Sénateurs

Tkachuk coule les Oilers en prolongation

Dans un duel entre deux franchises canadiennes qui en arrachent à plus d’un niveau présentement, les Sénateurs d’Ottawa ont planté un autre clou dans le cercueil des Oilers d’Edmonton samedi après-midi.

Le deuxième but du match de Brady Tkachuk en prolongation a procuré un gain de 4-3 aux visiteurs devant 18 347 amateurs au Rogers Place, permettant au gardien Craig Anderson de mettre du même coup un terme à sa séquence personnelle de 14 défaites consécutives, un nouveau record d’équipe.

«Ça faisait longtemps que j’attendais ça. Personnellement, ça a été une période difficile et c’est une bonne sensation après être passé proche souvent. Dieu merci, on a réussi à aller chercher ce but cette fois, on va pouvoir enterrer le gorille qui était sur mes épaules à quelque part... Si ça n’arrivait pas ici, où j’ai eu plusieurs bons matches en carrière (incluant un gain émotif il y a deux ans et demi), il aurait fallu que j’abandonne le hockey», a lancé Anderson après sa première victoire depuis le 17 décembre dernier.

Anderson a obtenu une passe sur le but de la victoire, ayant harponné une rondelle que Rudolfs Balcers a ensuite refilé à Tkachuk en zone neutre. «Je vais peut-être devoir compter des buts à l’avenir... Non, c’était un bond favorable, c’est tout. Heureusement, (Connor) McDavid n’a pas pu saisir la rondelle sinon il aurait compté», a ajouté Anderson, qui a fait face à 29 lancers.

Tkachuk, qui avait ouvert le pointage en avantage numérique au premier tiers, s’est amené à deux contre un avec Balcers et il a choisi de lancer, son tir se faufilant à travers le gardien des Oilers Mikko Koskinen.

«Quand j’ai reçu la rondelle, j’ai vu McDavid et (Leon) Draisaitl derrière moi, je ne sais pas ce qui est arrivé, mais je suis descendu à deux contre un et le défenseur trichait vers ‘Rudy’, donc j’ai pris un lancer et j’ai été chanceux. Je vais le prendre, c’est une grosse victoire d’équipe», a indiqué Tkachuk, dont c’était le premier but gagnant en prolongation en carrière.

«C’est son 19e but à 19 ans, ce qui est pas mal bon, a souligné l’entraîneur-chef Marc Crawford. C’est une victoire satisfaisante, ça prend du succès pour que les gars demeurent concentrés à faire les bonnes choses. C’était un des matches les plus complets que nous avons joués. On a fait quelques erreurs de couverture, mais on n’en a pas fait plusieurs de suite sur les mêmes jeux... Le retour de Thomas Chabot a fait une grosse différence pour notre brigade défensive.»

Chabot a obtenu une passe sur le but de Bobby Ryan en avantage numérique au premier tiers, empochant du même coup son 50e point de la saison. Il est seulement le quatrième défenseur de l’histoire des Sénateurs à atteindre ce plateau, après Erik Karlsson (six fois), Norm Maciver et Wade Redden.

Brian Gibbons a réussi l’autre but des Sénateurs en milieu de troisième tiers pour lancer son club en avant 3-2, mais Colby Cave a répliqué 56 secondes plus tard pour envoyer le match en prolongation. L’ex-Sénateur Alex Chiasson et McDavid ont compté les autres filets des Oilers (33-34-8), qui sont six points et six équipes derrière la dernière place de meilleur deuxième dans l’Ouest.

«C’était bien de pouvoir jouer avec un alignement presque complet après un voyage où on avait plusieurs gars malades ou blessés, a souligné Chabot. C’était une bonne bataille, on connaissait leur situation, ils voulaient vraiment gagner pour participer aux séries... Je me sentais bien, j’étais capable de patiner à mon aise. J’étais unm peu rouillé en première période, mais c’est revenu assez vite. C’était gros d’en gagner une pour Craig, il a fait face à tellement de tirs cette saison, réalisé tellement de gros arrêts pour nous.»

