Le porteur de ballon du Rouge et Noir William Powell célèbre après avoir marqué un touché en première demie.

Un Rouge et Noir surprenant

On le croyait au tapis après avoir été ébranlé par deux revers de suite contre des clubs de bas de classement. Mais le Rouge et Noir a repris vie de façon spectaculaire, samedi soir, à Régina.

Les joueurs de l’entraîneur Rick Campbell ont battu l’équipe de l’heure dans la Ligue canadienne de football, l’emportant 30-25 contre les Roughriders de la Saskatchewan. La formation des Prairies avait gagné quatre matches de suite.

« Nos joueurs ont effectué un solide travail, surtout qu’il s’agit d’un endroit dans lequel il est difficile de jouer pour une équipe visiteuse. L’atmosphère est très bruyante », a souligné Campbell après le gain des siens sur les ondes de TSN 1200.

Ils étaient 33 350 amateurs au Mosaic Stadium. Et ils étaient en délire après le premier jeu du match.

Le botté d’envoi de Richie Leone a été ramené sur 97 verges pour un touché par le rapide Marcus Thigpen. Le Rouge et Noir tirait déjà de l’arrière 7-0 après seulement... 13 secondes.

Ottawa a répliqué rapidement avec de gros jeux, dont une passe de 64 verges de Trevor Harris à Diontae Spencer. William Powell a complété la séquence avec un touché de 19 verges.

Une fois la demie terminée, les visiteurs possédaient une avance de 10 points, résultat de deux touchés de RJ Harris et Diontae Spencer.

« Je suis fier de nos joueurs. Ils n’ont pas baissé les bras. Ils ont toujours cru en leurs chances et ils ont effectué les jeux importants dont nous avions besoin », a fait valoir Campbell.

La ligne offensive, qui avait concédé six sacs la semaine précédente, a offert une protection nettement supérieure à son quart-arrière contre les Riders. Harris n’a jamais été plaqué derrière la ligne de mêlée, complétant 27 de 34 passes pour 334 verges et deux touchés.

« Nous avons pu lancer de longues passes. Mais nous avons aussi pu courir avec le ballon », a rappelé le coach.

Powell a dépassé la barre des 100 verges dans une cinquième partie en 2018. Le compteur s’est arrêté à 148 verges.

Le fait saillant de sa soirée ? Cette course de 69 verges pour un touché qui donnait une avance de 30-18 au Rouge et Noir.

La défensive a été fidèle à elle-même, donnant des miettes à l’adversaire. Le seul touché offensif des Riders est survenu avec moins de trois minutes à écouler en temps réglementaire.

Le demi de coin Jonathan Rose, qui effectuait un retour au jeu, a réussi deux interceptions. Cela porte son total à cinq cette saison, un sommet dans la LCF.

Le botteur recrue Lewis Ward a prolongé à 30 sa séquence de tentatives de placement réussies.

La seule note négative ?

Le Rouge et Noir a accordé deux touchés sur des retours de botté. En plus de Thigpen, Kyran Moore a ramené le ballon sur 90 verges tôt au troisième quart.

Ottawa (7-5) tentera de coller un deuxième gain de suite samedi prochain lorsque les Eskimos d’Edmonton seront les visiteurs à la Place TD.