Craig Anderson est revenu dans la capitale cette semaine et il a dit « vouloir être ici à 100 % » pour amorcer une huitième saison complète avec l’équipe.

Anderson n’a pas demandé d’échange

Craig Anderson a été très succinct lorsqu’il s’est fait demander mercredi s’il avait demandé aux Sénateurs de l’échanger cet été, en marge du repêchage à Dallas.

« Je n’ai pas fait de requête à cet effet », a-t-il rétorqué sèchement à une question posée par Le Droit.

« Je ne sais pas s’ils ont étudié la possibilité », a-t-il aussi mentionné lors d’un point de presse tenu avant le tournoi de golf annuel de l’équipe au club Royal Ottawa.

Le vétéran gardien de 37 ans est revenu dans la capitale cette semaine et il a dit « vouloir être ici à 100 % » pour amorcer une huitième saison complète avec l’équipe.

Il y a deux semaines, il avait déclaré qu’il voulait revenir à Ottawa « pourvu que l’on nettoie ce qui s’est passé cet été », se disant « trop vieux pour les mélodrames » comme l’arrestation de l’ancien adjoint au d.g. Randy Lee et les accusations de cyberintimidation de l’épouse d’Erik Karlsson à l’endroit de la fiancée de Mike Hoffman, échangé depuis.

« Nous sommes ici, c’est une “business” et nous sommes ici pour jouer au hockey. Il va toujours y avoir des circonstances qui vont créer des problèmes hors de votre contrôle. À mon avis, comme joueurs et comme équipe, nous devons nous assurer que nous concentrons nos énergies pour nous tenir loin de ça. Comme groupe, on doit être meilleurs pour faire ça. En allant de l’avant, c’est quelque chose qu’on peut contrôler. On contrôle ce qu’on peut contrôler. Le reste, on doit mettre ça derrière nous et faire notre travail sur la glace », a noté Anderson.

« Autant que je sache, il n’y a pas de gâchis à nettoyer, on se concentre sur le hockey. C’est maintenant le temps de jouer au hockey. L’organisation a traversé beaucoup de choses cet été, évidemment, mais j’ai confiance que nous avons mis ça derrière nous. C’est un nouveau départ et tout le monde qui est dans ce vestiaire veut être là et veut jouer au meilleur de ses habiletés », a-t-il ajouté.

Anderson n’a certes pas été à son meilleur la saison dernière, présentant sa pire moyenne (3,32) et son pire taux d’efficacité en huit ans (,898). L’échanger aurait été difficile alors que c’était tout un contraste avec la saison précédente, où il avait excellé (2,28 et ,926) même s’il n’avait joué que 40 matches, ratant deux mois pour être au chevet de son épouse Nicholle qui luttait contre un cancer de la gorge.

Le club s’était alors rallié autour de lui ainsi que de l’ancien d.g. Bryan Murray, décédé l’an dernier. 

« L’été a été long, cinq mois de congé, c’est une mauvaise pilule à avaler. On a eu beaucoup de temps pour réfléchir. Pour les joueurs qui étaient là l’an dernier, comme groupe, nous devons juste nous rassembler comme on l’avait fait la saison précédente à la dernière. Ce n’est pas impossible, nous avons encore plusieurs joueurs similaires, et le travail des vétérans est que nos jeunes rentrent dans le rang et contribuent tout en sentant qu’ils font partie de l’équipe », a souligné Anderson à ce sujet.

En ce sens, il rejoignait les propos de Mark Stone et Matt Duchene, qui ont tous deux mentionné que « le vestiaire n’était pas le désastre qu’il pouvait sembler être de l’extérieur l’an dernier ». « J’adore les gars qui sont dans notre chambre... Nous avons une crotte sur le cœur cette année, on veut prouver que nous avons un club différent de ce que les gens pensent. Je crois en ce groupe », a notamment dit Duchene.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Invités au camp

Le camp d’entraînement des Sénateurs va se mettre en branle officiellement jeudi avec les examens médicaux et tests de conditionnement physique hors glace qui auront lieu au Centre Canadian Tire.

Le club a dévoilé mercredi la liste des 57 invités au camp, qui comprend 7 gardiens, 16 défenseurs et 34 attaquants.

La liste comprend l’attaquant Marian Gaborik, mais le Slovaque acquis des Kings de Los Angeles dans l’échange de Dion Phaneuf la saison dernière n’était pas au tournoi de golf de l’équipe mercredi. Opéré au dos à la fin de la saison dernière, il ne serait pas surprenant qu’il échoue son examen médical et soit donc placé sur la liste des blessés à long terme.

20 des 27 joueurs qui ont pris part au tournoi des recrues le week-end dernier à Laval ont été retenus pour le camp, incluant trois invités qui ont des essais amateurs ou professionnels, soit le défenseur Jonathan Aspirot, des Wildcats de Moncton, l’ailier gauche Gregor MacLeod, des Remparts de Québec, et l’ailier droit Jack Skille, qui jouait à Minsk dans la KHL l’an dernier (il est un ancien premier choix de Chicago qui a joué au Colorado, à Vancouver, à Columbus et en Floride aussi).

Stationnement à prix réduit

Les Sénateurs ont également annoncé mercredi la mise en vente de leurs billets pour les parties individuelles et en même temps, ils ont dévoilé certaines nouvelles mesures pour rendre l’expérience du client meilleure au Centre Canadian Tire.

La principale est certes la réduction des frais de stationnement dans les parcs généraux entourant le CCT, qui passent de 20 à 12 $ par partie.

Pour les détenteurs d’abonnements, les sièges «club» ont été remplacés par des sièges en cuir plus confortables.