Les gestes de célébration de P.K. Subban, après son but victorieux de jeudi, n'ont pas été appréciés par Craig Anderson.

Anderson digère mal la célébration de Subban

Craig Anderson n'a pas aimé le cinquième but qu'il a alloué en prolongation au Canadien de Montréal jeudi soir. Il a encore moins aimé la célébration de P.K. Subban après celui-ci.
«Je pense que le mot clé est que ce n'était pas nécessaire», a dit le gardien des Sénateurs au sujet des gestes du flamboyant défenseur du Tricolore, qui a empoigné à plusieurs reprises le logo du CH, après avoir été félicité par ses coéquipiers et en route vers le vestiaire.
«Quand on compte en prolongation, je n'ai jamais vu un de nos joueurs patiner et montrer son chandail dans les airs comme ça. On sait que ça fait partie de son caractère, il est comme ça. On sait tout ça, mais ça devrait quand même nous fâcher suffisamment pour qu'on cherche à éviter que ça se produise à nouveau ici. Donc, il faut gagner contre eux», a souligné le gardien qui sera de retour devant le filet contre les Rangers, samedi après-midi, a annoncé son patron Paul MacLean.
La critique d'Anderson a été la plus virulente entendue dans le vestiaire des Sénateurs vendredi après leur entraînement. MacLean n'a pas voulu aborder le sujet, disant qu'il «a assez de soucis à diriger mon équipe, je ne m'occupe pas des autres».
Le capitaine Jason Spezza n'en a pas fait trop de cas, lui : «C'est ça qui est ça. Vous n'aimez jamais être humiliés en quelque sorte (shown-up), mais il a gagné le match en comptant ce but. Différents gars célèbrent de façons différentes à travers la ligue, je ne vais pas perdre de sommeil à cause de ça.»
Subban s'en «balance»
Rendu à Toronto, où il affrontera les Maple Leafs samedi soir, Subban voyait évidemment les choses sous un angle différent.
«Je m'en balance, a-t-il dit aux médias qui l'ont interrogé à ce sujet. Je m'en balance. C'est un match de hockey, je n'ai manqué de respect envers personne. Pour être honnête, ce match est terminé. Je n'ai pas vraiment besoin de commenter là-dessus.»
Sur la séquence menant au but, Subban a profité d'un revirement commis par le défenseur des Sénateurs Erik Karlsson, alors que Brian Gionta a effectué de l'échec avant sur lui.
Le récipiendaire du trophée Norris en 2012 n'en voulait pas trop à son successeur comme meilleur défenseur de la LNH. «Je n'ai pas vu ce qu'il a fait, j'étais occupé à essayer de casser mon bâton sur la barre horizontale. Je ne l'ai pas réalisé. Est-ce que ça va ajouter à la rivalité avec eux? Je ne sais pas, les matches sont déjà assez intenses. Le match de (jeudi) était un des plus excitants de l'année. Il y avait beaucoup d'émotions, et malheureusement, on leur a donné la victoire», a souligné Karlsson.
Les Sénateurs ont quand même obtenu un point de classement dans un huitième match consécutif (6-0-2) alors qu'ils vont être appelés à disputer un autre «match de quatre points» samedi, lors de la visite des Rangers de New Yorké Ces derniers se retrouvent deux points devant eux dans l'Est après leur gain de 1-0 contre les Red Wings de Détroit jeudi.
«Tous les matches sont importants présentement, surtout contre les équipes qui sont dans le même peloton que nous. Tout le monde veut tenter de s'assurer d'une bonne place au classement avant la pause olympique. Car après, ça va être encore plus difficile; il ne reste pas beaucoup de parties», soulignait l'entraîneur-chef Paul MacLean.
Après le match de samedi, les Sénateurs disputeront leurs quatre parties suivantes à l'étranger, à Washington, Tampa Bay, en Caroline et à Columbus.