Nick Arbuckle sera de passage dans la capitale la semaine prochaine. Les dirigeants du Rouge et Noir tenteront de le convaincre de passer la prochaine saison à Ottawa.

Le Rouge et Noir passe en mode séduction

Appelez ça La Grande Séduction, version Rouge et Noir.

Au lieu de tenter de recruter un médecin comme le village fictif de Sainte-Marie-la-Mauderne, l’équipe de football aura quelques jours pour épater le nouveau quart-arrière numéro un qu’elle souhaite mettre sous contrat d’ici le 11 février. Non, Marcel Desjardins ne cachera pas de l’argent ici et là dans la Place TD comme dans le long métrage québécois.

Le directeur général du Rouge et Noir a confirmé mardi que Nick Arbuckle, acquis des Stampeders de Calgary au début du mois dans une transaction, visitera Ottawa la semaine prochaine. La conjointe du joueur âgé de 26 ans l’accompagnera dans ses déplacements.

« Coach LaPolice et moi, nous allons lui faire visiter nos installations. Nous allons aussi lui offrir un aperçu de comment nous fonctionnons ici comme organisation, a raconté Desjardins.

«Nous allons aussi l’amener à un ou deux restaurants.»

Les Arbuckle, natifs de la Californie, pourraient aller épier un quartier ou deux recommandés par d’anciens joueurs du Rouge et Noir.

Reste à savoir s’il sera question de contrat lors de cette visite.

Ottawa a encore quatre semaines pour conclure un pacte avec Arbuckle avant qu’il puisse devenir joueur autonome. Si l’Américain de 6’1’’ et 213 livres décide de tester le marché, il y aura de l’intérêt en provenance de Toronto.

Les Argonauts ont aussi besoin d’un nouveau quart numéro un.

Arbuckle a brillé en relève au joueur étoile Bo Levi Mitchell la saison dernière à Calgary. Il a participé aux 18 parties, obtenant sept départs. Ses statistiques ? Cent soixante-quatorze passes complétées sur 238 pour 2103 verges. Onze touchés, seulement cinq interceptions.

Howell sous contrat

En attendant sa visite à Ottawa, le Rouge et Noir poursuit ses négociations avec des joueurs qui étaient membres de l’édition 2019.

La direction a annoncé mardi avoir prolongé d’une saison le contrat de Justin Howell, qui a brillé sur les unités spéciales en plus de dépanner au sein de la tertiaire depuis son arrivée dans la LCF en 2018.

«C’est un joueur canadien polyvalent qui peut évoluer autant comme maraudeur, que demi de coin ou même, si nécessaire, en tant que secondeur. En plus, il est jeune. Donc, il devrait continuer à s’améliorer», a expliqué Desjardins.

Trente-et-un membres de l’organisation peuvent devenir autonomes le mois prochain.

Dans le lot, on retrouve le demi de coin Sherrod Baltimore, le demi défensif Anthony Cioffi, les secondeurs Kevin Brown et Avery Williams de même que les botteurs Lewis Ward et Richie Leone. L’avenir des vétérans Mossis Madu, Chris Randle et Nicolas Boulay est très incertain. Desjardins n’a pas voulu discuter de cas particuliers. Il a simplement dit avoir soumis des propositions à certains agents en début de semaine.

«J’attends des réponses. Plusieurs agents voyagent en ce moment en raison des différents matches de Bowl aux États-Unis. Sinon, j’attends que les coaches visionnent les bandes vidéo de joueurs avant de formuler ou non des offres.»