Lewis Ward a mérité les titres de recrue de l’année et de joueur par excellence de son équipe dans les unités spéciales.

Ward remporte deux prix de fin de saison chez le Rouge et Noir

C’est décidément l’année de Lewis Ward.

Les représentants des médias ont parlé. Le botteur de précision a remporté deux des six prix individuels de fin de saison chez le Rouge et Noir d’Ottawa.

Personne n’a été surpris de voir Ward mériter le titre de recrue de l’année ainsi que celui de joueur par excellence de son équipe dans les unités spéciales.

Il pourrait facilement être reconnu comme la recrue de l’année et joueur par excellence des unités spéciales de toute la Ligue canadienne de football (LCF). Le gala annuel de fin de saison se tiendra encore une fois, cette année, durant la semaine précédant le match de la Coupe Grey.

« C’est mérité. Il vient de connaître toute une saison », a réagi l’entraîneur-chef Rick Campbell, au sujet de celui qui a fracassé le record de la LCF pour le plus grand nombre de placements consécutifs réussis.

Ward fut tellement impressionnant que certains lui auraient décerné d’autres prix.

Dans les réseaux sociaux, des observateurs critiques ont affirmé qu’il méritait aussi d’être considéré comme le meilleur joueur canadien de son équipe. Certains disent même qu’il mérite le prix de joueur par excellence de l’équipe, tout court.

Le titre de meilleur joueur canadien a été décerné à Brad Sinopoli. Ce dernier a lui aussi fracassé un record de la LCF, cette saison, en captant plus de 113 passes.

Le titre de joueur par excellence a été remis au quart-arrière Trevor Harris.

Rick Campbell endosse parfaitement cette décision.

« Un botteur peut être considéré comme joueur par excellence de son équipe, croit le coach. Toutefois, quand tu mises sur un bon quart-arrière et que ce quart-arrière connaît une bonne saison... Disons que ça devient difficile de ne pas lui remettre le prix de joueur par excellence. Le quart touche au ballon lors de chaque jeu quand l’attaque se trouve sur le terrain. Tout le monde mérite sa chance, mais le quart-arrière est un joueur tellement important... »

Ward n’était pas vraiment dans le coup pour les deux derniers prix. Le centre Alex Mateas remporte le titre de meilleur joueur de ligne à l’attaque. Avec ses 54 plaqués et ses trois interceptions, Derico « Rico » Murray mérite la palme du meilleur joueur de l’unité défensive.

« C’est bien joli, tout ça, mais on ne veut pas trop accorder d’importance à ce genre de trucs. Il nous reste quelques gros matches à jouer. Nous voulons surtout remporter un championnat à la fin de la saison », d’affirmer Sinopoli.

Le flanqueur ontarien aurait pu être considéré comme joueur par excellence de son équipe, tellement il a fait preuve de constance cette saison.

Le porteur de ballon William Powell a lui aussi connu une très forte saison.

« Quand les gens ont du mal à choisir entre plusieurs candidats de qualité, c’est une bonne chose ! Ça signifie généralement que l’équipe connaît beaucoup du succès. De toute façon, les gars qui font partie de notre équipe se fichent bien de l’identité des joueurs qui remportent ces prix. Moi, je suis heureux pour tous ceux qui se retrouvent au sein de ce groupe. »

Congé pour Kyries

Au terme d’une longue séance d’entraînement sous une pluie battante, mercredi après-midi, un autre nom s’est ajouté à la liste de vétérans qui ne joueront pas vendredi. Le vétéran secondaire Kyries Hebert sera lui aussi laissé de côté contre les Argonauts de Toronto.