Rouge et Noir

Le Rouge et Noir s’inspire de 2016

Le Rouge et Noir optera pour la prudence lors de son dernier match du calendrier régulier. Il laissera de côté 10 joueurs réguliers, dont ses vedettes à l’attaque.

Le quart-arrière Trevor Harris de même que les receveurs Brad Sinopoli, Greg Ellingson et Diontae Spencer n’affronteront pas les Argonauts de Toronto, vendredi, à la Place TD. Une partie sans signification pour Ottawa (10-7) qui est déjà assuré du premier rang de sa division et d’une participation à la finale de l’Est, le 18 novembre.

Rouge et Noir

Le Rouge et Noir encore champion de la division Est

Les joueurs étaient détrempés et un brin gelés. Mais ça ne les empêchait pas de célébrer dans le vestiaire. Le Rouge et Noir venait de s’assurer du premier rang de la division Est pour une troisième fois en quatre ans.

Tout ça grâce à une victoire de 30-13 contre les Tiger-Cats de Hamilton, samedi soir, par un temps pluvieux et venteux au parc Tim Hortons. En plus de terminer au sommet de sa section, Ottawa (10-7) accède maintenant directement à la finale de l’Est qui aura lieu le 18 novembre à la Place TD contre ces mêmes Ti-Cats ou les Lions de la Colombie-Britannique.

Rouge et Noir

Le Rouge et Noir termine premier dans l'Est

Le Rouge et Noir s’est rapproché samedi d’une troisième participation en quatre ans au match de la coupe Grey.

Ottawa (10-7) a gagné 30-13 contre les Tiger-Cats de Hamilton (8-9) par un temps pluvieux et venteux au parc Tim Hortons. Une victoire qui lui permet de terminer premier de la division Est et surtout d’accéder directement à la finale de l’Est, le 18 novembre, à la Place TD.

«Nous avons disputé notre meilleur match de la saison», a fait valoir le secondeur étoile Kyries Hebert. Ses coéquipiers et lui n’ont jamais tiré de l’arrière contre les Ti-Cats, reprenant là où ils avaient laissé en deuxième demie contre ce même club, huit jours auparavant.

«Je suis tellement fier de ces joueurs-là», a soutenu pour sa part le quart-arrière Trevor Harris en mêlée de presse.

Ce dernier a complété 23 de 30 passes pour 267 verges et trois touchés. Tout ça malgré le temps froid et des rafales atteignant 30 km/h.

Harris a notamment rejoint Diontae Spencer avec une passe de 79 verges contre le vent pour un touché au troisième quart. Un jeu qui portait l’avance des siens à 14 points.

Ce fut un match marqué justement par des jeux clés de la part du Rouge et Noir.

Le quart substitut Dominique Davis a notamment réussi une passe de 55 verges à Greg Ellingson pour un touché en première demie. La séquence est survenue alors que l’équipe était alignée pour obtenir un court jeu au sol.

Mais c’était une ruse de la part de Davis et compagnie, qui avaient répété ce jeu truqué toute la semaine à l’entraînement.

Brad Sinopoli a capté sept passes pour porter son total à 116 en 2018. Il a battu du même coup le record de 112 attrapés pour un receveur canadien qui était détenu depuis 15 ans par l’ancienne étoile des Alouettes de Montréal, Ben Cahoon.

Le botteur Lewis Ward a réussi une 46e tentative de placement de suite, atteignant la cible sur 33 verges.

Les cinq membres de la ligne offensive ont bien protégé Harris, n’accordant aucun sac. Le quart-arrière américain l’a noté aux journalistes.

«Un souper de sushi attend ces gars-là la semaine prochaine», a soutenu Harris qui compte récompenser les Rogers, Johnson, Mateas, Gott et Matias.

Le Rouge et Noir a disputé cette partie sans son porteur de ballon étoile William Powell. L’entraîneur-chef avait décidé de le laisser de côté, soutenant qu’il voulait le reposer.

Son remplaçant Mossis Madu a été limité à 23 verges au sol sur 11 courses.

En défensive, le maraudeur Jean-Philippe Bolduc a réussi sa première interception en carrière.

Ses coéquipiers et lui disputeront maintenant une partie sans signification pour clore le calendrier régulier. Les Argonauts de Toronto seront à Ottawa vendredi prochain.

Le Rouge et Noir profitera ensuite d’une semaine de repos avant de jouer en finale de l’Est.

Rouge et Noir

Sinopoli, le « Cahoon » du Rouge et Noir

Brad Sinopoli s’apprête à éclipser un record de la LCF détenu par un de ses joueurs favoris quand il était ado.

Il ne manque que quatre attrapés au joueur du Rouge et Noir pour fracasser la marque de 112 passes captées en une saison par un receveur canadien. Ben Cahoon avait réussi l’exploit, il y a 15 ans déjà.