Tout comme son entraîneur D.J. Smith, Thomas Chabot garde la tête froide à la suite d’une soirée difficile contre les Hurricanes, lundi. Le défenseur des Sénateurs a terminé le match avec un différentiel de moins-3.

« Je peux être meilleur » — Thomas Chabot

NEWARK — D.J. Smith aime bien modifier ses trios de match en match, sinon de présence en présence pour s’adapter aux stratégies adverses.

Mais pour ce qui est de ses défenseurs cependant, il est aussi patient qu’un quidam qui se présente à l’urgence pour une simple grippe.

L’entraîneur-chef des Sénateurs n’a pas l’intention de modifier les duos avec lesquels il a commencé la saison, et même le camp d’entraînement, continuant à confier ses deux pupilles les plus talentueux, Thomas Chabot et Erik Brännström, aux vétérans Nikita Zaitsev et Ron Hainsey.

« Je pense que nous avons été très bons défensivement [récemment] et ce serait un geste de panique [les séparer] après un match où on a alloué plusieurs buts, a-t-il déclaré en réponse à une question du Droit mardi. Il y a eu des matches où n’avons pas accordé beaucoup de chances de compter et jusqu’à lundi, nous avons été très bons défensivement à mon avis. »

Son club est quand même encore 29e dans la LNH pour les lancers alloués par match en moyenne (34,9), alors qu’il a progressé un peu pour ne plus être bon dernier au chapitre des buts alloués, avec une moyenne de 3,41 (24e) malgré le revers de 8-2 de lundi contre les Hurricanes.

Smith veut particulièrement être prudent avec Chabot, qui a connu une soirée difficile avec un différentiel de moins-3.

« Il y a beaucoup de pression sur lui quand on ne compte pas de buts offensivement. Le plus important pour moi, c’est ce qu’il fait sans la rondelle. Il va toujours amasser des points. Mais il a un travail difficile. Chaque soir, il joue contre la meilleure ligne adverse. Il travaille fort et il continue à s’améliorer, selon moi », estime-t-il.

Le défenseur québécois n’a que deux passes à ses sept dernières sorties, la deuxième récoltée sur le but tardif de Brady Tkachuk à Raleigh. Il voudrait évidemment en faire plus, surtout en avantage numérique alors qu’il est le quart-arrière d’une unité qui est 31e dans la LNH avec un taux d’efficacité de 6,6 %.

« Je pense que je peux être meilleur, c’est certain. Quand tu regardes la feuille de match et que tu finis à moins-3, c’est quelque chose que je ne veux pas voir arriver souvent dans une année. J’aurais pu prendre des décisions différentes parfois, et il y a eu des mauvais bonds un peu. Je suis capable d’être meilleur dans les deux sens de la patinoire. En même temps, je ne me mets pas des tonnes de pression avec ça », a-t-il indiqué.

« En jouant contre les premières lignes adverses, je ne vais pas toujours avoir autant de chances de contribuer à l’attaque. J’essaie de trouver le juste milieu et jouer de la façon que je sais que je suis capable de jouer. Mais j’aime ça le défi de jouer contre les meilleurs joueurs des autres équipes. J’aime faire comme on a fait à Ottawa [samedi], qu’un gars comme [Sebastian] Aho n’ait rien fait. Je retire de la fierté de ça, même si en même temps, je suis un défenseur offensif. Si on veut être une bonne équipe un jour, je dois être un gars qui est capable de jouer dans les deux sens de la glace », ajoute-t-il.

Il en va de même pour Brännström, qui tarde à contribuer en offensive même si Smith estime qu’il « se débrouille de mieux en mieux sur l’attaque à cinq ». Il ne semble donc pas être question pour l’instant de le rétrograder à Belleville pour lui permettre de rebâtir sa confiance, pas pour l’instant en tout cas.

« C’est vraiment difficile de rentrer dans cette ligue en tant que défenseur. Il gagne de l’expérience et il va être un joueur utile pour nous pendant longtemps, a noté Smith. Les joueurs sont gros et la ligue est forte, tu luttes contre des hommes chaque soir. C’est bien différent de la Ligue américaine et des rangs juniors. On va lui donner du temps et il va faire son chemin. »

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Adieu Cherry

Le congédiement de Don Cherry fait évidemment jaser à travers la LNH, mais dans le vestiaire des Sénateurs, le sujet n’était pas trop populaire. Deux joueurs originaires de Toronto, Chris Tierney et Connor Brown, ont refusé de commenter la fin d’une époque à Hockey Night in Canada (Brown a déjà été louangé par Cherry à Coach’s Corner, ce dernier critiquant les Maple Leafs pour avoir rappelé un joueur américain plutôt que Brown qui était avec les Marlies à l’époque). D.J. Smith a commenté du bout des lèvres, lui. « J’adorais le regarder quand j’étais jeune, c’est certain. Les circonstances sont malheureuses. Mais je sais qu’hier, nos gars ont fait une pause un moment pour le jour du Souvenir, afin de penser aux gens qui ont donné leurs vies et ceux qui continuent à travailler pour notre liberté », a-t-il dit.

Des Devils en avance

Les Devils ont seulement un point d’avance sur les Sénateurs au classement, eux que plusieurs voyaient comme un club grandement amélioré pendant la saison morte notamment avec l’addition du premier choix Jack Hugues et du défenseur P.K. Subban. D.J. Smith s’est fait demander mardi s’ils sont un club similaire au sien. « Je pense que nous ressemblons au New Jersey d’il y a une couple d’années. Ils ont maintenant deux premiers choix au total [Jack Hugues et Nico Hischier], trois si vous comptez [Taylor] Hall. Ils ont dépensé de l’argent sur le marché des agents libres ; ils sont probablement une couple d’années en avant de nous en termes de développement », a-t-il noté au sujet du club du DG Ray Shero, qui a mis la main sur Wayne Simmonds et le Russe Nikita Gusev l’été dernier.

Entre les lignes

Les Sénateurs ont quitté un amphithéâtre inhospitalier –  ils ont une fiche de 3-16-0 à Raleigh lors des 12 dernières années – pour en visiter un autre : ils ont perdu leurs trois derniers matches au Prudential Center, où ils avaient aussi perdu à leurs six premières visites à son ouverture en 2007-2008... 

Les Sénateurs ont envoyé l’attaquant Rudolfs Balcers à Belleville mardi pour terminer sa réhabilitation à la suite d’une blessure à un genou survenue à la fin du camp. Logan Brown (épaule) a patiné avec l’équipe, mais il n’est pas prêt à revenir au jeu. Il risque lui aussi de jouer des matches à Belleville avant de revenir... 

Smith n’a pas dévoilé l’identité de son gardien partant contre les Devils, mais ça devrait être Craig Anderson.