Le Rouge et Noir d’Ottawa a subi son premier revers de la saison vendredi soir à la Place TD.

Une première défaite pour le Rouge et Noir

C’était peut-être le temps chaud et humide qui a eu raison du Rouge et Noir qui a multiplié les gaffes.

C’est peut-être le long congé dont il a profité qui l’a rendu si amorphe. Ou c’est peut-être tout simplement un adversaire qui était beaucoup trop fort pour lui.

Ce qu’on sait ? Les finalistes de la coupe Grey ont disputé leur pire match de la jeune saison, vendredi soir, devant 20 429 amateurs à la Place TD. Ils ont été limités à 240 verges à l’attaque dans un revers de 29-14 contre les Blue Bombers de Winnipeg.

Leur quart-arrière Dominique Davis n’a pu compléter que 21 de ses 36 passes en plus d’être victime de deux autres interceptions.

Ce fut tout sauf la partie enlevante attendue entre deux clubs qui étaient lors invaincus à leurs premiers matches.

Les visiteurs ont donné le ton dès leur deuxième jeu à l’attaque. Le quart-arrière Matt Nichols a réussi une passe de touché de 82 verges, trouvant le receveur Nic Demski qui était laissé sans surveillance par la tertiaire.

À quel point Ottawa en a arraché en première demie ? Son attaque n’a pu se rendre plus loin que la ligne de 47 verges des Bombers. Les joueurs ont retraité au vestiaire à la mi-temps dans l’indifférence totale d’une foule qui s’attendait à mieux.

« Je vais d’abord rendre le mérite à Winnipeg. Ils (Bombers) ont bien joué... Mais nous les avons aussi aidés. Nous avons commis beaucoup trop d’erreurs et nous avons été incapables de nous en remettre », a soutenu l’entraîneur-chef Rick Campbell.

« Ce n’est pas dans nos habitudes depuis le début de la saison, que ce soit en partie ou à l’entraînement. »

Campbell s’attendait à mieux de la part des siens. Surtout qu’ils avaient eu amplement de temps pour se préparer en vue de ce match.

Le Rouge et Noir avait profité d’une semaine de relâche. Sa dernière partie remontait au 20 juin, un gain de 44-41 obtenu contre les Roughriders de la Saskatchewan.

Où commencer au chapitre des erreurs ? Tiens le receveur Caleb Holley a échappé le ballon deux fois, dont au milieu du quatrième quart alors que ses coéquipiers étaient profondément dans le territoire adverse.

Crampe de Lankford

Quelques minutes auparavant, c’est le spécialiste des retours de botté, Ryan Lankford, qui a eu une crampe au cerveau alors que les siens tiraient de l’arrière 22-14. Il a décidé de laisser rouler le ballon. Sauf que le botteur adverse Justin Medlock a récupéré lui-même ce ballon.

Winnipeg en a profité pour inscrire leur quatrième touché de la soirée. « Un jeu malheureux... C’était frustrant à voir », a avoué Campbell.

Et il y a eu l’indiscipline qui a coûté cher. Une pénalité écopée par le plaqueur George Uko pour avoir rudoyé le quart a éventuellement mené à un touché des Bombers en première demie. Au total, le Rouge et Noir a été pénalisé à 10 reprises pour 110 verges.

Le botteur Lewis Ward a réussi deux autres placements pour prolonger sa séquence parfaite à 59. Le seul touché de l’équipe a été inscrit par la défensive. Le demi de coin Jonathan Rose a récupéré un ballon échappé pour le ramener sur 39 verges à la fin du troisième quart.

+

«NOUS N'ÉTIONS PAS PRÊTS», DIT SINOPOLI

Deux vétérans receveurs du Rouge et Noir ont tenu des commentaires durs après le premier revers de l’équipe en 2019.

« Nous n’étions tout simplement pas prêts à jouer », a laissé tomber Brad Sinopoli.

« Il n’y a aucune raison pour ça, a ajouté Julian Feoli-Gudino au sujet de la contre-performance. Il faut être prêt. On pourrait sortir une dizaine d’excuses. Mais nous sommes ici pour trouver des solutions et non des excuses. Ce soir, nous nous sommes tirés dans le pied trop souvent. »

Certaines questions seront posées lors du retour à l’entraînement du Rouge et Noir, mardi prochain, en vue du match contre les Alouettes de Montréal prévu le 13 juillet.

Pourquoi le demi offensif Mossis Madu n’a porté le ballon que six fois dans le revers aux mains des Bombers ?

Et pourquoi seulement trois passes ont été dirigées vers Sinopoli, un des meilleurs receveurs de la LCF ?

Ce dernier a rappelé que le Rouge et Noir a eu le ballon peu souvent en attaque. « C’est difficile de se mettre en marche quand l’autre équipe le garde si longtemps », a-t-il dit.

« Nous n’avons jamais eu l’occasion d’orchestrer de solides séquences offensives. »

Du même souffle, Sinopoli a rappelé que le Rouge et Noir mise sur un alignement jeune. Qu’il connaîtra « des hauts et des bas ».

« Ce ne sera pas toujours du beau football. Mais nous allons apprendre chaque semaine. »

Et la leçon retenue face à Winnipeg ?

« Que c’est difficile de gagner dans cette ligue et qu’il faut être bien prêt en vue de chaque match. »

En plus de perdre contre les Bombers, Ottawa a vu deux joueurs aboutir à l’infirmerie.

Le bloqueur Jason Lauzon-Séguin a quitté le terrain en première demie, cédant sa place à la recrue Alex Fontana.

Le secondeur Kevin Brown tenait son bras droit sur son dernier jeu du match.

« On ne croit pas que ce n’est rien de sérieux, a assuré l’entraîneur Rick Campbell. On soupçonne de la déshydratation dans le cas de Jason. »

>> Sommaire du match