Les partisans des Patriots attendaient avec impatience les champions du Super Bowl, mardi matin.

Les Patriots défilent dans les rues de Boston

La neige, la pluie et le temps froid n'ont pas empêché les partisans des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, mardi, de célébrer la plus récente conquête du Super Bowl de leurs favoris.
Les quintuples vainqueurs du Super Bowl ont été accueillis en héros lors d'un défilé au centre-ville de Boston, sous les cris de «Brady! Brady!», «TB12 !» et «MVP». De nombreux fans avaient enfilé, par-dessus leurs manteaux, des chandails avec le numéro 12 de Brady, et brandissaient des pancartes proclamant le quart vedette des Patriots comme étant le plus grand de tous les temps.
Brady souriait à pleines dents et semblait savourer chaque instant. Il s'est même permis d'échanger des passes avec des partisans pendant que les chars transportant les joueurs circulaient dans les rues de la capitale du Massachusetts.
«Nous allons nous souvenir de celle-là pour le reste de nos jours, et nous savons que ce sera le cas pour vous aussi », a-t-il crié d'une tribune érigée à la fin de l'itinéraire, devant l'Hôtel de Ville.
«Je vous avais dit que nous ramènerions ce satané objet à la maison, et nous l'avons ramené à la maison !»
Des canons projetaient des confettis bleu, blanc et rouge le long du trajet, qui s'est amorcé près de la ligne d'arrivée du marathon de Boston où trois spectateurs ont perdu la vie et 260 autres ont été blessés lors d'un attentat à la bombe en avril 2013. Les joueurs ont défilé devant quelques-uns des sites historiques de la ville, dont le Faneuil Hall et le Boston Common, le fameux jardin public situé au coeur de la ville.
De nombreux fans avaient encore de la difficulté à croire l'extraordinaire remontée des Patriots, qui ont vaincu les Falcons d'Atlanta 34-28 en prolongation dimanche.
Phyllis Barone, de Saugus au Massachusetts, tenait dans ses mains une large photo en carton de Brady et faisait de son mieux pour scander «Go Pats» ! Mais sa voix rauque et affaiblie la trahissait.
En cours de route, des joueurs des Patriots brandissaient quelques-uns des cinq trophées Vince Lombardi remportés par l'organisation.
Rob Gronkowski, l'un des préférés des partisans des Patriots, a stimulé la foule avec les folies auxquelles il a habitué les amateurs. L'ailier rapproché, qui a raté le match à la suite d'une opération au dos, a retiré son chandail et bu des cannettes de bière que lui avaient lancées des partisans.
Des joueurs ont aussi secoué des chandails noirs sur lesquels était écrit «Roger That» et était dessiné un poing avec cinq bagues de championnat. Des fans avaient apporté leurs propres pancartes qui visaient à se moquer du commissaire Roger Goodell.
L'entraîneur-chef Bill Belichick a déclaré que l'édition 2016 avait été la plus travaillante qu'il avait jamais dirigée.
«Ils sont venus travailler tous les jours, et il n'y avait aucun congé.»