Rick Campbell était à la barre du Rouge et Noir depuis les débuts de l'organisation dans la LCF.

L'entraîneur Rick Campbell quitte le Rouge et Noir

Trois ans après avoir crié de joie en soulevant la coupe Grey en 2016, Rick Campbell pleurait, lundi, à la Place TD.

D’abord durant un point de presse où l’entraîneur-chef du Rouge et Noir a confirmé son départ après six saisons à la barre de l’équipe. Plus tard, les émotions ont eu raison de lui une fois de plus dans l’ascenseur l’amenant avec sa copine sur la galerie de presse pour une dernière entrevue radiophonique.

« Je vous dirais que je suis désolé. Mais je ne suis pas désolé. Je suis triste », a soutenu l’homme âgé de 48 ans aux médias. Il venait de prendre une pause pour se resaisir durant ses remerciements et essuyer ses joues.

« Marcher sur la rue Bank, durant la parade de la Coupe Grey. Vous vous en souvenez ? Je marchais dans mon quartier ! C’était génial. Je vais garder tous ces bons souvenirs en mémoire. Et je vais les chérir. »

À LIRE AUSSI: Qui sera le nouvel entraîneur-chef du Rouge et Noir?

> Un discours émotif pour Rick Campbell

Ça, c’était déjà il y a trois ans. Tout était au beau chez le Rouge et Noir.

Aujourd’hui ? La franchise traverse sa première crise depuis sa naissance. Ottawa a terminé au dernier rang avec une fiche de 3-15, 11 mois après avoir participé au match de la coupe Grey pour une troisième fois en quatre ans sous les ordres de Campbell.

Plusieurs joueurs-clés avaient déjà quitté le navire avant le début de la saison. Les Harris, Powell, Ellingson et Rogers ont décidé de joueurs ailleurs en 2019.

C’est sans compter la démission du coordonnateur offensif Jaime Elizondo à un mois du camp d’entraînement. Un signe que quelque chose clochait chez le Rouge et Noir.

Ce que Campbell a reconnu avec un commentaire qui en disait long lundi. « Je suis fier de cette organisation. Je n’aimais pas voir des gens quitter avec un goût amer dans leur bouche. La liste commençait à être longue », a-t-il déclaré.

Voilà maintenant à son tour de quitter après avoir été l’unique entraîneur-chef de l’histoire du club. La raison ? Ce n’était plus la lune de miel entre le directeur général Marcel Desjardins et lui, paraît-il.

Le coach a rencontré la haute direction de l’équipe à ce sujet samedi. En aucun temps il n’aurait demandé à obtenir le poste de son patron immédiat. « Rick n’est pas ce genre de dude », a précisé le président Mark Goudie plus tôt en matinée.

Le directeur général du Rouge et Noir, Marcel Desjardins, a convié la presse en compagnie du chef des opérations, Mark Goudie

C’est toutefois clair que Campbell n’était plus prêt à travailler avec le DG actuel. Un des deux hommes devait partir.

« La façon la plus simple de résumer le tout, c’est que je ne croyais pas que le statu quo était la meilleure chose pour l’avenir du Rouge et Noir. Des décisions ont été prises à ce moment-là », a dit Campbell, qui était sous contrat en vue de 2020.

« Je ne déteste pas Marcel (...) Ce n’était pas une guerre de pouvoir (...) Je voulais m’assurer que tout le monde tire dans la même direction. »

Son départ a surpris Desjardins qui a appris la nouvelle de la bouche de Goudie. Il estimait avoir une bonne relation avec son coach. « Je croyais que je pouvais continuer à travailler avec Rick », a-t-il dit.

Le DG franco-ontarien a rappelé que Campbell était « impliqué dans toutes les décisions reliées au football » depuis son embauche, dont la mise sous contrat de joueurs autonomes et le repêchage de la LCF ».

« Rick estimait que notre relation n’était pas assez saine à son goût pour continuer ici. Le poids de la dernière saison a sûrement été un facteur. »