Âgé de 25 ans, Thomas Carrier fait partie d’une poignée de joueurs des Gee Gees qui sont dans la mire de certaines équipes de la LCF.
Âgé de 25 ans, Thomas Carrier fait partie d’une poignée de joueurs des Gee Gees qui sont dans la mire de certaines équipes de la LCF.

Repêchage de la LCF: Thomas Carrier a déjà son plan B 

Thomas Carrier a passé la semaine à remettre ses derniers travaux de session à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa.

Le repêchage de la LCF n’était donc pas trop dans les pensées du futur enseignant. Ça devrait changer, la semaine prochaine, pour le secondeur gatinois qui a été membre de l’alignement partant des Gee Gees lors des quatre dernières saisons.

«C’est sûr que c’est mon petit rêve de jouer au football professionnel. Mais mon monde ne va pas s’effondrer si je ne suis pas choisi. J’ai un plan B. La vie continue comme on peut voir en ce moment.»

Âgé de 25 ans, Carrier fait partie d’une poignée de joueurs des Gee Gees qui sont dans la mire de certaines équipes de la LCF. Son coéquipier gatinois Kyle Rodger et lui devaient participer à un camp d’évaluation régional à Montréal en mars dernier. Les mesures de distanciation sociale les ont privés d’une vitrine importante devant des dépisteurs.

«J’avoue que c’était un peu décevant. Je me préparais avec mes coéquipiers chaque matin dans la salle de musculation, avoue Carrier. Mais en même temps, je voyais ce camp plus comme une expérience unique de faire compétition à certains des meilleurs temps au pays. Je me dis que les dépisteurs ont quand même fait leur travail. Ils ont eu accès à toutes les vidéos de nos parties des dernières saisons.»

L’athlète de cinq pieds et 11 pouces a pris l’habitude de se démarquer lors de joutes importantes. Il a réussi des interceptions lors de deux des trois dernières éditions du Match Panda.

Carrier a rappelé que le repêchage de la LCF réserve son lot de surprises chaque année. «On doit s’attendre à tout.»

«Moi, je continue pour l’instant de me préparer à jouer au football. Peut-être que mon nom sera appelé, peut-être que non.»

Cinq joueurs de l’Outaouais ont été sélectionnés lors des cinq dernières années. En 2015, Edmonton, Calgary et Hamilton avaient choisi respectivement Danny Groulx, William Langlais et Ron Omara.

Mikaël Charland (Ottawa en 2016) et Oumar Touré (Montréal en 2017) ont aussi été réclamés.

Seul Langlais évolue toujours dans la LCF, ayant accepté une prolongation de contrat chez les Stampeders en décembre dernier.