Le botteur Lewis Ward a permis au Rouge et Noir de revenir de l’arrière pour vaincre les Alouettes en prolongation par la marque de 30-27 vendredi soir à Montréal. Ottawa met ainsi fin à une glissade de quatre défaites.

Les unités spéciales du Rouge et Noir brillent à Montréal

MONTRÉAL — On le croyait mort et enterré, mais le Rouge et Noir a repris vie, tard vendredi soir, à Montréal.

Mais trois placements de suite de Lewis Ward, dont un de 15 verges en prolongation a permis aux finalistes de la coupe Grey de gagner 30-27 contre les Alouettes au stade Percival-Molson. Une victoire qui met fin à une séquence de quatre revers de suite.

Dire que rien ne laissait présager pareil dénouement. Ottawa (3-4) tirait de l’arrière par six points à mi-chemin du quatrième quart.

« Elle va faire du bien cette victoire. Nous avions besoin de ça », a reconnu Ward, qui a prolongé à 67 sa séquence de placements consécutifs en saison régulière.

Le joueur de deuxième année avait forcé la tenue de la prolongation avec un placement de 30 verges avec deux secondes à écouler au quatrième quart.

« Les unités spéciales et la défensive ont réussi de gros jeux pour nous », a souligné l’entraîneur-chef Rick Campbell. Et comment !

À commencer par la recrue DeVonte Dedmon qui a marqué deux touchés sur de longs retours de botté.

« Je suis surtout heureux que nous ayons gagné », a soutenu Dedmon, qui a écrit deux nouvelles pages d’histoire de la LCF à son troisième match en carrière.

Son premier touché réussi au premier quart a été le résultat d’un retour de botté d’envoi de 111 verges. Ce qui s’avère le plus long de l’histoire conjointe du Rouge et Noir et des défunts Renegades et Rough Riders.

L’ancienne marque de 107 verges était détenue depuis 1969 par un certain Vic Washington.

« Je l’ignorais... C’est le fun ça », a réagi Dedmon.

Son deuxième touché ? Il a ramené un botté de dégagement de Boris Bede sur 95 verges à la fin de la première demie pour réduire l’écart à 17-14.

C’était la première fois de l’histoire de la LCF qu’un joueur adverse marquait deux fois sur des retours de botté dans un match contre les Alouettes.

Dedmon a esquivé six plaqués sur la séquence.

« De la pure détermination. C’était impressionnant », a avoué Campbell.

Ce qui était moins épatant ?

La performance de l’attaque du Rouge et Noir, limitée à 241 verges. Dominique Davos n’a complété que 20 de ses 34 passes pour 164 verges à son retour au jeu après avoir raté deux parties en raison d’une blessure à une jambe.

Le quart-arrière américain a surtout ajouté à sa triste avance au chapitre des interceptions, en étant victime de deux autres. Chaque fois, c’est le demi défensif Ciante Evans qui a les mains sur le ballon pour les Alouettes.

Davis a maintenant vu neuf de ses passes être interceptées en seulement cinq matches.

Ce dernier a encore réussi une passe de touché de cinq verges captées par le vétéran Brad Sinopoli tôt en deuxième demi. Le Rouge et Noir avait pu prendre possession du ballon à la ligne des buts adverse après une interception réalisée par le plaqueur Mike Wakefield.

Parlons de la défensive ottavienne, qui a limité l’attaque aérienne des Alouettes à 177 verges.

Deux recrues ont retenu l’attention. Le secondeur Jerod Fernandez a provoqué un ballon échappé en prolongation. Un ballon récupéré par son coéquipier De’Andre Montgomery, qui a scellé l’issu du match.

+
MAINTENANT PLACE AUX RETROUVAILLES

Le Rouge et Noir peut respirer un peu mieux.

La semaine à venir risque d’être intéressante à Ottawa. Elle s’annonçait surtout agaçante en cas de défaite. Pourquoi ? L’équipe s’avérait au neutre et elle affrontera les Eskimos d’Edmonton, le 9 août, au stade du Commonwealth.

Qui dit Eskimos, dit Trevor Harris. Le même qui a mené le Rouge et Noir au match de la coupe Grey en novembre dernier.

On connaît la suite. Ce fut le divorce entre le quart-arrière vedette et les finalistes de la coupe Grey.

Joueurs, entraîneurs et directeur général seront mitraillés de question au sujet de ces retrouvailles.

Pendant que Harris et les Eskimos flirtent avec le premier rang de la division Ouest, le Rouge et Noir se trouve non loin du dernier rang de la division Est.

« Ce sera un match intéressant », a reconnu le botteur Lewis Ward.

Il faudra que l’attaque soit meilleure. Le premier à le reconnaître ? Le gars qui a remplacé Harris.

« On a gagné ce soir, mais ce n’était pas joli. Il faudra être meilleur à l’attaque. »

Le coach a tenu des propos semblables.

« Il reste beaucoup de travail à faire à ce chapitre », a lancé Rick Campbell. 

Au moins, le jeu au sol semble fonctionner. La recrue John Crockett a porté le ballon 16 fois pour 71 verges.

Le Rouge et Noir a perdu les services d’un jeune vétéran dans la victoire.

Le demi défensif Corey Tindal a complété la soirée sur les lignes de côté sous la supervision des soigneurs. Il s’est blessé avec trois minutes à écouler au cadran, quittant le jeu en boitant.

Rappelons que l’équipe est déjà privée du demi de coin Jonathan Rose, du maraudeur Antoine Pruneau et de l’ailier défensif Danny Mason.