Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les attentes ne sont pas élevées envers le Rouge et Noir, après une saison 2019 difficile.
Les attentes ne sont pas élevées envers le Rouge et Noir, après une saison 2019 difficile.

Les Tiger-Cats favoris, le Rouge et Noir négligé

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Les preneurs aux livres ont fait connaître leur état d’esprit ces derniers jours en vue d’une prochaine saison de la LCF. Et visiblement, ils n’aiment pas les chances du Rouge et Noir de gagner la coupe Grey.

En fait, Ottawa s’avère la négligée des neuf clubs selon Bodog Canada. À l’opposé, les Tiger-Cats de Hamilton et les Blue Bombers de Winnipeg font figure de favoris.

«Ce n’est pas la première fois que j’entends de telles choses», rappelle le vétéran Antoine Pruneau, qui joue chez le Rouge et Noir depuis l’an Un en 2014.

«Si je me souviens bien, il y a certaines saisons où nous avions même fini par participer au match de la coupe Grey... Donc ça me passe dix pieds par-dessus la tête tout ça.»

Que le Rouge et Noir soit négligé ne surprendra personne. Le club a terminé dans la cave du classement lors de la dernière saison en 2019, gagnant seulement trois de ses 18 matches.

Pruneau aime l’alignement que ses patrons ont concocté en vue de 2021. Il y a eu l’ajout notamment d’un quart-arrière d’expérience en Matt Nichols et l’embauche du plaqueur canadien Stefan Charles, un ancien de la NFL.

L’organisation a pu conserver les services de ses deux botteurs étoiles, Lewis Ward et Richie Leone, de même que ses principaux joueurs au sein des unités spéciales.

«Je pense que nous avons le meilleur contingent canadien de la ligue. L’arrivée de Stefan va nous aider énormément avec le ratio. Ça nous donnera encore plus d’options si jamais une blessure survient. Nous n’aurons pas besoin d’aller voir ailleurs pour de l’aide. Il y aura plusieurs options à l’interne», souligne le vétéran québécois.

«J’ai vu aussi un peu le cahier de jeux des coaches en défensive. Ça va être très intéressant et dynamique. Je m’attends à ce que nous provoquions plusieurs revirements. Les partisans vont aimer ça.»

À travers les changements, Antoine Pruneau a vu un coéquipier de longue date changer d’adresse dans le dernier mois. Le joueur de ligne offensive Jason Lauzon-Séguin portera dorénavant les couleurs des Alouettes.

«C’est plate que nous ne puissions pas garder un joueur qui a contribué à nos succès pendant plusieurs années. Ce n’est toutefois pas la première fois que je vois un ami qui doit quitter. Mais je suis content pour lui. Il se retrouve dans une belle situation à Montréal.»