Jean-Sébastien Roy (à droite) s'est retrouvé au sein du quatuor gagnant aux Brier de 2004 et de 2012.

Roy veut renouer avec le Brier

Jean-Sébastien Roy prend un coup de vieux en regardant le reste de son quatuor.
Le skip de Hull fêtera ses 40 ans dans les prochains mois. Le troisième Jasmin Gibeau et le second Dan deWaard Junior, aussi de l'Outaouais, ont respectivement 28 et 32 ans. Quant au premier Vincent Bourget, il s'avère le bébé à 26 ans.
« Je suis le bonhomme de l'équipe... Je me fais écoeurer avec ça à tous les tournois », lance Roy en riant. Visiblement, il était de bonne humeur au bout du fil.
Sa bande et lui se trouvent à Québec. Plus précisément à Lévis où ont commencé dimanche les championnats provinciaux de curling.
L'an dernier, Roy a surpris en terminant au premier rang du tournoi à la ronde avec une fiche de 7-2. Son parcours s'était toutefois terminé en demi-finale.
« C'était inespéré pour nous. Nous étions une nouvelle équipe. Vincent en était à une première participation aux championnats provinciaux tandis que Jasmin et Dan en étaient à leur deuxième présence en carrière. Nous avions moins d'expérience que les autres, mais nous sommes talentueux. »
Roy s'avère le vétéran du lot. Il a vécu le stress de ce rendez-vous à 15 reprises par le passé, se trouvant au sein du quatuor gagnant qui a accédé au Brier en 2004 puis en 2012.
La première fois, il lançait les pierres de deuxième sous la férule de Daniel Lafleur, de Thurso. Puis huit ans plus, il occupait le rôle de troisième pour le skip Robert Desjardins, de Saguenay.
« Je suis revenu au jeu la saison dernière après avoir pris une pause d'un an », souligne Roy, qui a décidé de devenir skip. Il avait déjà tenté sa chance à cette position en 2011.
« J'aime appeler la partie et lancer les dernières pierres », explique-t-il.
Ça se voit dans les performances de son équipe à nouveau cet hiver. Ses amis et lui ont gagné deux des six tournois auxquels ils ont participé.
« Nous avons démontré que l'an dernier, ce n'était pas un coup de chance », fait remarquer Jean-Sébastien Roy, qui aimerait bien participer une troisième fois en carrière au Brier.
« C'est le temps d'y retourner », ajoute-t-il.
Surtout que son horaire lui permet de s'entraîner de moins en moins. Il y a la famille. Fiston joue au hockey tandis que sa fille gymnaste se retrouve à la palestre 10 heures par semaine.
C'est sans compter le travail.
Roy occupe la chaise de directeur de l'école des Trois-Portages, à Aylmer. Ses coéquipiers s'avèrent aussi des hommes tout aussi occupés.
Gibeau, qui habite à Papineauville, est directeur général à La Coop Agrodor tandis que deWaard est chef de développement chez Vachon. Quant à Bourget, un ancien de joueur de baseball junior élite, il oeuvre chez Marmen à Trois-Rivières, un acteur mondial en usinage, fabrication et assemblage mécanique de pièces.
C'est aussi l'athlète qui porte fièrement la barbe sur les photos du quatuor. « C'est notre brute », blague Roy, le plus petit du lot.
Les championnats provinciaux de curling se déroulent jusqu'au 15 janvier. Le quatuor du skip d'Aylmer, Jean-Michel Ménard, tentera de défendre son titre chez les hommes. L'équipe gagnante représentera le Québec au Brier, du 4 au 12 mars, à Terre-Neuve.