Le quart-arrière du Rouge et Noir, Will Arndt, a lancé une passe de 36 verges à Dominique Rhymes pour le seul touché du match pour Ottawa dans une défaite de 39-9 subite aux mains des Argonauts de Toronto samedi. Ottawa s’assure ainsi d’obtenir le premier choix au prochain repêchage de la LCF.

Ottawa s’assure... du dernier rang

Un an après avoir passé près de gagner la coupe Grey pour une deuxième fois en trois saisons, le Rouge et Noir s’est assuré le titre du pire club de la Ligue canadienne de football en 2019.

Qu’elle le veuille ou non, la franchise mérite cette étiquette après avoir offert une autre performance honteuse, samedi après-midi, à Toronto. Elle a subi une dixième défaite de suite, s’inclinant 39-9 contre les Argonauts de Toronto.

Peu importe ce qui se produira vendredi prochain lors du dernier match de cette saison humiliante, Ottawa terminera dernier au classement général. Mince consolation, l’organisation obtiendra le premier choix lors du prochain repêchage...

« C’est difficile à digérer... Ça fait mal. Je sais que nous pouvons mieux paraître que ça... C’est frustrant », a soutenu l’entraîneur-chef Rick Campbell sur les ondes de TSN 1200, une dizaine de minutes après ce 14e revers en 17 parties.

Lui, il a hâte que ça achève. Ça paraît depuis deux semaines.

Campbell, qui a toujours été réservé dans ses commentaires lors des années précédentes, ne se retient plus.

« Nous ne ressemblons en rien à une bonne équipe de football sur le terrain. Nous sommes désorganisés. Nous commettons trop d’erreurs. Nous écopons de trop de pénalités. Je ne remets pas en question l’effort des joueurs, mais plutôt leur exécution. »

Le coach ne faisait que se réchauffer. Il croyait bien que son équipe avait une chance de gagner. Elle tirait de l’arrière que 15-8 à la demie.

Puis comme ce fut trop souvent le cas, le Rouge et Noir s’est transformé en fantôme et était invisible sur le jeu lors des deux derniers quarts. Les Argos ont marqué trois autres touchés.

« J’aime donner le mérite à l’adversaire, mais je pense que nous faisons bien paraître les autres équipes. Nous sommes capables de mieux jouer que ça », a martelé Campbell.

Ce dernier en a rajouté une couche par la suite en se pointant devant les journalistes de la presse écrite qui l’attendait à l’extérieur du vestiaire du Rouge et Noir au stade BMO.

« Si ce n’est pas le fond du baril ça, j’aimerais bien savoir à quoi ça ressemble », a dit Campbell.

Les deux rares moments de réjouissance dans ce match à Toronto ? Quand le quart-arrière Will Arndt a lancé une passe de 36 verges captée par Dominique Rhymes pour le seul touché de l’équipe. Puis lorsque le vétéran Brad Sinopoli a capté sa 445e passe en carrière dans l’uniforme du Rouge et Noir, battant l’ancienne marque de 444 de Tony Gabriel pour un joueur d’une franchise de la LCF à Ottawa.

« Tout le monde est frustré dans le vestiaire », a dit Sinopoli à TSN 1200 au sujet de cette série de défaites, la plus longue dans l’histoire du Rouge et Noir.

« Nos partisans méritent mieux. C’est décevant que nous n’étions pas dans le coup dès le début. Il n’y a pas grand-chose que je peux ajouter... »

Ottawa disputera son dernier match justement devant ses partisans vendredi lorsque les Alouettes de Montréal débarqueront à la Place TD.

Campbell a laissé entendre que Dominique Davis pourrait remplacer Arndt, qui a complété 21 de 32 passes pour 194 verges. « J’aimerais bien le revoir jouer. Il devrait être en pleine santé à nouveau », a-t-il avoué.

+

Les Gee Gees de l'Université d'Ottawa ont été éliminés pour une deuxième année de suite devant leurs partisans.

GEE GEES, RAVENS ET GRIFFONS ÉLIMINÉS

Les Ravens de Carleton étaient sur le point de créer une autre surprise au football universitaire, samedi, dans le sud-ouest de l’Ontario.

Ils menaient 17-16 contre les Gryphons de Guelph avec 57 secondes à écouler dans leur match quart de finale de la conférence ontarienne quand tout s’est écroulé.

Le botté de dégagement de Vincent Plouffe a été bloqué par la recrue Harrison Bagayogo, qui a ensuite récupéré le ballon pour inscrire le touché victorieux.

Les Ravens n’ont pu répliquer sur leur possession finale, s’inclinant 22-17 pour subir l’élimination.

Ils s’étaient qualifiés pour les séries grâce à des victoires contre deux adversaires mieux classés qu’eux lors des deux dernières semaines de la saison régulière, McMaster et Laurier.

Pendant ce temps à Ottawa, les Gee Gees ont été éliminés pour une deuxième année de suite devant leurs partisans.

Établis favoris en vue de leur match de quart de finale, ils ont perdu 44-21 contre les Warriors de Waterloo.

Les joueurs de l’entraîneur-chef Jamie Barresi ont écopé de 114 verges de pénalités en plus de commettre quatre revirements.

***

Dans les rangs collégiaux québécois, la saison des Griffons du Cégep de l’Outaouais a aussi pris fin.

L’équipe gatinoise a subi un sixième revers en huit matches, s’inclinant 31-17 contre les Filons de Thetford.

Les Griffons concluent leur quatrième année en deuxième division au huitième et avant-dernier rang du classement.

Ils sont exclus des éliminatoires pour un deuxième automne consécutif.