Les Sénateurs (26-43-6) ont récupéré les services de Chabot, Chris Tierney et Colin White, tandis que Zack Smith a dû s’absenter en raison de maux de dos. Le défenseur recrue Erik Brännström a été cédé au club-école de Belleville en raison du retour au jeu de Chabot.

Il ne reste plus que sept matches à la saison régulière des Sénateurs, qui recevront maintenant les Sabres de Buffalo mardi soir au Centre Canadian Tire.

Sénateurs

Pageau ne changera pas son style

EDMONTON — Jean-Gabriel Pageau pensait avoir vu assez de matches des Sénateurs du haut de la passerelle cette saison après en avoir raté les quatre premiers mois de celle-ci en raison de son tendon d’Achille déchiré.

La LNH en a décidé autrement en lui infligeant sa première suspension en carrière jeudi pour avoir donné de la bande à l’endroit du défenseur des Canucks Ashton Sautner, ce qui a fait qu’il a raté le match contre les Flames.

Sénateurs

Retour hâtif pour Chabot avec les Sénateurs

EDMONTON — Les neuf derniers matches de la saison des Sénateurs d’Ottawa n’ont aucune signification, donc on aurait pu pardonner à Thomas Chabot de rester à Ottawa pour continuer à soigner son orteil droit cassé il y a près de deux semaines.

L’arrière-garde étoile se sent cependant capable de jouer, ce qui fait qu’il s’est tapé le voyage de 3500 kilomètres vers Edmonton jeudi — tout comme le centre Colin White, remis d’une blessure au cou — afin de rejoindre ses coéquipiers.

Sénateurs

Les Flames prolongent l’agonie d’Anderson

CALGARY — La descente aux enfers de Craig Anderson s’est poursuivie jeudi soir à Calgary.

Les Flames de l’endroit, ironiquement le club qui l’avait originalement repêché en 1999, ont infligé une 14e défaite consécutive au gardien américain des Sénateurs d’Ottawa, dont le dernier gain remonte au 17 décembre dernier. Le revers de 5-1 devant 18 793 amateurs au Saddledome établissait une nouvelle marque d’équipe.

«On a bien commencé le match, on a pris les devants, mais on n’a pas été capable de maintenir le rythme... J’ai essayé de faire des arrêts pour ces gars-là. Tout le monde sur la glace, les recrues comme les vétérans, doit être meilleur. Tu es dans la LNH, que tu sois un jeune ou un vieux, et tu dois protéger la rondelle. C’est ça qui est ça, je comprends la situation dans laquelle je me retrouve», a noté Anderson après coup, lui qui a participé à un 15e match pendant cette séquence noire où il n’avait pas été impliqué dans la décision.

Anderson a fait face à 36 lancers en tout, effectuant plusieurs bons arrêts pour éviter que le pointage soit encore moins flatteur pour les visiteurs, qui s’étaient inclinés 7-4 la veille à Vancouver.

Ce match a permis à l’attaquant Vitaly Abramov, l’ancien Olympique acquis de Columbus dans l’échange de Matt Duchene, de disputer son premier match en carrière dans la LNH, rappelé d’urgence plus tôt dans la journée tout comme Filip Chlapik, qui a remplacé un Chris Tierney malade, et le défenseur Erik Brännström, venu en relève à un Cody Ceci blessé.

«Je n’oublierai jamais ça, tu rêves à ce match toute ta vie et ça arrive enfin. Mais nous avons perdu, je n’ai probablement pas assez bien joué pour aider le club à l’emporter. J’ai trouvé que tout était plus vite, les gars voient le jeu vraiment bien», a noté Abramov, qui a joué un peu plus de 13 minutes, terminant sa soirée avec unm différentiel de moins-3 tout en ayant causé quatre revirements et raté la cible à trois occasions avec ses tirs.

En tout et partout, les Sénateurs avaient huit recrues dans leur alignement pour cette rencontre. Le premier choix Brady Tkachuk affrontait à nouveau son frère Matthew pour l’occasion et ce dernier a non seulement savouré un deuxième gain de suite contre l’équipe de son frangin, mais il a récolté un but et une passe au troisième tiers.

