Le joueur de ligne défensive du Rouge et Or de l’université Laval, Clément Lebreux, a été sélectionné au 72e rang par le Rouge et Noir lors du repêchage 2019 de la LCF, jeudi soir.

Le Rouge et Noir sera patient avec Lebreux

Le Rouge et Noir a profité du repêchage pour bonifier son contenu francophone qui s’avère déjà le plus important parmi les neuf clubs du circuit.

Les finalistes de la coupe Grey ont sélectionné deux autres produits québécois, jeudi soir, lors de l’encan annuel de la LCF. Un d’eux, Clément Lebreux, a la distinction d’avoir été le 72e et avant-dernier choix de l’encan annuel.

« Je suis rempli de bonheur, surtout avec ce qui s’est produit au camp d’évaluation régional en mars à Montréal », a souligné le joueur de ligne défensive du Rouge et Or de l’université Laval.

Le colosse de 6’4’’ et 300 livres s’est blessé au genou droit. Le ligament croisé antérieur a été déchiré lors de batailles un contre un devant les dépisteurs.

« Mon pied est simplement resté coincé dans le gazon synthétique », a-t-il relaté.

Lebreux sera opéré d’ici deux semaines et ratera la saison 2019. Ce qui l’a fait dégringoler dans la liste d’espoirs de divers clubs qui avaient été impressionnés par sa performance aux tests physiques.

Ce dernier avait terminé au premier rang à l’épreuve du développé couché avec 33 répétitions. Aucun autre joueur universitaire au pays n’a pu faire mieux.

« Je m’attendais au pire au repêchage. Il n’y avait aucune garantie que je sois choisi. Le Rouge et Noir m’a rendu heureux. Ça démontre à quel point ils ont de l’intérêt envers moi en me choisissant tout en sachant que je ne peux pas jouer avant l’an prochain. C’est un élément de motivation pour moi en vue de ma rééducation qui m’attend. »

Le Rouge et Noir ne l’a pas choisi en raison de ses talents d’électricien, un métier qu’il pratiquait avant de se blesser. Marcel Desjardins ignorait cette expertise chez sa nouvelle recrue.

« Il (Clément Lebreux) est costaud et il est capable de déranger l’adversaire », a soutenu le directeur général en vantant le joueur âgé de 25 ans qui est originaire de Montréal. Son club s’est déjà montré patient par le passé, ayant réclamé le spécialiste des longues remises Kevin Malcolm en fin de repêchage en 2014.

« Il était blessé aussi à un genou. On l’a attendu jusqu’à l’année suivante et il avait fini par jouer pour nous. »

Sans surprise, Desjardins a dressé un bilan positif de sa soirée de jeudi. Il a qualifié le tout de « repêchage intéressant ».

« Nous avons trouvé plusieurs joueurs qui pourront nous aider sur les unités spéciales. Nous avons choisi plusieurs gars de 6’4’’ ou plus, a-t-il dit. Ce ne sont peut-être pas des gars flashy. Mais nous n’avons jamais agi de la sorte par le passé au repêchage. »

Desjardins a parlé notamment de l’autre joueur québécois choisi, Gabriel Polan, au troisième tour. Le demi-offensif de 6’2’’ et 215 livres a dominé au sol au sein du circuit universitaire avec 666 verges en huit parties malgré un fort offensif en reconstruction chez le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke.

« On sait qu’il peut nous aider dès le départ au sein des unités spéciales. Il reste à voir s’il peut évoluer en tant que centre-arrière ou porteur de ballon. »

Rappelons que le Rouge et Noir a opté pour le centre Alex Fontana en première ronde. Thomas Grant (6’6’’ et 285 livres), Wesley Lewis (6’6’’ et 210 livres), Chris Larsen (6’4’’ et 255 livres) de même que Samson Abbott (6’4’’ et 240 livres) ont été les autres choix de l’équipe, qui va se préparer maintenant en vue du camp des recrues prévu dès le 15 mai.