancien club mercredi soir après avoir été débordé dans un revers de 8-2 la veille aux mains des Sharks de San Jose.

Du côté des Sénateurs, Craig Anderson n’a pas déposé de plainte auprès de Whitmore alors qu’il a éprouvé peu de problèmes à s’adapter à son nouveau plastron pendant le camp d’entraînement.

« Ça n’a pas été trop mal. Les premiers jours, j’ai trouvé quelques endroits plus faibles et nous avons été en mesure de remplir ces espaces où la rondelle pouvait se faufiler. J’ai communiqué avec Kay Whitmore. Quand tu exprimes des réserves, il est habituellement pas mal bon pour travailler avec les gardiens. C’est peut-être différent pour lui (Elliott), je ne sais pas quelle marque d’équipement il porte. Moi, j’avais des réserves concernant la protection à certains endroits sur les bras et dans la région de la clavicule, mais on a réussi à régler ça. Avec mon plastron de l’an passé, je sentais des rondelles, et j’en sens encore cette année, mais c’est correct », a confié Anderson au Droit, lui qui s’était amené du Colorado en février 2011 lorsqu’échangé contre... Brian Elliott.

Le troisième gardien de l’organisation, Mike McKenna, s’est moqué un peu des complaintes d’Elliott quand il a écrit sur son compte Twitter : « C’est comme si certains gardiens avaient oublié – ou n’ont jamais su – qu’une rondelle peut faire mal. »

L’adjoint d’Anderson, Mike Condon, n’a pas de problème avec cette partie de son équipement, mais il pense apporter un ajustement majeur à ses jambières. En début de match lundi, David Pastrnak a lacéré un lacet retenant le bout de sa jambière à son patin en fonçant vers sa cage, ce qui a permis à Patrice Bergeron de marquer sur le retour.

« À mon avis, c’était la définition même d’une obstruction à l’endroit du gardien, mais l’arbitre n’a rien voulu entendre », a-t-il relaté mercredi matin.

Condon pense maintenant changer son système de lacets pour une innovation lancée récemment sur le marché, des smart toe straps comportant un élastique et un velcro (utilisés par Anderson). « J’en ai justement commandé une paire ce matin avant la pratique. J’avais déjà eu un problème avec un lacet lors d’un réchauffement à Montréal, j’avais dû rentrer au vestiaire et les gens pensaient que j’avais une gastro », a-t-il indiqué.

+

Anderson et Ceci offrent l’hospitalité

Le défenseur Maxime Lajoie a confié au Droit mardi qu’il allait probablement déménager chez le vétéran Craig Anderson jeudi, et l’attaquant de 19 ans Alex Formenton a raconté qu’il acceptera pour sa part une invitation de Cody Ceci  à quitter l’hôtel où il crèche depuis le début du camp. « L’idée est de les faire sortir de l’hôtel pour qu’ils se sentent un peu plus à l’aise et qu’ils font partie du groupe un peu plus. Mes fils sont en Floride présentement, j’ai de la place en masse dans le sous-sol. Il va pouvoir manger des choses différentes que ce qu’on trouve au Kanata Centrum. J’ai hâte de voir s’il est un bon conducteur sur mon simulateur de courses », a dit Anderson, un maniaque de courses automobiles. Formenton, de son côté, apprécie l’offre de Ceci. « Ça va être bon de quitter l’hôtel et de vivre avec un coéquipier qui est prêt à te prendre sous son aile. Ça va être bon de manger des repas préparés à la maison, pour faire changement », a dit le rapide attaquant. L’entraîneur-chef Guy Boucher apprécie l’initiative de ces vétérans, qui s’ajoutent à Mark Stone qui accueille Brady Tkachuk. « Ils l’ont fait d’eux-mêmes, pas parce qu’on leur a demandé. C’est un signe de l’unité qu’on est en train de bâtir dans le vestiaire de voir des vétérans s’occuper des jeunes comme ça », a-t-il souligné.

Dorion optimiste

Le DG Pierre Dorion a accordé une entrevue surprise à la radio de TSN 1200 pendant leur émission d’avant-match mercredi soir et lorsqu’il s’est fait demander ce qu’il pensait de ses chances de faire signer de nouveaux contrats à Mark Stone et Matt Duchene, ses deux principaux joueurs pouvant devenir joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet prochain, il a d’abord refusé de répondre, avant d’offrir une note optimiste. « Avec Stone, on ne peut se parler officiellement avant le 1er janvier. Pour ce qui est de Duchene, nous avons toujours eu une bonne relation avec Pat Brisson (son agent) et quand ce sera le temps de s’asseoir, on va le faire. Ces contrats ne se négocient pas du jour au lendemain », a-t-il déclaré. 

Entre les lignes

Les Senators de Belleville ont rappelé le gardien recrue Filip Gustavsson de Brampton, dans la Ligue East Coast, avant de partir pour un voyage à Winnipeg jeudi. Dorion a laissé savoir que Marcus Hogberg avait subi une blessure mineure et ne sera pas du voyage... L’ancien Sénateur Francis Perron a connu un bon départ avec sa nouvelle équipe, les Barracudas de San Jose, avec deux buts et deux passes à ses deux premiers matches avec le club, lui qui a été obtenu dans l’échange impliquant Erik Karlsson.