La blessure subie par Brad Sinopoli au début du mois est plus grave qu’on le croyait.

Saison finie pour Sinopoli

Dur coup pour les champions en titre de la Coupe Grey.

Les joueurs du Rouge et Noir d’Ottawa ont officiellement repris l’entraînement, lundi matin, dans une Place TD transformée. Les ouvriers ont complété l’installation des gradins temporaires qui serviront, le mois prochain, lors du match ultime de la saison 2017 dans la Ligue canadienne de football (LCF).

Ils devront trouver une façon de s’y rendre sans leur meilleur receveur canadien.

La mauvaise nouvelle s’est propagée rapidement, en matinée. La saison de Brad Sinopoli est compromise. Avant de jouer son prochain match de football, il devra subir une intervention chirurgicale à l’épaule droite et s’accorder une période de repos.

« C’est dur, a-t-il reconnu lorsqu’il s’est pointé devant un petit groupe de journalistes. On vient de m’arracher quelque chose que j’adore. C’est une source de fierté, pour moi, d’être le gars fiable qui se pointe sur le terrain chaque jour pour faire son travail. »

Son bras était coincé dans une écharpe. Il n’avait pourtant pas l’air trop déprimé.

« Je me suis donné le droit d’avoir le moral dans les talons pendant une journée. Après, il a bien fallu que je me fasse une raison », explique-t-il.

La direction du Rouge et Noir préfère qu’on en sache le moins possible au sujet de la blessure.

Face à toutes les questions, on se contente de répondre qu’il s’agit d’une « simple blessure à une épaule ».

On devine que tout a commencé le samedi 7 octobre, dans le match remporté 30-25 en Colombie-Britannique.

Au départ, on pensait qu’il s’agissait d’une blessure bénigne. La preuve, c’est qu’il a repris l’entraînement quelques heures plus tard, lorsque le Rouge et Noir s’était installé à Saskatoon.

« Il est arrivé un petit quelque chose dans un exercice sans contact, explique l’entraîneur-chef Rick Campbell. À ce moment-là, nous étions toujours confiants que tout finirait par se régler. Nous avons agi de façon prudente en lui conseillant de rater le match contre les Roughriders. C’est en rentrant à la maison, en consultant d’autres médecins, que nous avons découvert que c’était sérieux. »

Sinopoli a eu le temps de franchir le plateau des 1000 verges de gain en 2017 avant de se blesser.

Il refuse de baisser la tête.

« C’est ça, le football. Dans ce sport, tu es toujours à un centimètre d’une catastrophe. »

Harris perd un ami

En l’absence de Sinopoli, Jake Harty devra prendre les bouchées doubles. Il deviendra, de facto, le receveur canadien numéro un à Ottawa.

L’ancien des Dinos de Calgary a d’ailleurs connu un de ses meilleurs matches en carrière, en Saskatchewan. Il a capté quatre passes pour 45 verges.

« Personne ne pourra remplacer Brad », prévient Trevor Harris.

Le quart-arrière numéro un a très mal encaissé le choc. « On parle ici d’un de mes coéquipiers favoris. Il est un de mes meilleurs amis. Ça me fait mal de penser qu’il ne sera pas avec nous d’ici la fin de la saison. »

« Cela dit, les choses ne changent pas vraiment pour nous. Nous allons continuer à faire tout ce qu’il faut pour gagner la coupe à nouveau. Il faudra tout faire en notre possible pour que Brad soit fier de nous. »

Bonne nouvelle pour Harris. Le bloqueur SirVincent Rogers pourrait revenir au jeu en novembre.