Mathieu Betts est le meilleur joueur défensif à sortir des rangs universitaires canadiens depuis fort longtemps. Pourrait-il être sélectionné par le Rouge et Noir au septième rang du repêchage de la LCF?

Repêchage de la LCF: le Rouge et Noir discret

Le Rouge et Noir devra se montrer patient, jeudi soir, au repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF). Il possède seulement deux des 27 premiers choix, dont le septième au total.

C’est le prix à payer après avoir participé au match de la Coupe Grey pour une troisième fois en quatre ans en novembre dernier. C’est le prix à payer aussi pour avoir mis la main sur le secondeur des Alouettes de Montréal, Chris Ackie, à la date limite des transactions.

L’ajout du joueur ontarien avait coûté le choix de deuxième ronde à Ottawa.

Ça ne semble pas déranger le directeur général Marcel Desjardins. « Nous avons déjà comblé deux besoins en mettant sous contrat Philippe Gagnon et Nate Behar sur le marché des joueurs autonomes », a-t-il rappelé.

Le garde Gagnon et le receveur Behar avaient été tous des choix de première ronde, étant sélectionnés respectivement par Montréal en 2016 et Edmonton en 2017.

Le Rouge et Noir disposera de sept choix lors de cet encan de huit rondes.

« Ça fait déjà quelques jours que nous sommes prêts », a affirmé Desjardins.

Reste à voir ce que son équipe décidera au premier tour. Le DG a misé sur un joueur de ligne offensive à cinq reprises lors des six dernières années avec son premier choix.

Le maraudeur Antoine Pruneau a été l’exception à la règle en 2014.

Tous les joueurs sélectionnés ont vu de l’action dès leur saison recrue. Ce fut le cas pour Mark Korte la saison dernière.

Est-ce que Desjardins restera fidèle à ses habitudes ? Ou surprendra-t-il ?

Ses adjoints et lui ont ciblé deux joueurs en vue de la première ronde.

Des indices ?

Desjardins se met à rire et n’offrira pas de réponse à la question.

Le Rouge et Noir compte plusieurs joueurs canadiens au sein de sa ligne offensive. Les Korte, Mateas, Johnson, Lauzon-Séguin, Gagnon, MacMillan, Picket sont tous âgés de 28 ans et moins.

« Nous n’avons pas un surplus, insiste le directeur général. Surtout si on veut utiliser quatre ou même cinq joueurs canadiens partants au sein de la ligne offensive cette saison. Il faut avoir de la profondeur en cas de blessures. »

Et si Ottawa regarde ailleurs ? Il y a notamment deux bons receveurs québécois, Hergy Mayala et Justin McInnis, qui ont évolué dans la NCAA ces dernières années.

Et si l’ailier défensif Mathieu Betts est toujours disponible au septième rang ? Est-ce que le Rouge et Noir se laissera tenter par le meilleur joueur défensif à sortir des rangs universitaires canadiens depuis fort longtemps ?

Le produit du Rouge et Or de Laval a signé un contrat à titre de joueur autonome dans la NFL chez les Bears de Chicago, ces derniers jours. Ça pourrait faire peur à des équipes de la LCF.

Il y a un autre nom intrigant à retenir, surtout pour les amateurs de football de la capitale.

Le quart-arrière Michael O’Connor, qui a mené UBC à la conquête de la coupe Vanier en 2015, sera disponible. Il est originaire d’Ottawa et sera mis à l’essai plus tard cette semaine par les Seahawks de Seattle dans la NFL.

À 6’5’’ et 235 livres, O’Connor pourrait être enfin le prochain quart canadien à évoluer chez les pros.

Un pensez-y-bien pour tous les clubs de la LCF, surtout le Rouge et Noir qui a toujours aimé miser sur des joueurs locaux.

Ça tombe bien. L’avenir au poste de quart-arrière à la Place TD n’a jamais été aussi nébuleux.

Le repêchage de la Ligue canadienne commencera sur le coup de 20 h. RDS et TSN offriront une couverture en direct lors des deux premières heures.

Toutes les sélections seront affichées sur le site web du circuit au www.lcf.ca.

Les Argonauts de Toronto parleront au tout premier rang.