Sénateurs

Décès d’Emery: une «mésaventure»

La police de Hamilton rejette déjà la thèse criminelle pour expliquer le décès de l’ancien gardien des Sénateurs d’Ottawa, Ray Emery.

« À ce stade de l’enquête, nous croyons qu’il s’agit d’une simple mésaventure », a indiqué le porte-parole du corps policier, l’enquêteur Marty Schullenberg.

Sénateurs

La noyade de Ray Emery n’est pas jugée suspecte

HAMILTON - La police affirme que la noyade de l’ancien gardien de la LNH, Ray Emery, ne semble pas suspecte.

Le joueur de 35 ans, dont la carrière a duré plus d’une décennie, s’est noyé dans le port de Hamilton, dimanche.

La police a expliqué qu’il a sauté d’un bateau près du club Leander Boat pour aller nager, et des amis ont appelé les services d’urgence vers 6 heures du matin quand il n’a pas refait surface. L’inspecteur Marty Schulenberg qualifie l’accident d’un «cas de mésaventure».

Schulenberg a ajouté que le corps d’Emery a été retrouvé vers 14h50, dimanche, à environ 20 mètres d’où il a plongé dans l’eau. Il a aussi dit que les premiers intervenants n’ont pas pu localiser Emery tout de suite et qu’ils ont appelé l’unité de plongée.

Emery a joué pour les Sénateurs d’Ottawa, les Blackhawks de Chicago et les Flyers de Philadelphie. Il a remporté la coupe Stanley avec les Blackhawks en 2013.

Sénateurs

Ray Emery s’est noyé dans le lac Ontario

On a longtemps cru que Ray Emery avait eu du mal à trouver sa place, dans le monde du hockey, en raison de son attitude bagarreuse et de sa personnalité flamboyante.

Quand on a confirmé son décès, dimanche soir, des dizaines d’anciens coéquipiers se sont pourtant précipités dans les réseaux sociaux pour lui rendre hommage.

Sénateurs

Tampa toujours dans le coup pour Karlsson

Jour de paie pour Nikita Kucherov. Mardi matin, l’ailier russe a signé le contrat le plus généreux jamais accordé à un joueur du Ligthning de Tampa Bay.

Le troisième meilleur marqueur de la LNH en 2017-18 s’est engagé à passer huit saisons de plus avec l’équipe qui l’a repêché. Ce pacte, qui entrera en vigueur le 1er juillet 2019, lui rapportera la jolie somme de 76 millions $ US.

Sénateurs

Burrows devient entraîneur

Alexandre Burrows a accroché ses patins comme joueur, mais il n’aura pas à les ranger bien loin.

L’attaquant de 37 ans, dont la dernière année de contrat a été rachetée par les Sénateurs d’Ottawa la semaine dernière, a été nommé adjoint à l’entraîneur-chef du Rocket de Laval, Joël Bouchard, à peine quelques minutes après avoir annoncé qu’il prenait sa retraite par l’entremise du site de l’Association des joueurs de la LNH.

Hockeyeur jamais repêché qui a connu une carrière de 13 saisons dans la LNH, dont plus de 11 avec les Canucks de Vancouver, Burrows est âgé de 37 ans et il avait surtout été relégué à un quatrième trio la saison dernière avec les Sénateurs, pour qui il n’avait récolté que 6 buts et 14 points en 71 matches. Il avait écopé d’une suspension

« Je suis heureux de ma carrière et j’ai d’excellents souvenirs, a-t-il dit à NHLPA.com. J’ai rencontré des gens fantastiques au fil des années. Mes coéquipiers vont me manquer le plus. Nous avons eu beaucoup de plaisir à travailler ensemble, nous avons eu du bon temps loin de la patinoire, et nous avons passé du temps à faire face à de l’adversité ensemble. C’est ce qui va me manquer. »

« J’aimerais aussi remercier ma famille, qui m’a appuyé tout au long de ma carrière. Mon épouse (Nancy) a toujours été là pour moi. Mes enfants (Victoria, Lexie et Jacob) sont nés à Vancouver et ils m’ont vu jouer. J’ai eu des années fantastiques à Vancouver et j’ai aimé le temps que j’ai passé à Ottawa », a-t-il ajouté. 

Le Québécois de 37 ans a amassé 384 de ses 409 points en carrière (193 de ses 205 buts) avec les Canucks, où il a complété pendant quelques années un trio avec les jumeaux Henrik et Daniel Sedin. Il a été échangé aux Sénateurs le 27 février 2017 en retour de l’espoir Jonathan Dahlen.

« Ça a passé très vite. J’ai eu beaucoup de plaisir et c’était beaucoup de travail au début, de rentrer dans la ligue et mériter ton poste quand tu n’es pas repêché. J’ai eu d’excellents coéquipiers et entraîneurs. Les dernières années, j’ai aimé aider les jeunes joueurs, comme d’autres m’avaient aidé. Quand tu as la passion, c’est une chose. Tu dois avoir une vision et un plan pour toi. Je me considère très chanceux d’avoir joué aussi longtemps que je l’ai fait », a dit Burrows.

