Kevin Scott.

Se caser pour l'hiver

La saison terminée, les joueurs du Rouge et Noir partiront à la chasse d'un emploi temporaire en vue des cinq prochains mois.
«Je vais m'y mettre en arrivant chez moi cette semaine à Edmonton, a souligné Marcus Henry, le receveur le plus productif de l'équipe avec 824 verges.
«La seule chose que je sais pour l'instant, c'est je vais passer l'hiver les deux pieds dans la neige. Je vais pelleter beaucoup.»
Tout le contraire de son jeune coéquipier Travis Brown. Le secondeur recrue américain, auteur de deux interceptions, va passer la saison morte dans sa Californie natale.
«Où il ne neige pas», a-t-il pris le soin de préciser avec un large sourire.
Et contrairement à Henry, il ne travaillera pas. «Je retourne sur les bancs d'école afin de compléter mes études en kinésiologie. Il me reste un cours à compléter», a noté Brown.
Le centre-arrière Patrick Lavoie et le spécialiste des longues remises Kevin Scott se retrouveront aussi en salle de classe, mais pas dans le rôle d'étudiants.
«Je serai professeur substitut dans quelques écoles privées de la région», a dit Scott, originaire d'Ottawa.
Enseignera-t-il la chimie ou les mathématiques?
«Oh que non. Je suis affreux en maths. Moi, c'est surtout la géographie.»
Lavoie, lui, retournera au campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF), en banlieue de Québec, où il enseigne dans le programme de techniques de sécurité incendie.
Un autre vétéran, le maraudeur Eric Fraser, passera l'hiver dans la capitale nationale. Il complétera ses dernières leçons de pilotage d'avion afin d'obtenir la licence commerciale.