Marcel Desjardins n’est « Pas du tout intéressé » à avoir Terrell Owens au sein de son équipe.

Ottawa n'est pas intéressé à Owens

Marcel Desjardins avait un sourire en coin. Puis il a secoué légèrement sa tête de gauche à droite.

Ça voulait tout dire.

Le directeur général venait de se faire demander si le Rouge et Noir s’avère intéressé aux services de Terrell Owens. L’ancien receveur de passe étoile de la NFL veut revenir au jeu, mais dans la LCF. Il est libre d’offrir ses services aux autres clubs depuis que son nom a été retiré de la liste de négociation des Eskimos d’Edmonton, vendredi dernier.

La rumeur veut qu’une équipe de la division Est le reluque.

On peut maintenant biffer Ottawa de la liste.

« Pas du tout intéressé », a répondu Desjardins.

Pourquoi ?

« Ce serait une distraction pour rien... Ce n’est pas quelque chose qu’on aime ici... Nous n’avons pas besoin de distraction. »

Owens, qui est âgé de 44 ans, a disputé son dernier match dans la NFL en 2010. Il a complété un sprint de 40 verges en 4,3 secondes, le mois dernier, ce qui a poussé les Eskimos à mettre la main temporairement sur ses droits.

Un de ses bons amis se trouve déjà à Ottawa. Le secondeur Kyries Hebert l’avait notamment invité à son mariage l’an dernier.

Est-ce que « T.O. » est encore capable de jouer ?

« Aucune idée. Je ne suis pas prêt à courir le risque non plus », a soutenu Marcel Desjardins à ce sujet.

Les questions étaient justifiées puisque l’attaque aérienne du Rouge et Noir déçoit en ce début de saison. Seul le vétéran Brad Sinopoli roule à plein régime.

Le receveur Greg Ellingson a amassé 37, 26 et 49 verges lors des trois derniers matches. Il a célébré un seul touché en 2018 après en avoir marqué 12 la saison passée.

Son coéquipier Diontae Spencer a récolté seulement 186 verges et un touché en cinq parties. Il est l’ombre du joueur électrisant de l’an dernier.

Desjardins l’a reconnu. Et même plus.

« Nous aurions aimé qu’il commence la saison comme il l’a terminée, a-t-il dit au sujet de Spencer.

«Mais ça ne s’est pas produit comme ça jusqu’ici. Il a échappé le ballon quelques fois. Ce n’est pas qu’il ne travaille pas fort. C’est une question de concentration. Il va falloir qu’il en fasse plus durant les matches.»

Le Rouge et Noir disputera déjà sa sixième partie samedi à Hamilton. Ça marquera le tiers de la saison régulière.

Ottawa montre une fiche de 3-2.

«Je suis moindrement satisfait... mais en même temps, si je compare à l’an passé, je suis content», a lancé Marcel Desjardins.

Le Rouge et Noir a gagné un seul de ses huit premiers matches en 2017.

«Offensivement, on jouait mieux l’an passé. Mais on faisait des gaffes défensivement. Je te dirais qu’il y a beaucoup place à amélioration.»

Du repos pour Harris...

Le retour à l’entraînement du Rouge et Noir réservait une surprise aux quelques curieux sur place, mardi matin, à la Place TD. Dominique Davis et non Trevor Harris dirigeait la première unité à l’attaque durant la majeure partie de la séance. La raison? L’équipe voulait donner un repos à son quart vedette. Harris a été blessé le mois dernier en match préparatoire. «Vous allez voir ça au fil des semaines. Nous allons donner congé de temps en temps à des joueurs. La saison est longue», a indiqué l’entraîneur-chef Rick Campbell. Ça ne changera toutefois rien en  vue du prochain match, samedi, à Hamilton. Harris affrontera les Tiger-Cats. Un autre joueur qui a cédé son tour de temps en temps mardi à l’entraînement? Le maraudeur Antoine Pruneau, qui a partagé le rôle avec la recrue Justin Howell.

... et une étoile

Parlant de Trevor Harris, il a été nommé parmi les trois joueurs de la dernière semaine dans la Ligue canadienne de football (LCF), tout comme le receveur Brad Sinopoli. Le porteur de ballon des Blue Bombers de Winnipeg, Andrew Harris, s’avère l’autre élu. Sinopoli a capté 11 passes pour 171 verges, un sommet personnel, dans le gain de 29-25 contre les Lions de la Colombie-Britannique. C’est la deuxième fois qu’il est choisi parmi les étoiles de la semaine. Harris, lui, a complété 30 de 40 passes pour 363 verges. Il a été préféré à son coéquipier Lewis Ward. Le botteur recrue avait joué un rôle important dans le récent gain du Rouge et Noir, réussissant ses cinq tentatives de placement, dont deux de 47 verges.