L'Américaine Mikaela Shiffrin a remporté la première manche du super-G de Saint-Moritz.

Samedi discret pour Grenier à Saint-Moritz

Elle rêvait au podium, mais Valérie Grenier n’a jamais pu rallier le fil d’arrivée. La skieuse alpine de l’Est ontarien a été incapable de terminer la première manche du super-G de Saint-Moritz remporté par l’Américaine Mikaela Shiffrin, samedi matin, en Suisse. Elle a pris un virage un peu trop vite, manquant une porte.

Grenier avait terminé cinquième le week-end précédent à Lake Louise.

Gagnon sixième

Sa coéquipière de l’équipe canadienne, Marie-Michèle Gagnon, a pris le sixième rang à Saint-Moritz, égalant son meilleur résultat en carrière dans cette épreuve. « Je suis très satisfaite de ma journée. Je suis très fière de notre équipe, on crée un beau momentum surtout avec la cinquième place de Val la semaine dernière à Lake Louise. On s’entraîne beaucoup et bientôt nous serons réunies au sommet parmi les meilleures », a-t-elle soutenu.

« Même si Valérie a fait une sortie de piste, elle avait la bonne approche et a fait quelques petites erreurs, mais ça m’a donné de la confiance quand mon tour est venu. On a toujours eu de bons résultats à Saint-Moritz, c’est justement ici où j’ai déjà décroché une sixième place en super-G il y a quelques années ! Je suis très positive. »

Dimanche, Erin Mielzynski a poursuivi la séquence heureuse des Canadiennes en terminant septième au slalom parallèle.

Le slalom masculin prévu à Val d’Isère, en France, a été annulé en raison des conditions météorologiques peu favorables. Le Droit