Le réserviste Dominique Davis remplacera Trevor Harris à titre de quart-arrière partant du Rouge et Noir lors du dernier match de la saison régulière. La direction va reposer plusieurs de ses vedettes, vendredi soir.

Le Rouge et Noir s’inspire de 2016

Le Rouge et Noir optera pour la prudence lors de son dernier match du calendrier régulier. Il laissera de côté 10 joueurs réguliers, dont ses vedettes à l’attaque.

Le quart-arrière Trevor Harris de même que les receveurs Brad Sinopoli, Greg Ellingson et Diontae Spencer n’affronteront pas les Argonauts de Toronto, vendredi, à la Place TD. Une partie sans signification pour Ottawa (10-7) qui est déjà assuré du premier rang de sa division et d’une participation à la finale de l’Est, le 18 novembre.

« Ce n’est pas la première fois que nous nous retrouvons devant pareille situation », a rappelé l’entraîneur-chef Rick Campbell, mardi, après la séance d’entraînement des siens.

Son équipe avait utilisé plusieurs réservistes à son dernier match de la saison régulière en 2015 puis 2016. Deux années durant lesquelles elle avait terminé au sommet de la division Est.

La décision du coach avait alors été payante puisque le Rouge et Noir a ensuite gagné la finale de l’Est pour accéder au match de la coupe Grey.

L’organisation ne voit aucune raison de changer une formule gagnante. « Il y a deux raisons de prendre une pareille décision, a commencé par expliquer Campbell.

«D’abord, nous voulons accorder du repos à ces joueurs. Nous avons appris de nos expériences précédentes. Puis ça offre une occasion à des joueurs d’obtenir un premier départ. Des gars très talentueux qui travaillent fort et méritent une telle opportunité.»

Les Harris, Ellingson, Spencer et Sinopoli ne seront pas les seuls joueurs d’impact qui obtiendront congé. Le bloqueur étoile SirVincent Rogers de même que le porteur de ballon William Powell devront se contenter d’un rôle de spectateur.

Quatre membres réguliers de la défensive devraient aussi être rayés de l’alignement. Reste à voir lesquels.

Ces changements font en sorte que plusieurs recrues seront catapultées dans un rôle de partant.

Ce sera le cas pour les receveurs Marco Dubois et Seth Coate, qui pourraient obtenir un premier départ en attaque. Même chose pour le bloqueur américain Pierce Burton.

Dominique Davis remplacera Trevor Harris en tant que quart pour la première demie. Danny Collins prendra ensuite la relève.

«Je vais être honnête. J’avais le goût de me battre avec notre coordonnateur offensif quand il m’a dit que je n’allais pas jouer contre les Argos, a lancé Harris, sourire en coin. Mais je comprends la décision. Et la réalité, c’est que je suis amoché comme d’autres joueurs. Le repos fera du bien.»

Ce dernier se réjouissait pour Davis, qui a joué les seconds violons depuis son arrivée à Ottawa.

Le numéro 4 a surtout été utilisé en situation de jeux au sol pour gagner une verge ou deux. Il a inscrit six touchés par la course.

Davis a aussi lancé deux passes de touché en 2018, dont une de 55 verges samedi dernier sur un jeu truqué dans la victoire de 30-13 dans la pluie et le vent à Hamilton. Son seul autre départ en carrière dans la Ligue canadienne de football (LCF) remonte en 2015.

Âgé à l’époque de 25 ans, le droitier de la Floride avait complété 16 de 25 passes pour 169 verges dans l’uniforme des Blue Bombers. Quelle équipe avait-il affrontée ? Ces mêmes Argonauts qui seront en ville vendredi soir.

«Honnêtement, je n’étais pas prêt à l’époque pour ce défi», a confié Davis, qui s’est joint au Rouge et Noir durant l’hiver à titre de joueur autonome. Il dit ne pas regretter son choix. «Je savais quel rôle m’attendait en venant ici. J’allais être le gars pour aller chercher le court gain ici et là», a-t-il soutenu.

Quant à Collins, il avait obtenu quelques séquences à l’attaque lors du cinquième match de la saison, complétant seulement trois de sept passes pour 41 verges et une interception contre Calgary.

+

LE ROUGE ET NOIR EN BREF

William Powell

Powell tenait à jouer contre les Tiger-Cats

Il n’y a pas que les amateurs et les médias qui ont été surpris de le voir écarté de l’alignement, samedi dernier, à Hamilton. William Powell aussi.

Le porteur de ballon a été laissé de côté pour le plus important match de la saison. On parle ici du joueur qui a récolté le plus grand nombre de verges au sol en 2018 dans la LCF. Il n’était pas content de la décision de l’entraîneur.

« Ce n’était pas facile à accepter. Mais avec du recul, je comprends pourquoi. On tient à ce que je sois frais et dispos en vue des éliminatoires », a répété Powell, qui a un lourd passé médical. Une blessure à une jambe l’avait tenu à l’écart durant toute la saison 2016.

En santé cette saison, il avait pu participer aux 16 premiers matches des siens, portant le ballon 251 fois pour 1362 verges et six touchés.

Ce dernier occupe toujours le premier rang chez les demi-offensifs de la ligue, devançant tout juste Andrew Harris, des Blue Bombers de Winnipeg.

« Je suis heureux de la façon dont la saison s’est passée, mais j’ai un objectif nettement plus important que ça en tête », a ajouté Powell, faisant référence à une conquête de la coupe Grey. Il n’avait pas pu jouer il y a deux ans en finale lors de la victoire en prolongation contre les Stampeders de Calgary.

***

Diontae Spencer

Spencer récompensé par la LCF

Les saisons se suivent et se ressemblent pour Diontae Spencer.

Le petit, mais rapide receveur du Rouge et Noir ne dérougit pas depuis deux mois. Tout ça après un très lent début de saison.

Il a capté quatre passes pour 116 verges et deux touchés lors de la dernière partie à Hamilton. Une performance qui lui a valu d’être choisi mardi un des trois joueurs de la dernière semaine dans la Ligue canadienne de football avec le quart-arrière des Blue Bombers, Matt Nichols, et l’ailier défensif des Alouettes, John Bowman.

Encore plus important aux yeux de Spencer ? Il a dépassé le cap des 1000 verges pour la première fois en carrière.

« C’était un des buts que je m’étais fixés avant le début de la saison », a-t-il soutenu. Surtout que l’an dernier, il avait terminé la saison avec 922 verges, ratant de peu ce plateau.

Spencer est devenu le troisième receveur du Rouge et Noir à atteindre le club des millénaires en 2018 après Brad Sinopoli (1376 verges) et Greg Ellingson (1086 verges).

L’Américain âgé de 26 ans peut devenir joueur autonome cet hiver. Il avait opté pour un pacte d’une saison avec Ottawa en janvier après avoir tenté sa chance auprès de clubs de la NFL. Les Saints de La Nouvelle-Orléans l’avaient notamment mis à l’essai.