Louis-Philippe Bourassa va réintégrer l’alignement du Rouge et Noir d’Ottawa vendredi à Edmonton.

Suspension terminée pour Bourassa

C’est avec un soupir de soulagement que Louis-Philippe Bourassa va réintégrer l’alignement du Rouge et Noir d’Ottawa vendredi à Edmonton.

Le spécialiste des longues remises sur les bottés a fini de purger une suspension de deux matches pour avoir échoué un test antidopage de la Ligue canadienne de football, une absence qui aurait pu s’avérer désastreuse pour le botteur de précision Lewis Ward.

Ce dernier a cependant réussi ses six tentatives de placements lors des parties contre Montréal et Calgary où Bourassa s’est retrouvé sur les lignes de côté, impuissant pendant que le vétéran Michael Benson, un ancien des Lions de la Colombie-Britannique, a effectué les remises à sa place. Ward a donc porté sa séquence record de bottés de précision réussis à 67 malgré ce changement important.

« C’est certain que j’étais stressé chaque fois qu’il bottait et surtout anxieux parce que je n’étais pas là. Je suis bien content que ça ait bien été de ce côté-là et qu’on puisse repartir où on avait laissé dans le fond, que rien n’a changé », a-t-il confié au Droit après l’entraînement de mercredi à la Place TD.

Bourassa a vu sa propre séquence de 39 parties jouées d’affilée prendre fin en raison de cette suspension imposée parce qu’un échantillon d’urine recueilli lors d’un test inopiné a révélé la présence de quelques substances interdites, soit de l’ibutamoren, de la métabolite, de la méthamphétamine (D- et L-) et de l’amphétamine (D-et L-).

« C’était des substances contenues dans un des suppléments que je prenais qui n’étaient pas approuvées par la FDA (Food and Drug Administration, une entité américaine reconnue au Canada). Sous la FDA, ils ne sont pas obligés de dire tout ce qu’ils mettent dans leurs suppléments. C’était des substances qui étaient non-actives dans mon système, donc ce n’était pas (le résultat) d’une utilisation. C’est malencontreux, mais c’est à moi de regarder de plus près ce que je prends. Ce n’est pas facile quand ce n’est pas écrit sur (le produit), mais c’est à moi de faire les recherches nécessaires. En gros, c’est une leçon à apprendre. J’ai déjà été “testé” avant et je n’avais jamais eu de problème », a expliqué le joueur de 27 ans originaire de Shawinigan.

L’ancien de l’Université de Montréal, un solide gaillard de 6’ 3’’ et 230 livres, a vécu cet épisode difficilement.

« Ce sont des choses qui arrivent, j’imagine. Je ne suis pas le premier et je ne serai probablement pas le dernier à qui ça va arriver, une malchance comme ça. C’est certain que les premiers temps, ce n’est pas facile. Mais après, ça passe et tu reprends ton “focus”, tu continues à travailler fort pour être prêt quand c’est le temps de revenir au jeu, a-t-il souligné. Ça a fait bizarre de ne pas jouer après presque 40 parties de suite depuis que je suis arrivé ici. Je ne pourrais pas être plus content de revenir cette semaine et de jouer enfin. »

Un choix de quatrième ronde du Rouge et Noir en 2017, Louis-Philippe Bourassa devra dorénavant faire très attention à sa consommation de suppléments diététiques alors qu’une deuxième violation de la politique antidopage de la LCF et de l’Association des joueurs de la LCF pourrait lui valoir une suspension de neuf parties. 

Une troisième offense signifie une suspension d’un an, alors qu’une quatrième mène à une radiation à vie du circuit Randy Ambrosie.

+
LE ROUGE ET NOIR EN BREF 

Harris, un cas douteux

Flanqueur partant, le vétéran receveur R.J. Harris s’était entraîné avec ses coéquipiers mardi et il semblait prêt à revenir au jeu après avoir raté les trois matches précédents des siens. 

Sauf que l’auteur de 23 attrapés en seulement quatre parties a semblé faire un pas en arrière dans sa réhabilitation mercredi et il serait maintenant un cas douteux pour accompagner l’équipe à Edmonton lorsqu’elle prendra son vol jeudi matin. 

«Nous voulons être prudents avec lui. Pas trop, mais on l’aime beaucoup comme joueur et on veut s’assurer qu’il n’y ait pas de contretemps dans son cas. Je dois parler à nos médecins pour décider s’il prendra l’avion avec nous», a laissé entendre l’entraîneur-chef Rick Campbell mercredi.

***
Entre les lignes

Campbell a confirmé le retour au jeu vendredi du maraudeur Antoine Pruneau, qui revient d’une fracture au pouce de la main gauche... 

Son substitut Justin Howell s’est entraîné à un poste de demi défensif cette semaine, lui qui peut dépanner à plusieurs positions... 

La LCF a annoncé mercredi que deux joueurs du Rouge et Noir, Jason Lauzon-Séguin et J.R. Tavai, ont été mis à l’amende pour des montants qui ne sont pas spécifiés. 

Le premier a plaqué inutilement et loin de l’action principale le joueur de ligne défensive des Alouettes Ryan Brown vendredi dernier, alors que le second a porté un coup à la tête du quart Vernon Adams Jr. 

Quelques joueurs des Alouettes ont affirmé dans les médias montréalais qu’un tel coup mériterait une suspension.