Le bloqueur du Rouge et Noir, Jason Lauzon-Séguin sera de retour au jeu vendredi.

Vague de changements

Trois joueurs. Trois sourires. Trois raisons bien différentes d’être si heureux à la veille du prochain match de leur équipe.

Le bloqueur Jason Lauzon-Séguin effectuera un retour au jeu surprise, vendredi, contre les Alouettes à Montréal. Son jeune coéquipier Mickael Côté, lui, aura droit à son baptême dans la LCF. En prime, ça se passera près de son patelin.

Puis Avery Williams s’est vu confier l’importante tâche de remplacer le joueur défensif par excellence de la division Est en 2017, Kyries Hebert.

Il s’agit de trois des six changements apportés à l’alignement du Rouge et Noir. Des modifications confirmées par l’instructeur-chef Rick Campbell, jeudi, après une courte séance d’entraînement à la Place TD.

« Je voulais l’avait dit que Lauzon-Séguin était presque rétabli. Mais vous ne vouliez pas me croire », a lancé Campbell, sourire en coin, aux deux journalistes sur place.

Le joueur franco-ontarien s’était blessé à une jambe lors du premier match hors-concours.

« Je savais qu’il y avait un problème sur le coup. J’avais de la misère à revenir sur les lignes de côté », a-t-il relaté, refusant de confirmer les détails exacts de son bobo.

Lauzon-Séguin avait participé à quelques répétitions de la seconde unité offensive ces derniers jours. Tout laissait présager que son retour aurait lieu au plus tôt la semaine suivante lors de la visite des Stampeders de Calgary.

Le Rouge et Noir entamera le match contre les Alouettes avec Lauzon-Séguin sur le banc, mais il pourrait être lancé dans la mêlée si la recrue Mark Korte éprouve à nouveau des problèmes.

Quant à Côté, le choix de quatrième ronde au dernier repêchage a appris plus tôt cette semaine qu’il disputerait une première partie en carrière chez les pros. Il était membre de l’équipe d’entraînement depuis le début de la saison.

« Ce sont mes coéquipiers qui sont venus me voir pour me dire que mon nom était sur l’alignement en vue du prochain match. J’étais content d’entendre ça », a relaté le secondeur originaire de Mont-Saint-Hilaire.

On l’utilisera au sein des unités spéciales à Montréal.

« Je connais bien ce stade. J’ai vu plusieurs matches là-bas, a relaté Côté en parlant du stade Percival-Molson.

«J’y ai mangé quelques hot-dogs et du popcorn. J’en ai lancé aussi un peu dans les estrades !»

De son côté, Williams se disait prêt à prendre la relève de Hebert, qui purgera un match de suspension.

«Je m’entraîne depuis le début du camp d’entraînement dans l’éventualité que je doive un jour dépanner l’équipe, a soutenu le natif de Maryland.

«Je ne serai pas aussi bruyant que Kyrie sur le terrain, a-t-il ajouté. En fait, personne ne peut gueuler autant. Mais cela dit, je jase quand même pas mal durant un match.»

Williams, 23 ans, s’amuse à Ottawa. Ça lui fait oublier ce qui s’est passé le jour de sa fête l’an dernier. Il avait été le dernier joueur libéré par les Texans de Houston, de la NFL, le 2 septembre dernier.

«Je n’étais pas resté sans travail longtemps. Une amie de ma mère m’avait déniché un emploi au sein d’une compagnie médicale. Puis le Rouge et Noir m’a appelé au début de l’année pour me joindre à eux.»

NOEL S'INSPIRE DE... DEADPOOL

Il y a une pièce d’équipement que la recrue Noel Thomas s’est assuré de ne pas oublier quand le Rouge et Noir a mis le cap vers Montréal dans les dernières heures.

«J’ai hâte de les porter», a avoué le receveur américain au sujet de ses nouvelles espadrilles de football. Sa paire a été personnalisée à l’effigie de l’anti-héros et mercenaire «Deadpool» dont le costume est justement de couleur rouge et noir.

Sur le côté extérieur de chaque chaussure, on aperçoit le visage du personnage popularisé au grand écran par l’acteur canadien Ryan Reynolds.

«C’est un tueur qui n’a aucune pitié. Je veux jouer de la sorte sur le terrain, a soutenu Thomas, un mordu des films de bandes dessinées.

«J’ai vu les deux premiers chapitres de Deadpool dès leur sortie au cinéma», a-t-il souligné fièrement.

On dit que Thomas possède aussi le sens de l’humour de ce produit de l’univers Marvel.

Le joueur du Rouge et Noir aurait aimé enfiler sa nouvelle paire la semaine dernière contre les Stampeders à Calgary. Mais une blessure l’a forcé à demeurer à Ottawa. «Ce fut un pas en arrière après un bon départ lors du premier match», a-t-il dit.

Thomas avait effectué un attrapé spectaculaire dans la victoire de 40-17 contre les Roughriders de la Saskatchewan. «C’est un aperçu de ce qui s’en vient durant le reste de la saison», a assuré l’ancien joueur des Lions de Détroit, dans la NFL.