Matthew Albright du Rouge et Noir (à droite) félicite son coéquipier Brett Maher après que le botteur eût réussi le jeu de la victoire, vendredi dernier contre les Argonauts de Toronto.

Maher a une autre raison de fêter

Il n'était pas assez bon pour les Blue Bombers de Winnipeg, mais Brett Maher fait le bonheur du Rouge et Noir depuis son arrivée à Ottawa, il y a cinq semaines.
Quatre jours après avoir joué les héros pour sa nouvelle équipe, le botteur américain a fait encore parler de lui, hier midi, à l'entraînement. Il venait d'être choisi joueur de la semaine par la Ligue canadienne de football (LCF) au sein des unités spéciales.
Ce qui lui a valu des applaudissements de ses coéquipiers lorsque la nouvelle a été annoncée au milieu du terrain. C'est la première fois qu'un porte-couleur du Rouge et Noir est choisi employé modèle dans le circuit.
Tout ça après sa performance de vendredi dernier lors du match inaugural à la Place TD. Maher a réussi six placements, dont un de 23 verges avec 28 secondes à écouler en temps réglementaire. Ce jeu a donné une victoire de 18-17 à Ottawa contre les Argonauts de Toronto.
«Ce fut la première fois que je réussissais à donner la victoire à mon équipe avec un placement», a-t-il rappelé.
Plus tôt dans cette partie, la recrue avait porté le ballon sur 15 verges lors d'un jeu truqué tenté sur un troisième essai. Quelques minutes plus tard, il réussissait un placement.
«Ça va sembler cliché, mais l'important pour moi, c'était de gagner. Je sais que vous ne voulez peut-être pas entendre ça, mais c'est la vérité, a-t-il soutenu.
«C'est ce que j'aime de sa personnalité, a ajouté l'entraîneur-chef Rick Campbell. Brett n'est pas le genre de gars à s'emporter, que ce soit quand ça va mal ou quand ça va bien. Ça le sert bien dans son rôle de botteur.»
Sa performance est survenue lors d'une soirée historique. Ce fut la première partie de la LCF dans la capitale nationale depuis 2005. Ajoutez à cela qu'elle survenait dans un nouveau stade.
Les six placements ne constituent toutefois pas un record pour une concession d'Ottawa. Terry Baker et Dean Dorsey en ont chacun réussi sept dans une partie chez les défunts Rough Riders, respectivement en 1994 et 1989.
Dire que Maher a bien failli ne pas revêtir l'uniforme rouge et noir.
«Nous l'avions à l'oeil cet hiver. Nous l'avions vu participer à un camp d'essai aux États-Unis pour les plus beaux espoirs chez les botteurs en Amérique du Nord, a relaté Campbell.
«Nous voulions l'amener chez nous, mais les Blue Bombers de Winnipeg avaient déjà inscrit son nom sur la liste de négociation», a-t-il enchaîné.
Le principal intéressé a connu de bons moments au camp de l'équipe manitobaine, mais la direction lui a préféré une recrue canadienne. Quelques jours après avoir été libéré, il a été mis sous contrat par Ottawa.
Sa première sortie avait été pénible à Montréal, où il avait manqué des bottés de dégagement et un placement.
Ce que les gens ignoraient, c'est que Maher, âgé de 24 ans, était devenu papa récemment et s'était tapé beaucoup de déplacement pour voir la nouvelle addition à la famille. Fatigué, il n'était pas au sommet de sa forme durant cette rencontre.
Sa nouvelle formation l'avait même retranché lors du dernier jour du camp, mais elle lui avait demandé de rester en ville. Elle l'a invité à prendre part à une compétition interne avec d'autres botteurs.
«De très bons botteurs», a précisé Campbell.
Une fois terminée, l'entraîneur et ses adjoints ont jugé que Maher était le meilleur du lot.
Depuis ce jour, il ne déçoit plus, étant notamment un des meilleurs de la ligue avec une moyenne de 46 verges pour les dégagements. Il a aussi réussi neuf de ses 11 tentatives de placement.
Son exploit de vendredi n'a pas passé inaperçu aux États-Unis.
«J'ai reçu plusieurs messages et appels ces derniers jours d'anciens coéquipiers et entraîneurs qui m'encouragent, a dit ce produit des Cornhuskers du Nebraska, dans la NCAA.