Le gardien des Flames Mike Smith a réalisé un de ses bons arrêts de la soirée aux dépens de Brady Tkachuk en troisième période, lui qui a fait face à 19 tirs seulement.

«J’ai eu des sentiments partagés quand il a compté parce que je sais que je vais en entendre parler. Il a bien joué et nous avons eu quelques mauvais bonds contre nous», a noté Brady Tkachuk.

Smith a concédé le premier but de la rencontre quand Anthony Duclair s’est amené à deux contre un après avoir effectué une belle feinte en zone neutre, avant de refiler habilement au défenseur Dylan DeMelo.

Une gaffe de Bobby Ryan en avantage numérique a cependant permis à Mark Giordano de s’échapper et de déjouer Anderson en poussant son retour de lancer sous lui.

Ça s’est avéré le point tournant de cette rencontre alors que Garnet Hathaway a lancé les locaux en avant un peu plus de deux minutes plus tard, alors que son compagnon de trio Andrew Mangiapane a réussi l’unique but de la période médiane. 

Mikael Backlund a ajouté un but d’assurance au troisième tiers quand Matthew Tkachuk a sauté sur une rondelle bondissante que Brady venait de rater, refilant à Michael Frolik qui a ensuite passé à Backlund dans l’enclave.

«Calgary n’a pas joué un gros match, mais ils jouent de la bonne façon et on peut apprendre beaucoup d’eux. Ils arrêtent aux bons endroits et ils déplacent la rondelle comme il faut. Ils font les jeux de base aux deux filets... Nous, on fait trop d’erreurs, on commet des revirements à des mauvais endroits ou des mauvais moments», a commenté Crawford, qui a dit qu’il «n’a jamais vu un club avec huit recrues dans l’alignement».

Les Sénateurs ont mis le cap vers Edmonton immédiatement après la rencontre alors qu’ils termineront laborieux périble dans l’Ouest canadien en rendant visite aux Oilers samedi après-midi.

Sénateurs

Brady Tkachuk impressionne son frère

CALGARY — Matthew Tkachuk est évidemment un grand partisan de son frère Brady, et en ayant passé toute sa vie avec lui, il est bien placé pour évaluer sa progression au cours de sa première saison dans la LNH.

Avant leur deuxième affrontement devant leurs parents et quelques autres membres de la famille, l’attaquant des Flames de Calgary a mentionné qu’il était fort impressionné de voir comment son jeune frère est déjà un pilier de son club.

Sénateurs

Melnyk doute du mécontentement des amateurs des Sénateurs

CALGARY — Eugene Melnyk a donné sa première entrevue en 15 mois jeudi, à une station de radio de Toronto comme il l’a si souvent fait par le passé.

En rompant son silence qui remontait à la veille du match en plein air où il avait évoqué la possibilité de déménager la franchise, le propriétaire des Sénateurs n’a pas été trop controversé cette fois, sauf peut-être lorsqu’il a été question des partisans de l’équipe qui l’ont pris en grippe au cours des dernières années. Melnyk semble douter de leur existence même, malgré la diminution des assistances aux parties locales de son club en reconstruction.

Sénateurs

Pageau suspendu un match

CALGARY — Un ancien Olympique de perdu, un de retrouvé pour les Sénateurs.

Ils ont dû se débrouiller sans le centre gatinois Jean-Gabriel Pageau jeudi soir contre les Flames de Calgary alors qu’à peine quelques heures avant la rencontre, la LNH a annoncé qu’il était suspendu pour un match parce que la veille à Vancouver, il avait donné de la bande contre le défenseur des Canucks Ashton Sautner, jeu qui lui avait valu une punition mineure.

Pour palier à son absence , ainsi qu’à celles de Cody Ceci (blessé) et Chris Tierney (virus), les Sénateurs ont rappelé d’urgence l’ancien Olympique Vitaly Abramov de leur club-école de Belleville en même temps que le centre Filip Chlapik et le défenseur Erik Brännström, ce qui a permis à celui qui était surnommé « Abracadrabramov » à Gatineau de disputer son premier match dans la LNH.