Un des Sénateurs qui s’est retrouvé sous son aile la saison dernière, le défenseur Thomas Chabot, a félicité Burrows pour sa carrière par l’entremise de son compte Twitter. « Merci pour la saison dernière et pour tout ce que tu as fait pour m’aider sur la glace et en dehors. Une retraite bien méritée », a-t-il écrit.

Son entraîneur pendant sept ans à Vancouver, Alain Vigneault, n’a pas été surpris par sa décision de passer immédiatement derrière un banc.

« Il y a certains joueurs que tu diriges au cours de ta carrière et tu vois qu’ils ont de la graine d’entraîneur. J’ai toujours pensé ça d’Alex... C’est un gars qui avait une éthique de travail phénoménale. Il avait une bonne attitude et il faisait toujours passer l’équipe en premier. Je n’ai aucun doute qu’avec ces qualités-là, il va aider l’organisation du Canadien », a confié l’ancien entraîneur du Canadien et des Rangers, qui a aussi dirigé Burrows avec le Moose du Manitoba, club qui lui a donné sa chance après deux ans dans la ligue East Coast.

KARLSSON ATTEND

Dans un autre ordre d’idées, il n’y a pas eu de nouveau dans le dossier du capitaine Erik Karlsson. Des rumeurs l’envoient à Las Vegas, Tampa Bay ou Dallas, où il pourrait retrouver son ancien partenaire Marc Méthot, mais le DG Pierre Dorion n’aurait toujours pas eu d’offre à son goût. Karlsson était justement aux noces de Méthot, vendredi, à Ottawa. Celles de Claude Giroux, des Flyers, auront lieu samedi, à Ottawa également.

Sénateurs

Randy Lee plaide non coupable

Le directeur général adjoint des Sénateurs d’Ottawa Randy Lee a plaidé non coupable vendredi à une deuxième accusation de harcèlement déposées contre lui à la cour municipale de Buffalo.

Son avocat Paul Cambria a présenté une requête pour que les accusations contre son client soient abandonnées. Le juge a reporté la cause au 20 juillet afin de débattre la requête, rapporte l’Associated Press.

Cambria a dit que les accusations portées par un jeune homme de 19 ans, qui allègue que Lee l’a touché et a tenu des propos inappropriés, sont «sans fondement». 

Lee, qui est à l’emploi des Sénateurs depuis 23 ans, a été suspendu de son poste le mois dernier, alors que l’événement en question est survenu le 30 mai dernier. L’employé d’un hôtel Westin l’avait ramené d’un restaurant vers les 22 h 30 lorsque l’incident est survenu. Lee a ensuite passé une nuit en prison avant de comparaître une première fois en cour, où il a plaidé non-coupable à la première accusation.

Cambria a dit en cour vendredi qu’il ignorait s’il y avait une caméra vidéo dans la camionnette et il pourrait soumettre une autre requête pour dévouverte.

Le procureur du district d’Erie entend s’opposer aux requêtes.

Sénateurs

Stone et Ceci doivent attendre

Le dossier d’Erik Karlsson continue de monopoliser l’attention des amateurs dans la capitale et à travers la planète LNH.

Pendant qu’un peu tout le monde spécule à savoir quel genre d’échange les Sénateurs d’Ottawa pourraient conclure pour mettre fin au règne de «King Karl», comme ses coéquipiers le surnomment, et surtout quelle sera sa destination si une transaction est conclue dès cet été alors qu’il aurait refusé l’offre de prolongation de contrat soumise par l’équipe, le d.g. Pierre Dorion a d’autres dossiers sur son bureau qui attendent.

Sénateurs

Qui peut se payer Karlsson ?

C’est de plus en plus évident, le divorce entre Erik Karlsson et les Sénateurs d’Ottawa risque de se concrétiser bientôt.

En permettant à quelques équipes de discuter avec son agent Don Meehan des paramètres recherchés par le défenseur étoile pour une prolongation de contrat, une nouvelle ébruitée lundi par le New York Post, il semble évident que l’offre de contrat soumise par le DG Pierre Dorion en fin de semaine n’était pas à la hauteur de ses attentes (10 millions $ par année pour huit ans, selon certaines spéculations).

Sénateurs

L’été chaud de Pierre Dorion

Comme un bon joueur de poker, Pierre Dorion cherche à cacher son jeu.

Le directeur général des Sénateurs d’Ottawa a continué à le faire dimanche quand il a fait savoir qu’il avait déposé une offre de prolongation de contrat auprès de son capitaine Erik Karlsson.

Sénateurs

Le trophée Jonathan-Pitre à Tkachuk et Kelly

La première semaine de Brady Tkachuk à Ottawa aurait difficilement pu mieux se terminer. Il ne manquait que l’annonce de la signature d’un contrat et à l’entendre lundi, ça pourrait bien se régler bientôt.

Le premier choix du club au repêchage de Dallas il y a 10 jours, quatrième au total, a été nommé le corécipiendaire – avec Parker Kelly – du trophée Jonathan-Pitre à titre de joueur le plus travaillant du camp de développement qui s’est terminé par la victoire de son équipe, les Noirs, au tournoi à trois contre trois annuel.