Jonathon Jennings remplacera Dominique Davis à titre de quart-arrière partant du Rouge et Noir, samedi, contre les Argonauts de Toronto, à la Place TD.

Nouveau papa... et nouveau quart partant

Il n’y avait pas un joueur aussi heureux que Jonathon Jennings, mardi matin, sur le terrain de la Place TD.

Ses patrons venaient de le promouvoir au poste de quart-arrière partant du Rouge et Noir. Ajoutez à cela que la veille, l’Américain natif de Columbus était devenu papa pour la première fois.

La petite Eva a vu le jour lundi dans un hôpital d’Ottawa, faisant osciller la balance à six livres et six onces.

« Un petit miracle. Je disais à ma conjointe que c’est un moment incroyable. Elle est tellement belle », a raconté le fier paternel âgé de 27 ans.

« J’adore déjà chaque moment avec ma fille. J’ai déjà hâte de partir du stade pour aller la tenir à nouveau dans mes bras. »

Jennings venait de compléter la séance d’entraînement aux commandes de la première unité offensive du Rouge et Noir. La direction a décidé de lui faire confiance pour relancer l’équipe sur le sentier de la victoire, samedi prochain, lors de la visite des Argonauts de Toronto.

Ottawa (3-7) a perdu sept de ses huit derniers matches. À sa dernière sortie, le club de la capitale s’est incliné 40-18 à Régina.

Une partie durant laquelle le quart Dominique Davis a été intercepté trois fois dans les 10 premières minutes de jeu.

Jennings a complété 16 de 26 passes pour 208 verges et un touché en relève à Davis contre les Riders.

« J’estime que c’est la meilleure option en ce moment, même si je continue à croire en Dominique », a affirmé l’entraîneur-chef Rick Campbell.

« Nous avons vu de belles choses de la part de Jonathon lors du dernier match. Nous pensons que nous pouvons gagner avec ce gars-là. »

Reste à voir quelle version de Jennings se pointera contre les Argos, le pire club dans la division Est avec une fiche de 1-9.

Est-ce que ce sera le quart déjà dominant qui avait amassé 5226 verges et 27 touchés par la voie aérienne en 2016 chez les Lions de la Colombie-Britannique ? Ou est-ce que les amateurs devront se contenter du quart qui n’a complété que 21 de 33 passes pour 170 verges, un touché et trois interceptions, en deux départs plus tôt cette saison ?

Jennings remplaçait alors Davis, blessé à une jambe. Le Rouge et Noir a perdu les deux fois avec lui en poste.

Le principal intéressé estime que le meilleur est à venir.

« Personne n’a vu encore mon vrai visage ici. Je suis excité d’obtenir une autre opportunité de me faire valoir. En plus, tu sens l’air frais. Ça sent l’automne... Ça sent le football. »

Jennings dispute sa cinquième saison dans la LCF. Plusieurs observateurs perçoivent cette plus récente occasion comme sa dernière en tant que quart partant.

Sans surprise, le numéro 3 ne partage pas la même opinion.

« Je ne pense pas trop à ça. Je ne ressens pas de pression. Je vois ça simplement comme une opportunité intéressante qui s’offre à moi. »

Jennings a signé un contrat d’une saison chez le Rouge et Noir en février. S’il veut assurer son avenir et celui de sa nouvelle famille, il a intérêt à bien paraître contre les Argos et les semaines suivantes.

L’organisation risque de lui offrir plusieurs matches aux commandes de l’attaque. On sent que la confiance envers Davis, quart partant en début de saison, s’est effritée sérieusement. C’est ce qui se produit quand un quart est victime de 14 interceptions en huit parties.

La promotion accordée à Jonathon Jennings risque de ne pas être le seul changement à l’alignement ce samedi. Le nouveau receveur américain Jerminic Smith a obtenu plusieurs répétitions à l’attaque.

+

Sinopoli le pêcheur, Pruneau le bricoleur

Les joueurs du Rouge et Noir ont tout fait durant leur semaine de relâche afin d’oublier les récents déboires de l’équipe. Le receveur Brad Sinopoli a passé presque tous les jours dans une chaloupe dans la région. « À pêcher. Je me suis promené. Des fois sur la rivière des Outaouais. D’autres moments, j’étais sur la rivière Mississippi », a-t-il relaté. Il a ramené beaucoup de poissons. « Lundi, j’ai accroché un maskinongé de 50 pouces de long », a-t-il ajouté. Pas question pour lui de préciser où il a effectué la pêche fructueuse. En revanche, il s’est empressé de dire que son ami et coéquipier Brendan Gillanders l’a accompagné durant ses excursions. « Je lui ai appris comment accrocher un ver de terre à un hameçon », a-t-il dit, sourire en coin. Quant au maraudeur québécois Antoine Pruneau, il a décidé d’effectuer des rénovations dans la maison qu’il loue depuis quelques années à Ottawa. Ce dernier a notamment redonné un peu d’amour à la terrasse en bois traité, lui offrant une nouvelle teinture. « J’ai essayé de ne pas penser au football... et aux erreurs que j’ai pu faire dans notre dernier match », a soutenu Pruneau. Il a avoué que le temps commence à se faire tard pour l’équipe. « Il faut commencer à aller chercher des victoires », a-t-il dit.

Des problèmes qui ont commencé en mars

Marcel Desjardins était loquace mardi pour un directeur général dont l’équipe pourrait rater les éliminatoires pour la première fois depuis l’an Un de la franchise en 2014. Selon lui, les problèmes du Rouge et Noir ont commencé à la fin mars lorsque le coordonnateur offensif Jaime Elizondo a remis sa démission à un mois et demi du camp d’entraînement afin de se joindre à la future concession de la XFL à Tampa Bay. « Est-ce que ça nous a fait mal plus que nous l’avions anticipé ? Peut-être. Nous savions que ce serait une pièce du casse-tête qui serait difficile à remplacer », a-t-il dit. L’attaque du Rouge et Noir n’a jamais réussi à prendre son envol en première moitié de saison. La responsabilité de sélectionner les jeux avait été attribuée à Winston October. Le vétéran entraîneur de la LCF, Joe Paopao, a pris la relève lors du dernier match. Il a passé la semaine de relâche à modifier le cahier de jeux de l’équipe. On s’attend à voir plus de longs jeux aériens. Un peu comme c’était le cas lorsque Paopao était instructeur-chef des défunts Renegades. Le Rouge et Noir devrait accueillir de nouveaux joueurs mercredi au sein de l’équipe d’entraînement, a-t-on aussi appris mardi.