Le Rouge et Noir devait disputer le premier de ses 18 matches de la saison le 12 juin à la Place TD contre les Argonauts de Toronto.
Le Rouge et Noir devait disputer le premier de ses 18 matches de la saison le 12 juin à la Place TD contre les Argonauts de Toronto.

Pas de football de la LCF avant juillet

Le Rouge et Noir devra patienter avant de disputer un premier match en 2020. La Ligue canadienne de football (LCF) a annoncé mardi que la prochaine saison ne pourra pas commencer avant le début du mois de juillet.

La décision du commissaire Randy Ambrosie ne surprendra aucun amateur. Elle fait suite aux mesures mises à jour par les divers gouvernements pour assurer la santé et la sécurité publique pour freiner la propagation de la COVID-19.

La ville de Calgary avait notamment indiqué, la semaine dernière, qu’elle interdisait la tenue de tout rendez-vous sportif sur son territoire d’ici le 30 juin. Toronto a emboîté le pas au chapitre de tout événement, que ce soit sportif, culturel et communautaire, même si la nouvelle politique comporte une exception pour le sport professionnel.

«Bien qu’il soit maintenant clair que la saison 2020 de la LCF ne pourra pas s’amorcer avant le début du mois de juillet, nous maintenons notre engagement de travailler avec nos équipes, avec l’Association des joueurs de la LCF (AJLCF), avec RDS et avec TSN afin de disputer une saison complète ou une saison qui se rapprochera le plus possible d’une saison complète, a soutenu Ambrosie dans un communiqué de presse.

Le commissaire de la LCF, Randy Ambrosie

«Nous reconnaissons que cela exigera une certaine dose de créativité, et nous nous préparons pour différents scénarios», a-t-il ajouté.

La LCF avait déjà repoussé son repêchage de joueurs mondiaux. Elle avait aussi reporté le début de ses camps d’entraînement prévus à la mi-mai.

Le Rouge et Noir devait disputer le premier de ses 18 matches de la saison le 12 juin à la Place TD. Les Argonauts de Toronto auraient été les visiteurs.

Ottawa aurait disputé une deuxième partie régulière la semaine suivante à Edmonton avant de profiter d’un congé à la fin juin.

«Nous savons qu’il y a des choses bien plus importantes que le sort de matches sportifs dans l’esprit des Canadiennes et des Canadiens en ce moment, a affirmé Ambrosie. Cependant, nous ne sous-estimons pas la fierté et le sentiment d’unité que peut générer le football canadien à travers le pays, ainsi que l’important rôle que nous pourrons jouer – lorsque le temps sera venu – dans un retour vers la normalité.»