Pier-Yves Lavergne.

Une bande de l'Outaouais avec les Carabins

Plus de 80 joueurs gravitent dans l'entourage des Carabins.
En prenant place dans le vestiaire, Jonathan Boissonneault-Glaou aurait pu se retrouver avec un voisin de Québec, Laval ou Sherbrooke. Non, il s'est retrouvé aux côtés d'un autre gars de l'Outaouais.
Pier-Yves Lavergne dispute sa cinquième et dernière année dans les rangs universitaires canadiens tout en poursuivant une maîtrise en management à l'École des hautes études commerciales (HEC). Le secondeur originaire de Buckingham a participé à un camp d'évaluation de la LCF en mars dernier.
«Je ne savais d'où il venait quand je lui ai parlé la première fois», relate Boissonneault-Glaou, amusé par la drôle de coïncidence.
Le vétéran lui a raconté son parcours, de ses débuts à Hormisdas-Gamelin en passant par ses trois premières années chez les Gee Gees d'Ottawa avant son transfert vers l'Université de Montréal. Lavergne, 24 ans, a aussi porté les couleurs des Griffons du Cégep de l'Outaouais.
Au total, ils sont trois joueurs de la région à porter le bleu des Carabins.
On retrouve aussi la recrue Julien Choquette-Daigneault. Un porteur de ballon étoile dans les rangs collégiaux, troisième division, qui a disputé quatre parties depuis septembre avec sa nouvelle équipe.
Mcomtois@ledroit.com