Jonathon Jennings sera le quart-arrière partant vendredi soir alors que le Rouge et Noir se rendra à Winnipeg pour affronter les puissants Blue Bombers.

Porte ouverte pour Jennings

« Dom est notre homme », répétait inlassablement Rick Campbell, depuis samedi.

Eh bien, il appert que Dominique « Dom » Davis ne sera pas l’homme de confiance du Rouge et Noir d’Ottawa, vendredi soir, à Winnipeg.

Jonathon Jennings sera le quart-arrière partant, quand l’équipe tentera de freiner sa séquence perdante en rendant visite aux puissants Blue Bombers.

La séance d’entraînement a débuté un peu plus tôt que prévu, mardi matin, à la Place TD.

Jennings s’est immédiatement positionné derrière le centre, en compagnie des joueurs qui composent la formation partante à l’attaque.

Davis était pourtant là, tout équipé. Il se contentait d’un rôle de spectateur.

Les rôles n’ont jamais changé, dans les 90 minutes qui ont suivi.

« Dom ne se sent pas assez bien pour jouer », a simplement répondu Campbell, l’entraîneur-chef, quand est venu le temps de clarifier la situation.

« Nous ne croyons pas que sa blessure est sérieuse. Nous croyons qu’il sera de retour au jeu plus tôt que tard. Mais il ne sera pas en mesure de jouer cette semaine. »

Davis ne sera pas en mesure de jouer, mais il pourrait quand même se retrouver sur les lignes de côté.

« Il va faire le voyage avec nous, annonce Campbell. Il n’aura pas vraiment le choix d’enfiler son uniforme, puisque nous avons seulement trois quarts-arrière sous contrat. »

Donc, si on comprend bien, Davis n’est pas apte à jouer, mais il sera en uniforme quand même.

Un collègue a demandé si le quart numéro un traîne cette blessure depuis longtemps.

Ça pourrait expliquer ses contre-performances des deux dernières semaines. Dans les deux premiers revers du Rouge et Noir, il a complété seulement 60 % de ses passes. Il n’a pas rejoint un seul de ses receveurs dans la zone des buts, mais il a été victime de trois interceptions.

« Ce n’est pas ça. Il était en bonne santé depuis le début de la saison. Il vient de subir une première petite blessure », réagit Campbell.

« Il a subi cette blessure dans le match contre les Alouettes. Les choses ont un peu empiré durant la nuit. »

« Il va nous revenir assez rapidement », maintient-il.

Davis n’a pas pu s’expliquer, lui-même. Les joueurs qui se blessent n’ont pas le droit de parole, chez le Rouge et Noir.

En plus, c’était mardi. Les quarts-arrière parlent rarement aux médias, le mardi.

Rattrapage

Jennings n’a pas rencontré les médias, non plus.

De toute façon, les gestes qu’il posera dans les prochains jours auront beaucoup plus de poids que ses mots.

Il a joué seulement 10 matches et complété seulement 161 passes, en 2018, chez les Lions de la Colombie-Britannique. Il est déménagé dans l’est du pays, durant l’hiver, dans le but de prouver qu’il est encore capable de tenir son bout dans la Ligue canadienne.

« Il était clairement en mode rattrapage durant le camp d’entraînement, explique Campbell. Il posait tout plein de questions. Maintenant, il sait tout ce qu’il doit savoir », assure l’entraîneur.

Jennings a quand même fait quelques exercices supplémentaires avec le vétéran demi inséré Brad Sinopoli, mardi.

« Nous voulions simplement peaufiner certains jeux. Nous ne répétons jamais suffisamment », dit le numéro 88.

« Nous serons prêts, vendredi. »

+

C’est une véritable hécatombe en défensive

Antoine Pruneau a toujours le bras gauche immobilisé dans un épais bandage. Non, il ne jouera pas, vendredi.

Et il ne sera vraiment pas le seul membre de la brigade défensive du Rouge et Noir à rater le voyage dans les Prairies.

Le demi défensif d’expérience Jonathan Rose a été rayé de la formation à la toute dernière minute, le week-end dernier. On se disait alors que la blessure ne pouvait être trop sérieuse.

Des informations qui circulent nous laissent désormais croire le contraire.

Le joueur de ligne défensive Danny Mason et le secondeur Kevin Brown fils manquaient déjà à l’appel.

L’hiver dernier, quand l’attaque du Rouge et Noir a été décimée, les fans se réjouissaient en se disant que la défensive tiendrait le fort.

La saison débute à peine et le tiers du groupe a déjà été mis hors de service.

« Nous ne voulons pas trop nous en faire pour l’instant parce que les choses changent quotidiennement. Des joueurs qui ne sont pas aptes à jouer aujourd’hui pourraient nous rejoindre à l’entraînement, demain », dit Rick Campbell. Du même souffle, il a reconnu que Pruneau et Rose rateront assurément le match contre Winnipeg.

Un membre de la tertiaire en santé sera quand même rayé de la formation débutante. Randall Evans paiera très cher une bourde, qui a mené à une passe de touché de 75 verges des Alouettes.

« Nous allons continuer d’effectuer des changements. Nous sommes un work in progress », dit Campbell.