Antoine Pruneau devra jouer pour un bout de temps avec un plâtre pour protéger son pouce, mais ce n’est rien de nouveau pour lui. À la fin de la saison dernière, il avait raté six matches en raison d’une fracture au pouce de son autre main (la droite).

Rouge et Noir: Pruneau reprend sa place

Lors des trois derniers matches qu’il a ratés en raison d’une fracture à un pouce, Antoine Pruneau s’est senti « comme un jeune qui se fait dire qu’il est trop petit pour aller dans la plus grosse montagnes russes du parc d’attractions ».

Cette mauvaise sensation tire à sa fin pour le capitaine de la brigade défensive du Rouge et Noir d’Ottawa, alors le vétéran maraudeur était de retour à son poste à l’entraînement des siens mardi à la Place TD, son doigt qui a nécessité une opération étant protégé par un petit plâtre.

Si tout va bien, il accompagnera ses coéquipiers à Edmonton jeudi pour les retrouvailles du lendemain avec le quart-arrière Trevor Harris.

« Il a eu le feu vert (des médecins) pour pratiquer et s’il peut le faire à nouveau (mercredi) -- et je m’attends à ce que ce soit le cas -- alors il serait prêt à revenir au jeu (vendredi), a indiqué l’entraîneur-chef Rick Campbell après l’entraînement de mardi. Si ce n’était que de lui, il aurait joué avec un bras coupé. Mais je ne suis pas médecin, mes adjoints non plus, on les laisse prendre ces décisions. »

Pruneau lui-même n’a pas voulu confirmer qu’il sera à son poste, mais il a indiqué que l’équipe a retiré son nom de la liste des blessés pour six parties afin de lui permettre d’aller sur le terrain pour pratiquer, « ce qui est une bonne nouvelle en soit... C’est pas mal proche à mon avis, mais ils évaluent tout ça, je ne sais pas si je vais jouer cette semaine ou la semaine prochaine ».

Chose certaine, Pruneau devra jouer pour un bout de temps avec un plâtre pour protéger son pouce, mais ce n’est rien de nouveau pour lui. 

À la fin de la saison dernière, il avait raté six matches en raison d’une fracture au pouce de son autre main (la droite).

« Pour l’instant, je vais le garder comme ça (avec un plâtre temporaire), un peu comme l’an passé lorsque je me suis cassé l’autre pouce de la même façon. J’ai manqué six matches l’an passé, mais j’aurais pu avoir le feu vert avant, c’est juste une question de sécurité, on s’était déjà assuré de la première place (dans l’Est). Il y a un peu plus de risque (en revenant plus tôt) cette année, mais c’est un risque calculé. On va voir, la décision n’a pas été prise encore. Tout ce que je sais, c’est que je pratique et que je m’étais brisé le pouce. Moi, je me sens super bien. Je vais toujours dire que je suis disponible pour jouer », a noté le leader de la « French Mafia » du Rouge et Noir.

Le demi de sûreté qui avait réussi 12 plaqués en défensive lors des quatre premiers matches de la campagne (plus un autre sur les unités spéciales) aime bien l’idée de se frotter à l’ancien quart du Rouge et Noir Trevor Harris lors de son -- probable -- retour.

« Mon intention était de revenir le plus vite possible, mais c’est un “plus”, la possibilité de revenir contre Trevor. Pourquoi pas... On a eu nos batailles tous les jours à l’entraînement, des fois, j’avais le dessus, d’autres fois, c’est lui qui avait le meilleur de moi. Ce n’est pas un avantage de l’avoir affronté aussi souvent, mais ça donne une saveur spéciale au match, c’est certain », a-t-il commenté.

Selon Campbell, le fait de bien connaître le quart adverse, qui mène la LCF pour les passes complétées, les passes tentées et les verges amassées par la passe (199 en 280 pour 2304 verges) devrait permettre de dresser un bon plan de match. « Ça aide un peu. Mais en même temps, ils ont de bons joueurs autour de lui, il faut être capable d’arrêter ce qu’ils font. Ils distribuent bien le ballon... Il y a une certaine familiarité avec leurs joueurs (Harris et le receveur Greg Ellingson), mais il être capable de les arrêter quand nous allons être là-bas », a-t-il souligné.

+
LE ROUGE ET NOIR EN BREF

Dedmon à l’honneur

Sans surprise, le spécialiste des retours de bottés du Rouge et Noir DeVante Dedmon a été retenu parmi les trois joueurs par excellence de la dernière semaine dans la Ligue canadienne de football, au même titre que McLeod Bethel-Thompson, des Argonauts de Toronto, et Cody Fajardo, des Roughriders de la Saskatchewan. Dedmon, faut-il le rappeler, a récolté pas moins de 382 verges de gain au total sur des retours de bottés, incluant deux longs touchés, dans la victoire de 30-27 en prolongation d’Ottawa vendredi dernier contre les Alouettes à Montréal. 

Sa performance fait que l’entraîneur Rick Campbell compte maintenant lui donner plus de temps de jeu en attaque également.

 « C’est ce qu’on pense faire. Il est nouveau dans la ligue, on va donc être prudents, mais il y a bien des gars dans la ligue qui font les deux (retours de bottés et receveur de passes). Rien ne suggère qu’il ne pourrait pas le faire », a noté Campbell. 

Le principal intéressé aime bien l’idée de toucher au ballon plus souvent. 

« Je veux juste faire de mon mieux chaque fois que je vais sur le terrain, faire ce que les entraîneurs veulent. J’ai été renvoyé à la maison pendant le camp d’entraînement et je ne veux pas que ça arrive à nouveau », a-t-il dit mardi.

***
Lauzon-Séguin au rancart

Le joueur de ligne offensive Jason Lauzon-Séguin n’a pas pris sa place habituelle de bloqueur lors de l’entraînement de mardi et Rick Campbell a laissé entendre qu’il n’accompagnera pas ses coéquipiers à Edmonton, même s’il n’a pas voulu s’étendre sur la nature de sa blessure. 

« Sa condition s’améliore chaque jour, mais comme entraîneurs, nous devons juste planifier qu’il ne pourra pas jouer, a dit Campbell, qui a inséré l’Américain Stephane Nembot à sa place, lui qui était sur la liste des blessés pour un match. Il (Lauzon-Séguin) doit encore voir un médecin pour en savoir plus long. Ce n’est pas relié au virus qu’il a eu il y a quelques semaines. »