Anderson a effectué du bon travail, se distinguant notamment face à Eric Fehr.

Anderson blanchit des Capitals sans capitaine

Les Sénateurs d'Ottawa n'ont pas eu Alex Ovechkine dans les pattes, mardi soir, au Verizon Center. Et ça s'est avéré une bonne affaire pour eux.
Sans leur capitaine et meilleur franc-tireur de la LNH, les Capitals de Washington ont été incapables de déjouer le gardien Craig Anderson, qui a signé un jeu blanc de 2-0 à leurs dépens.
C'était une septième victoire consécutive des Sénateurs contre les Capitals, qui connaissent des ratées avec une séquence noire de six revers d'affilée. Ces sept gains ont tous été signés par Anderson, qui a effectué 34 arrêts pour son troisième coup de pinceau de la saison, son 25e en carrière.
Le gain d'Ottawa, qui mettait fin à une séquence de deux revers de suite, ne leur a pas permis de se hisser au huitième rang dans l'Est puisque les Blue Jackets de Columbus l'ont emporté 5-3 contre Los Angeles pour conserver leur avance d'un point sur les Sénateurs (22-19-9).
« Nous avons bien joué pendant 60 minutes et c'est ce que ça prenait, a dit Anderson après coup. Nous avons bien fait ce qu'on avait à faire. Nous avons assez bien joué pour l'emporter, ce qu'on n'avait pas fait lors des deux parties à la maison. Évidemment que sans Ovechkine, il leur manquait un gros morceau, mais ça a donné la chance à d'autres joueurs de se faire valoir. »
Après un premier tiers sans but et sans grande action, Kyle Turris a lancé les visiteurs en avant au milieu du deuxième vingt quand il a utilisé le défenseur des Capitals Connor Carrick comme écran pour surprendre le gardien Braden Holtby avec un tir du poignet sans avertissement. Pour le lancer sur une belle montée, Turris avait accepté une belle passe de Clarke MacArthur en sortie de zone.
Jusque-là, les Sénateurs avaient surtout raté le filet lorsqu'ils ont obtenu leurs meilleures chances de compter. C'est ce qu'ont fait Erik Karlsson et Cody Ceci de l'enclave dès les deux premières minutes de jeu. Jason Spezza a aussi couronné une belle descente sur l'aile avec un lancer loin du filet, puis quelques instants plus tard, il a feint de lancer avant de tenter de déjouer Holtby d'un tir entre les jambières, sauf que celui-ci a réussi à faire l'arrêt.
De son côté, Anderson a réussi un bon arrêt en première lorsque John Carlson s'est présenté seul devant lui, en plus de voir un tir de Carrick atteindre le poteau.
Le fait saillant de ce premier engagement avait cependant le solide coup d'épaule de Karlsson à l'endroit de Mikhail Grabovsky au centre de la glace, alors que ce dernier tentait d'accepter une passe suicide.
Anderson a continué son bon travail en deuxième, se distinguant notamment face à Eric Fehr. Et il a récidivé contre Carlson à mi-chemin en troisième période.
Bobby Ryan a raté une belle chance de doubler l'avance des siens en début de troisième période, mais il a échappé une rondelle bondissante alors qu'il avait presque réussi à déjouer le gardien des Capitals.
Jason Spezza a réussi là où Ryan avait échoué quelques minutes plus tard cependant, doublant l'avance des siens en avantage numérique quand son tir du haut des cercles a battu Holtby du côté rapproché. Pour le capitaine, c'était un premier but en cinq matches. Le défenseur Patrick Wiercioch, utilisé à la place d'un Marc Méthot blessé légèrement, a obtenu une mention d'assistance sur ce filet.
« Je dirais que c'était un bon match sur la route. Nous avons bien composé avec les changements de momentum. Notre gardien a fait les arrêts, il a été solide et c'est pour ça qu'il est le gardien numéro un. Et notre jeu de puissance a fait la différence en allant chercher un gros but en troisième », analysait pour sa part l'entraîneur-chef Paul MacLean.
Immédiatement après le match, les Sénateurs ont mis le cap vers Tampa Bay, où ils affronteront le Lightning jeudi soir.