Le quart Ryan Tannehill

Les Dolphins en éliminatoires, une première depuis 2008

Maintenant que les Dolphins de Miami sont assurés de participer aux éliminatoires pour la première fois en huit ans, ils tenteront de mettre fin à une disette encore plus longue.
Ils n'ont pas gagné un match éliminatoire depuis 2000.
Les Dolphins ont eu la confirmation qu'ils seront des éliminatoires, dimanche, quand les Broncos de Denver se sont inclinés 33-10 face aux Chiefs de Kansas City. La défaite des Broncos, combinée à la victoire en prolongation de 34-31 des Dolphins à Buffalo samedi, a assuré Miami de la sixième et dernière place donnant accès aux éliminatoires.
Les Dolphins avaient congé dimanche. Au moins quelques joueurs ont suivi la fin du match Denver-Kansas City en soirée.
«J'entrevois les éliminatoires» s'est exclamé Jarvis Landry dans un gazouillis avant la fin du match des Broncos.
«Ce n'est qu'un début» a également écrit le secondeur Jelani Jenkins sur son compte Twitter.
Les Dolphins participent aux éliminatoires dès la première année d'Adam Gase comme entraîneur-chef. L'équipe a changé d'entraîneurs sept fois depuis que Dave Wannstedt l'a menée à sa plus récente victoire en éliminatoires.
Ils disputeront leur premier match éliminatoire contre les Texans de Houston, champions de la section Sud de l'Américaine, ou les Steelers de Pittsburgh, champions de la section Nord.
Les Dolphins concluent leur saison régulière à domicile, dimanche, contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, champions de la section Est de l'Américaine. Les Patriots (13-2) bataillent toujours pour s'assurer l'avantage du terrain tout au long des éliminatoires dans l'Association américaine.
Les Dolphins ont rebondi après un début chancelant (1-4). Ils ont gagné neuf de leurs 10 derniers matchs, dont les deux derniers avec le réserviste Matt Moore au poste de quart-arrière.
Miami accède aux éliminatoires même si le club a totalisé 682 verges de gains de moins et inscrit seulement quatre points de plus que ses adversaires cette saison. Lors des matchs qui se sont décidés par un touché ou moins, il a signé neuf victoires d'affilée, mais il n'a pas vaincu une équipe avec une fiche supérieure à .500 depuis la sixième semaine du calendrier.
Tout cela importe peu aux partisans qui attendent depuis longtemps de célébrer une première saison victorieuse des Dolphins depuis la présence de l'équipe aux éliminatoires de 2008. Miami n'a pas disputé la finale de l'Association américaine depuis la saison 1992 et a remporté le Super Bowl pour la dernière fois en 1973.