Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Henoc Muamba sera parmi les joueurs les plus en vue à l'ouverture du marché des joueurs autonomes.
Henoc Muamba sera parmi les joueurs les plus en vue à l'ouverture du marché des joueurs autonomes.

Pas de grosses embauches en vue chez le Rouge et Noir

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Rouge et Noir risque de magasiner surtout au rayon des aubaines sur le marché des joueurs autonomes de la Ligue canadienne de football (LCF).

Les neuf équipes du circuit pourront mettre sous contrat des joueurs rivaux dès le 9 février, sur le coup de midi. Elles peuvent toutefois déjà négocier avec eux depuis dimanche et même leur soumettre des offres.

Les secondeurs canadiens Henoc Muamba et Cameron Judge seront sollicités par plusieurs clubs tout comme l’ailier Charleston Hughes, meneur au chapitre des sacs lors de quatre dernières saisons de la LCF. L’offre se trouve surtout en défensive cette année sur le marché des joueurs autonomes.

À l’attaque, il ne reste qu’une poignée de receveurs et quelques joueurs de ligne.

«Il nous reste un peu de marge de manœuvre dans notre budget, mais pas au point de mettre sous contrat un joueur qui faisait beaucoup d’argent l’année passée», avertit le directeur général Marcel Desjardins en entrevue au Droit.

Marcel Desjardins, le DG du Rouge et Noir

Le Rouge et Noir compte dépenser à la hauteur du plancher salarial de la LCF en 2021 en raison de la pandémie. À l’image des autres formations, il a effectué des économies ici et là déjà en restructurant les contrats de nombreux vétérans.

Ce qui explique notamment la venue du vétéran Matt Nichols à titre de nouveau quart-arrière partant à la place de Nick Arbuckle.

«Même avec les salaires que nous avons ajustés, est-ce que nous pourrions ajouter un gros morceau? Je ne penserais pas», ajoute Desjardins.

À moins d’une surprise, il faudrait oublier la venue de noms connus à Ottawa tels que Muamba, un joueur d’impact francophone qui donnerait de la flexibilité au Rouge et Noir au chapitre du ratio. Le vétéran âgé de 31 ans a été nommé joueur canadien par excellence de la LCF en 2019.

L’organisation aura peut-être un vide à combler à cette position puisque le vétéran Don Unamba peut devenir joueur autonome la semaine prochaine. Elle ne s’est pas entendue non plus jusqu’ici avec un autre secondeur, Kevin Brown.

Il y aura plusieurs secondeurs disponibles à travers la LCF. En plus de Muamba et Judge, il y a Larry Dean, Patrick Levels, Solomon Elimimian.

C’est sans compter les demis défensifs Taylor Loffler et Ciante Evans.

En attendant, le Rouge et Noir a confirmé le retour de Christophe Mulumba-Tshimanga, qui peut dépanner en tant que secondeur et même demi en plus d’exceller sur les unités spéciales. Le joueur québécois a réussi 53 plaqués défensifs en trois saisons à Edmonton avant de s’amener à Ottawa l’an dernier.