Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le secondeur québécois Christophe Mulumba-Tshimanga lors d’un match de son ancienne équipe, les Eskimos d’Edmonton, en 2019. 
Le secondeur québécois Christophe Mulumba-Tshimanga lors d’un match de son ancienne équipe, les Eskimos d’Edmonton, en 2019. 

Mulumba-Tshimanga espère enfin jouer chez le Rouge et Noir

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Un an plus tard, Christophe Mulumba-Tshimanga n’a pas changé d’idée. Il tient à enfiler l’uniforme du Rouge et Noir.

Reste à voir si le secondeur québécois obtiendra enfin l’occasion cet été. L’annulation de la saison 2020 l’avait privé de jouer pour l’équipe locale de la Ligue canadienne de football (LCF) à Ottawa.

Mulumba-Tshimanga a accepté un nouveau pacte dans les derniers jours avec l’organisation.

«C’est une place où je veux jouer. J’ai toujours adoré jouer des parties à Ottawa depuis le début de ma carrière. Quand j’accepté un contrat l’an passé, c’était aussi pour me rapprocher de la maison», a soutenu l’athlète de Laval, qui avait évolué trois saisons chez les Eskimos d’Edmonton de 2017 à 2019.

Trois saisons durant lesquels le joueur aux racines congolaises avait réussi 53 plaqués défensifs et cinq sacs en 43 parties.

À Ottawa, il est réuni au coordonnateur défensif Mike Benevides.

«J’ai joué sous ses ordres à Edmonton. Je connais bien son système», a noté Mulumba-Tshimanga.

«C’est mon but d’obtenir du temps de jeu en défensive à Ottawa», ajoute-t-il du même souffle.

Ce dernier a profité de la pandémie pour attaquer un nouveau projet. Il a mis sur pied un programme de mentorat en ligne pour de jeunes secondeurs.

«Des jeunes du secondaire, du collégial et universitaires d’un peu partout. Ce n’est pas juste du Québec ou du Canada. J’en ai aux États-Unis, en Europe et même un gars en Australie.»


« Quand il y aura une saison, je serai content de jouer. Pour le reste, je n’ai aucun contrôle. »
Christophe Mulumba-Tshimanga

Puis Mulumba, 28 ans, n’a jamais arrêté de s’entraîner. Même après l’annulation de la saison dernière à la fin de l’été.

Ce qui fait en sorte qu’il ne porte pas de petite bedaine ces jours-ci.

«Non. Je reste en forme», a-t-il lancé en riant.

Mulumba-Tshimanga a aussi échangé ici et là dans les derniers mois avec les autres membres de la French Mafia du Rouge et Noir. De Marco Dubois à Antoine Pruneau en passant par Jean-Philippe Bolduc et Louis-Philippe Bourassa.

Comme tout le monde, il a suivi la saga survenue à Ottawa au poste de quart-arrière. Le prometteur Nick Arbuckle a été libéré dimanche pour faire place à la venue du vétéran Matt Nichols.

«Deux quarts super talentueux qui sont capables de remporter des matches», a fait valoir Christophe Mulumba-Tshimanga.

«Je connais Matt. C’est un vétéran qui a gagné beaucoup à Winnipeg. Il sait ce que ça prend. Ça va être le fun

En attendant, pas question pour lui de se ronger les ongles en attendant de voir s’il y aura une saison ou non de la LCF en 2021.

Plusieurs équipes ont versé des bonis à certains de leurs joueurs, ce qui laisse entendre leur optimisme en vue de la tenue de matches durant l’été et l’automne.

Est-ce que ce sera un calendrier complet de 18 parties ou plutôt de neuf ou 12 matches? Est-ce que les formations joueront devant des partisans ou non?

«Je n’ai aucune idée de ce qui va se passer. Je ne mets pas trop de temps à penser à ça. Tout le monde veut jouer. Mais je ne fais pas trop de soucis pour le moment. J’ai mes propres trucs qui m’occupent. Quand il y aura une saison, je serai content de jouer. Pour le reste, je n’ai aucun contrôle.»