Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le receveur mexicain du Rouge et Noir, Guillermo Villalobos
Le receveur mexicain du Rouge et Noir, Guillermo Villalobos

Un «Ninja Warrior» et des joueurs de rugby au menu de la LCF

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Guillermo Villalobos et Jose Maltos auront de la compagnie la saison prochaine chez le Rouge et Noir.

L’équipe est appelée à choisir quatre autres joueurs «mondiaux» jeudi lors du repêchage mondial de la Ligue canadienne de football. Elle possède notamment les neuvième et dixième sélections.

Reste à voir si Marcel Desjardins et ses adjoints pigeront à nouveau au Mexique ou s’ils se laisseront tenter par des Allemands, des Norvégiens ou des Australiens.

Un des espoirs disponibles, le demi offensif Justin Rodney, a épaté au camp d’évaluation virtuel. Il a couru 40 verges en 4,37 secondes.


« Nous avons fait nos devoirs. »
Marcel Desjardins

Surtout, l’athlète âgé de 25 ans a été finaliste à trois reprises à la version allemande de l’émission American Ninja Warrior. Il offre une belle histoire, mais peut-il vraiment aider une formation?

C’est un peu la même question pour la majorité des joueurs disponibles.

«Nous avons fait nos devoirs. Tu as de ces gars qui ont passé les dernières années dans la NCAA. Donc, ils ont joué à un niveau élevé. Mais tu as un autre groupe qui a joué au Japon ou au Brésil par exemple. C’est un peu plus difficile à déterminer quel était le niveau de jeu. Tu dois donc te fier à leur grandeur, leur poids et leurs qualités athlétiques», souligne Desjardins.

L’autre truc que le DG du Rouge et Noir retient? Il y a plusieurs botteurs australiens disponibles. Ce sont surtout des joueurs avec un bagage en rugby.

Même si certaines équipes pestent contre ce concept de la LCF 2.0. qui vise à aligner des joueurs «mondiaux», elles ne peuvent pas se permettre de prendre le repêchage à la légère.

À moins d’un changement de règlement de dernière minute – ce qui est toujours possible dans cette ligue – chaque club devra avoir deux joueurs «mondiaux» en uniforme lors de chaque match dans une éventuelle saison 2021. C’est sans compter qu’il devra compter aussi au moins deux autres de ces joueurs dans son équipe de réserve. Un maximum de trois est permis.

Par exemple, le Rouge et Noir ne compte en ce moment que Villalobos et Maltos sous contrat.

C’est pourquoi le repêchage s’avère important pour Desjardins et son équipe, peu importe ce que tout le monde peut penser de la LCF 2.0.

Les Lions de la Colombie-Britannique possèdent le tout premier choix de ce repêchage de quatre rondes. Les Alouettes de Montréal parleront au sixième rang.

Soixante-huit anciens joueurs de la NCAA et six anciens produits des rangs universitaires canadiens font partie des joueurs «mondiaux» disponibles durant cet encan.