Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Rouge et Noir a fait l'acquisition de Stefan Charles, un colosse natif d’Oshawa de 6’5’’ et 323 livres.
Le Rouge et Noir a fait l'acquisition de Stefan Charles, un colosse natif d’Oshawa de 6’5’’ et 323 livres.

Le Rouge et Noir se fait discret

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Rouge et Noir a laissé les dépenses folles aux autres équipes de la LCF, dont les Alouettes de Montréal, lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

L’équipe de la capitale a effectué officiellement une seule embauche mardi, attirant le plaqueur canadien Stefan Charles dans son giron. Il s’agit toutefois d’un ajout de taille.

Oui, l’athlète natif d’Oshawa fait 6’5’’ et 323 livres. Mais il a surtout disputé 49 matches dans la NFL avant revenir dans son pays natal à l’automne 2019 chez les Eskimos d’Edmonton. Ce dernier n’avait toutefois pas eu l’occasion de disputer une partie dans le circuit Ambrosie.

Charles, 32 ans, a réussi 57 plaqués et cinq sacs durant quatre saisons chez les Bills de Buffalo et les Lions de Détroit. Il a aussi eu des passages à Kansas City, Jacksonville, Atlanta et Tennessee.

«C’est un joueur de qualité très élevé qui va nous donner aussi de la flexibilité avec notre ratio de joueur canadien. Un gars d’expérience qui voulait être ici à Ottawa», souligne le directeur général Marcel Desjardins.

Le Rouge et Noir pourrait aligner huit partants canadiens, dont trois en défensive.

Charles pourrait former un rare duo de plaqueurs canadiens partants avec le vétéran Cleyon Laing. Ajoutez à cela le maraudeur Antoine Pruneau au sein de la tertiaire.

«Ce n’est pas une nécessité qu’il (Charles) soit un partant, mais disons que ça nous aide si Antoine devait se blesser. Nous pourrions alors mettre un joueur américain à la position de maraudeur.»

La ligne défensive du Rouge et Noir comptera aussi l’excellent plaqueur américain Davon Coleman, mis sous contrat durant le week-end.

L’équipe a demandé à Stefan Charles de réduire son poids en vue du camp d’entraînement afin d’être plus mobile et rapide pour l’action de la LCF. Le nouveau joueur possède un peu d’expérience du football à trois essais.

«Il connaît ça. Il a déjà joué dans les rangs universitaires canadiens», note Marcel Desjardins au sujet de l’ancien des Rams de l’Université de Régina.

Le Rouge et Noir pourrait ajouter un autre produit canadien à son alignement dans les prochaines heures. Il était près d’une entente avec le receveur Daniel Petermann, qui a évolué sous les ordres de l’entraîneur-chef Paul LaPolice en 2019 à Winnipeg.

Desjardins a rappelé que son équipe avait déjà dépensé beaucoup dans les dernières semaines. «Nous avons quand même remis sous contrat une trentaine de nos joueurs. Nous avons pris nos décisions avant même que le marché ouvre», explique-t-il.

Ottawa avait confirmé mardi le retour du vétéran secondeur Don Unamba.

Le garde Evan Johnson poursuivra sa carrière chez les Roughriders de la Saskatchewan.

L’équipe a vu trois de ses joueurs de l’édition 2019 se joindre à des rivaux. Le garde Evan Johnson, un ancien choix de première ronde, poursuivra sa carrière chez les Roughriders de la Saskatchewan tandis que le secondeur Kevin Brown évoluera dorénavant à Edmonton.

Quant à Mike Wakefield, il fera maintenant partie de la ligne défensive des Alouettes. La formation montréalaise a ajouté quelques gros noms via le marché des joueurs autonomes, mettant sous contrat le secondeur Chris Ackie, le demi défensif Patrick Levels, l’ailier Nick Usher et le plaqueur Almondo Sewell.

Le bloqueur franco-ontarien Jason Lauzon-Séguin, lui, n’a pas encore trouvé preneur. Le Rouge et Noir a décidé de se séparer de son ancien choix de première ronde. L’équipe n’alignera que trois partants canadiens au sein de sa ligne offensive en 2021.