Des représentants de Tennis Canada ont sondé l’intérêt de l’organisation locale, lors de leur passage au Saguenay samedi, dans le cadre de la 12e édition du Challenger Banque Nationale présentée au Club de tennis intérieur Saguenay.

Saguenay intéressée par la Coupe Davis

Saguenay pourrait-elle être l’hôtesse de l’une des étapes de la Coupe Davis, le plus prestigieux des tournois annuels internationaux de tennis masculin par équipes ? Des représentants de Tennis Canada ont sondé l’intérêt de l’organisation locale, lors de leur passage au Saguenay samedi, dans le cadre de la 12e édition du Challenger Banque Nationale présentée au Club de tennis intérieur Saguenay.

Le président du comité organisateur du Challenger à Saguenay, Jean Delisle, confirme avoir eu des discussions samedi avec les représentants de Tennis Canada, dont Eugène Lapierre, vice-président du tennis professionnel pour le Québec et directeur du tournoi de Montréal et le Chicoutimien d’origine, Claude Savard, vice-président, partenariats corporatifs, et Richard Quirion, directeur des tournois.

« Ils cherchent un endroit en mesure d’accueillir 8000 personnes. Le lieu n’est pas encore déterminé. Ils ne nous ont pas demandé de poser notre candidature, mais on leur a mentionné notre intérêt et la possibilité que le Centre Georges-Vézina puisse accueillir cette compétition. Actuellement, ça se tient souvent à Vancouver où le tennis est assez populaire », a expliqué Jean Delisle lorsqu’interrogé à ce sujet.

« On leur a rappelé que nous avions déjà été l’une des rares régions à l’avoir fait, avec la présentation dans les années 1980 des duels entre les Caraïbes et le Canada. Ça avait eu lieu au Centre Georges-Vézina sur des installations qui laissaient à désirer. Puis, ça avait été le Mexique contre le Canada au parc Rosaire-Gauthier et là, c’était quelque chose. À l’époque, c’était à l’extérieur, sur terre battue. Maintenant, ça se déroule en février. »

Le Chicoutimien Stéphane Bonneau, qui a fait partie des meilleurs joueurs canadiens, a déjà défendu l’honneur du Canada contre le Mexique lors d’une étape de la Coupe Davis présentée dans les années 80 sur les terrains du parc Rosaire-Gauthier.

Chicoutimi avait d’ailleurs vu l’une des meilleures raquettes de son histoire défendre l’honneur du Canada en Stéphane Bonneau. Celui qui a été intronisé au Temple de la renommée de la Coupe Rogers en 2013 faisait partie de l’élite canadienne et c’est à ce titre qu’il avait représenté le Canada lors d’un match de la Coupe Davis contre le Mexique aux terrains sur terre battue de Rosaire-Gauthier.

Malgré l’intérêt d’accueillir à nouveau une tranche de ce prestigieux tournoi, Delisle ne semblait pas très optimiste quant aux chances de tenir à nouveau quelques matchs de ce prestigieux rendez-vous, non seulement en raison des exigences quant aux capacités d’accueil, mais aussi parce qu’il faudrait s’entendre avec les Saguenéens de Chicoutimi pour utiliser les lieux pendant plusieurs jours en février, alors que la saison du hockey junior majeur bat son plein. « D’après moi, Tennis Canada va tenir cet événement dans un club privé », estime-t-il.

Outre Vancouver, l’Alberta a déjà accueilli l’événement par le passé. La Coupe Davis avait notamment été l’un des derniers événements sportifs présentés au Northlands Coliseum.

Le groupe mondial de la Coupe Davis regroupe 16 équipes sélectionnées en fonction de leurs résultats de l’année précédente. D’ailleurs, en septembre dernier, l’étoile montante du tennis canadien, Denis Shapovalov, avait confirmé la place du Canada au sein du groupe des 16 en 2018 en l’emportant contre le représentant de l’Inde.

Le Canada rendra visite à la Croatie en février prochain dans le cadre du premier tour du groupe mondial de la Coupe Davis.