Acquis de Columbus dans l’échange de Matt Duchene, Abramov a récolté deux buts et deux passes en huit parties depuis son arrivée avec les petits Senators. Pour Brännström, obtenu de Vegas contre Mark Stone, il s’agissait d’un deuxième match dans le circuit Bettman, après celui de jeudi dernier contre St-Louis où il avait contribué à un gain de 2-0.

C’est la première fois de sa carrière que Pageau subit les foudres du préfet de discipline de la LNH George Parros, ce qui fait que son salaire sera amputé de 16 666,67 $, somme qui sera versée dans le Fonds d’urgence des joueurs.

Sénateurs

Les Sénateurs s’inclinent 7-4 à Vancouver: Véronneau compte dans une cause perdante

VANCOUVER — Anders Nilsson était dans une bonne petite bulle avant de se frotter à ses anciens coéquipiers des Canucks de Vancouver mercredi soir.

Ces derniers l’ont cependant crevée comme il faut au Rogers Arena, freinant la série de deux gains consécutifs des Sénateurs d’Ottawa et de leur cerbère acquis au matin du dernier duel entre les deux équipes en l’emportant 7-4, au grand plaisir de leurs 18 500 partisans.

Nilsson a été enseveli sous une avalanche de 33 tirs après deux périodes (seulement six en troisième), tandis que son ami et compatriote Jacob Markstrom, avec qui il avait partagé un repas la veille au soir, n’a repoussé que 21 lancers.

La rencontre était à sens unique jusqu’à ce que l’attaquant Max Véronneau enfile son premier but en carrière dans la LNH en faisant dévier une passe de Dylan DeMelo à 8:54 du troisième tiers, un jeu amorcé par le Gatinois Jean-Gabriel Pageau qui faisait 5-1. Ce dernier a ensuite préparé le deuxième filet des siens, réussi par Brady Tkachuk (17e), 65 secondes plus tard, puis Oscar Lindberg et Anthony Duclair en ont ajouté deux autres pour rendre la fin de match intéressante. Bo Horvat a cependant fait dévier un tir derrière Nilsson avec 1:07 à jouer, et Loui Eriksson a ajouté un but d’assurance dans un filet désert.

«C’était assez ‘cool’, mais c’est dommage, on perdait 5-0 à ce moment-là. On a compté trois autres buts après ça, ce qui était bien, mais c’était un peu trop tard... J’aurais souhaité compter plus tôt dans le match», a raconté le jeune homme mis sous contrat la semaine dernière à sa sortie de l’université Princeton.

«J’ai vraiment aimé le caractère qu’on a montré pour revenir en troisième, je suis certain que bien du monde pensait qu’on allait abandonner et on ne l’a pas fait. On n’était pas content de la façon dont on a joué avant ça», a souligné Pageau de son côté.

Sénateurs

Elias Pettersson veut aller encore plus vite

VANCOUVER — Alors qu’à Ottawa, les dirigeants et partisans ont hâte de voir de quoi l’attaquant recrue Brady Tkachuk aura l’air une fois qu’il aura gagné plus de force, le grand favori pour le trophée Calder cette saison ne planifie pas ajouter trop de muscle à sa frêle charpente.

Non, Elias Pettersson veut plutôt améliorer sa vitesse, lui qui donne pourtant déjà des maux de tête aux défenseurs à travers le circuit Bettman à sa première campagne en Amérique du Nord.

Sénateurs

Le triathlon, l’autre passion de Raymond

VANCOUVER — Ça sent pas mal plus le printemps en Colombie-Britannique qu’à Ottawa, et le beau temps permet à Martin Raymond de commencer à penser à se défouler d’une saison éprouvante en se consacrant à son autre passion : le triathlon.

L’entraîneur-adjoint des Sénateurs a accordé une rare entrevue mercredi à une condition, que Le Droit ne lui pose pas de questions sur deux sujets. Le congédiement de son ami Guy Boucher au début du mois, et sur les répercussions du « Ubergate » du début de la saison, quand une demi-douzaine de joueurs, dont Matt Duchene, avaient critiqué son travail avec l’unité de désavantage numérique dans une vidéo qui a fait beaucoup jaser.