Alex Dubeau a remporté trois championnats nationaux en quatre ans avec les Reds du Nouveau-Brunswick.

Alex Dubeau croit en son potentiel

Alex Dubeau entreprendra une première saison dans le hockey professionnel, cet automne, à l’âge de 25 ans. Le gardien issu des rangs universitaires canadiens avait quelques options. Il a choisi l’organisation des Sénateurs d’Ottawa, pour une raison en particulier.

Ailleurs, on lui offrait des contrats à sens unique pour jouer dans la Ligue East Coast (ECHL).

Les Sénateurs allaient un peu plus loin. Ils étaient prêts à lui ouvrir une petite porte, avec une clause lui permettant d’évoluer à Belleville, dans la Ligue américaine.

Personne ne lui a fait de promesses. Ce n’est pas la compétition qui va manquer.

Quand Craig Anderson et Anders Nilsson auront officiellement récupéré leurs postes à Kanata, Dubeau devra rivaliser avec au moins trois autres espoirs. Joey Daccord et Marcus Högberg sont des choix au repêchage de l’organisation. Filip Gustavsson a été acquis dans une transaction majeure.

«Je sais très bien que j’ai des preuves à faire. Je sais que je risque quand même d’aboutir dans la Ligue East Coast», commente Dubeau.

Ça ne le dérange pas trop.

«Je vais prendre les moyens d’avancer. Les gens qui me connaissent savent que je suis capable de relever des défis», dit-il.

«Je n’ai pas le gabarit idéal, mais je suis capable d’arrêter la rondelle. Je suis un gamer. La pression ne me fait pas peur. Je suis un passionné. Je vais continuer de travailler fort pour ouvrir des portes.»

Précision, au sujet du gabarit: il mesure cinq pieds et 11 pouces.

Pour un gardien, de nos jours, ce n’est pas grand.

Dubeau possède quand même une belle carte de visite. Il a passé cinq saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec entre 2010 et 2015. Au terme de ces cinq campagnes, malgré une fiche de 138-69-8, les clubs professionnels ne se bousculaient pas à sa porte.

Il a choisi d’emprunter le chemin le plus long. Il a continué de gagner dans les rangs universitaires. Avec les Reds du Nouveau-Brunswick, il a remporté trois championnats nationaux en quatre ans.

Le printemps dernier, il s’est assuré de quitter sur une bonne note. Il a remporté le titre de joueur le plus utile à son équipe durant le tournoi de fin de saison réunissant les meilleures équipes du pays.

«Ça ne faisait pas nécessairement partie de mes objectifs. Je voulais juste connaître la meilleure fin de saison possible pour m’aider à passer à la prochaine étape. Le MVP du tournoi, je n’y avais pas vraiment pensé. D’habitude, c’est un prix qu’on remet à un joueur. Ça s’est quand même bien passé, pour moi. Nous avons joué trois parties, et toute l’équipe a bien joué.»

Dubeau a mérité le titre d’athlète masculin par excellence du mois de mars dans le sport universitaire canadien. Toutes disciplines confondues.

Un été à Boisbriand

Alex Dubeau est originaire de Mascouche. Il passe son été sur la Couronne Nord de Montréal.

Il s’entraîne à Boisbriand, au sein d’un groupe assez impressionnants de hockeyeurs professionnels. Avec Jonathan Bernier, Jean-François Bérubé, Samuel Montembeault et l’espoir des Sénateurs Kevin Mandolese, il travaille sous la direction de l’entraîneur spécialisé Marco Marciano.

Son contrat des ligues mineures lui garantit une participation au camp d’entraînement des Senators, à Belleville.

Il ne reculerait pas, si on l’invitait à faire ses preuves au camp des recrues, à Ottawa.