Kevin Glenn

Victime de ses émotions ou de pirates informatiques ?

Déjà occupé à séduire des agents libres, le Rouge et Noir a été plongé dans une controverse impliquant un de ses vétérans.
Le quart-arrière Kevin Glenn aurait mis en ligne deux commentaires, dont un égratignant ses patrons. Dans un des messages publiés sur sa page Twitter, il compare l'organisation à des « couleuvres » et mentionne qu'on lui a « menti ». Dans l'autre, il parle de son avenir qui passe par une autre équipe.
« J'essaie de me faire échanger. Ils m'ont dit que ce serait soit Winnipeg, Saskatchewan ou la Colombie-Britannique. Ils ne m'échangeront pas dans l'Est (...)», pouvait-on lire.
Deux heures plus tard, les commentaires avaient été effacés.
Glenn a ajouté un message affirmant ne pas être l'auteur des interventions précédentes. Il a clamé être victime de pirates informatiques.
« Mon compte Twitter a été hacké, a-t-il écrit.
« J'ai opté pour le silence dans les dernières semaines au sujet de ma situation à Ottawa, donc pourquoi est-ce que je mettrais en ligne quelque chose du genre. Tout le monde sait quel type de personne je suis et ceci n'est pas conforme à ma personnalité. »
Considéré un « bon gars » à travers la LCF, Glenn ne file déjà plus le parfait bonheur chez le Rouge et Noir, qui en avait fait son premier choix au repêchage d'expansion en décembre dernier. Il croyait être le quart numéro un de l'équipe en vue de la prochaine saison. Sauf que la concession a surpris tout le monde, y compris le principal intéressé, en mettant sous contrat la semaine dernière un autre vétéran, Henry Burris. Ce dernier a accepté un pacte qui lui rapportera plus de 400 000 $ par saison.
L'entraîneur-chef Rick Campbell l'a nommé du même coup le quart partant.
Glenn a refusé toute demande d'entrevue, dont celles du Droit, depuis cette annonce.
La seule chose qu'on savait, c'est qu'il avait mal encaissé la nouvelle d'être relégué à un rôle de substitut. Son contrat prévoit notamment qu'il sera payé en fonction du nombre de départs.
Le Rouge et Noir dit être prêt à entamer la prochaine saison avec Burris, Glenn et le jeune Thomas DeMarco à la position de quart. Des rumeurs veulent toutefois que l'équipe ait discuté transaction avec Winnipeg.
Mais les Blue Bombers n'auraient nullement l'intention de se départir de leur choix de première ronde au prochain repêchage, le deuxième au total.