C'est Nick Hadge qui a remporté la finale du Championnat mondial junior d'hommes forts.

Sanou charme le public gatinois, Hadge dominant

Cheick Sanou en était à ses premières armes en compétition d'hommes forts en fin de semaine à Gatineau. Ce Néo-Brunswickois d'adoption, originaire de l'Afrique de l'Ouest, a conquis le public gatinois avec une troisième place en finale du Championnat mondial junior «Ultimate Strongman», qui s'est déroulé lors du Festival de montgolfières. Sanou, déjà champion du monde en dynamophilie, a complété les huit épreuves du week-end avec 69 points. Il a suivi le Britannique Paul Smith, qui a amassé 73 points. L'Américain Nick Hadge a remporté les grands honneurs avec 75,5 points.
Basé à Moncton, au Nouveau-Brunswick, l'imposant athlète de 1,90 m et 154 kilogrammes, a eu la piqûre des compétitions d'hommes forts, et s'est engagé à continuer l'entraînement en vue d'autres compétitions. «Avec un très beau public comme celui de Gatineau, on ne peut pas arrêter. C'est très motivant», a indiqué l'homme fort, qui vient de terminer un baccalauréat en administration des affaires. «Se surpasser. C'est le message qu'on peut véhiculer à travers ce sport, qu'on peut mettre en pratique dans la vie», a continué l'athlète, aussi connu sous le nom de «Iron Biby».
La compétition était forte et les épreuves, dont la levée de la voiture, le transport de la brouette, le transport de la cloche et la bascule du pneu, notamment, n'étaient pas de tout repos, a concédé le grand vainqueur de la compétition.
«Ça n'a pas été facile, laissez-moi vous dire, a résumé Nick Hadge, vantant la qualité des athlètes. Je n'ai jamais pensé voir un groupe d'athlètes aussi bien préparés et aussi forts. C'est une combinaison de talent naturel et d'éthique du travail qu'ont ces gars-là. Ils ont ça à coeur. Ce fut probablement l'un des groupes les plus amicaux que j'ai rencontrés, ce qui a facilité la tâche. Ils m'ont appuyé», a continué l'homme fort de 1,85 mètre 125 kilogrammes de Foxboro, au Massachusetts.
De son côté, Paul Smith a fracassé un record mondial chez les juniors à l'épreuve de la brouette en transportant 975 kilos sur une distance de 20 pieds.
Compétition positive
Gilbert Jolin, coordonnateur de la compétition, n'avait que de bonnes paroles pour les 12 concurrents âgés de 18 à 23 ans, venant d'un peu partout dans le monde.  «Ils ont aimé leur fin de semaine, ils ont apprécié l'accueil, ils ont apprécié la compétition», a noté M. Jolin.