Le demi de coin Sherrod Baltimore s’était fait remarquer lors d’un camp d’évaluation du Rouge et Noir.

Le Rouge et Noir veut trouver le prochain Sherrod Baltimore

Le Rouge et Noir espère déterrer une autre perle rare ou deux lors du prochain mois et demi aux États-Unis.

Les finalistes de la Coupe Grey tiendront six camps d’évaluation durant lesquels n’importe qui pourra tenter sa chance moyennant 100 $US. Ses dirigeants seront à Charlotte, Dallas, Houston, Las Vegas, Atlanta et Indianapolis.

Un exercice que le Rouge et Noir mène depuis son arrivée dans la LCF en 2014. D’autres organisations font de même, avec plus ou moins de succès.

«Chaque année, on trouve des gars qui participent par la suite à notre camp d’entraînement à Ottawa. Certains finissent par obtenir une place au sein de notre équipe, d’autres non», a souligné le directeur général Marcel Desjardins.

Des exemples?

Le demi de coin Sherrod Baltimore et le receveur Dominique Rhymes, qui ont disputé leur lot de parties ces deux dernières saisons chez le Rouge et Noir.

Le premier a réussi quatre interceptions dans les cinq dernières parties des siens, l’automne dernier, dont au match de la Coupe Grey contre Calgary. Quant à Rhymes, il a capté 22 passes pour 303 verges et un touché en 2018.

À eux s’ajoutent deux autres receveurs, Seth Coate et Linell Bonner, qui ont épaté lors du dernier camp d’entraînement. Ils font partie des candidats pour prendre la relève de Greg Ellingson et Diontae Spencer, qui évolueront ailleurs la saison prochaine.

«Ça vaut la peine de tenir ces camps, même si c’est juste un ou deux gars que tu trouves. Aussi, ça permet d’éliminer des joueurs que tu pourrais croiser plus tard», a soutenu Desjardins.

Ses adjoints Jeremy Snyder et Jean-Marc Edné vont superviser ces camps qui s’avèrent encore plus importants ce printemps avec la décision de la LCF d’éliminer les mini-camps tenus par ses équipes en avril.

Le Rouge et Noir avait l’habitude de mettre à l’essai de nombreux receveurs et demis défensifs durant trois journées consécutives à la Place TD.

Qui sait, peut-être que l’équipe pourra se dénicher un bloqueur à gauche pour évoluer au sein de sa ligne offensive. Un poste qui est vacant depuis le départ du vétéran joueur étoile SirVincent Rogers vers Edmonton.

Un des individus ciblés pour prendre la relève, le Dominicain Josue Matias, est un cas incertain. Son nom a été placé sur la liste des nouveaux retraités de la LCF dans les derniers jours.

Desjardins a refusé de confirmer si Matias avait bel et bien décidé d’accrocher épaulettes et casque.

Le camp principal du Rouge et Noir doit commencer le 19 mai, à moins d’un arrêt de travail de la part des joueurs ou qu’un lock-out soit imposé par la ligue. Les deux clans ont poursuivi les négociations pour une nouvelle convention collective, mercredi, à Vancouver.