SirVincent Rogers visitera demain le Rogers Centre pour la première fois depuis qu'il a quitté les Argonauts.

Un adversaire qui ravage la famille de SirVincent

L'un des plus gros joueurs du Rouge et Noir s'attaque à un nouvel adversaire. SirVincent Rogers participe depuis quelques jours à une campagne de sensibilisation contre le diabète sur les médias sociaux.
«Une maladie que je connais trop bien. Elle a fait des ravages dans ma famille», confie-t-il en moussant le programme Action Diabète de la Financière Sun Life lancé, en collaboration avec la Ligue canadienne de football. Sa mère est décédée en 2011 après avoir sept ans de dialyse.
«Ses reins ont cédé. Maintenant, ce sont mon père et mon frère qui ont même problème», a raconté Rogers, qui fait 6' 4'' et 319 livres. Il a passé la dernière semaine à inciter les amateurs à répondre en ligne au questionnaire «Êtes-vous à risque?» de Diabète Québec.
«Je fais aussi la promotion d'un mode de vie sain pour prévenir le diabète de type 2. Les complications peuvent être nombreuses. J'en sais quelque chose.»
Le bloqueur américain compte se soumettre au test proposé par Action Diabète. Il a aussi déjà convaincu des coéquipiers à l'imiter. «J'ai commencé à faire le tour du vestiaire», a-t-il indiqué.
Neuf joueurs de la LCF, un de chaque équipe, participent au défi hebdomadaire du programme. Les Alouettes de Montréal sont représentés par Marc-Olivier Brouillette.
Ces adversaires devenus coéquipiers contre le diabète peuvent être suivis via Twitter sur #actiondiabète.
«Si je peux aider une personne à éviter le parcours qu'a connu ma famille... car le diabète de type 2, tu peux le prévenir - et ses complications - si tu t'informes tôt», a soutenu SirVincent Rogers.