Le Rouge et Noir complète sa saison régulière avec une victoire face aux Argonauts à la Place TD.

Le Rouge et Noir gagne et fête

Ça s’annonçait comme un match sans saveur à la Place TD entre une équipe déjà assurée du premier rang de la division Est et une formation éliminée. Ce fut tout le contraire.

Le Rouge et Noir, qui avait laissé de côté plusieurs gros noms, a terminé la saison régulière en signant une troisième victoire de suite pour la première fois en 2018. Son alignement B a battu les champions en titre de la coupe Grey, les Argonauts de Toronto, par la marque de 24-9, vendredi soir, devant une foule de 22 185 amateurs qui ont bravé la pluie et le froid.

Les nombreux réservistes du Rouge et Noir appelés en relève, dont le quart-arrière Dominique Davis et les receveurs Dominique Rhymes, Seth Coate et Noel Thomas, se sont amusés. Ajoutez à cette liste le nom du vétéran Jon Gott, qui a offert une des célébrations les plus mémorables des cinq premières années de la franchise.

Le barbu a fêté le touché de son coéquipier Mossis Madu au troisième quart en allant chercher une bière des mains de sa conjointe qui se trouvait sur la terrasse près de la zone des buts. Il a vidé la canette pour ensuite l’écraser contre son casque.

Un clin d’œil au lutteur Stone Cold Steve Austin qui célébrait ses victoires de la sorte durant sa carrière dans la WWE.

« Ça faisait un bout de temps que j’y pensais. Nous avions tellement de plaisir sur le terrain. Je me suis dit pourquoi pas. Je crois que tout le monde dans la foule a aimé », a soutenu Gott, dont la vidéo du geste est devenue rapidement virale sur les médias sociaux.

Reste à voir ce que les dirigeants de la Ligue canadienne de football (LCF) en penseront.

Les coéquipiers de Gott ont adoré. « J’aurais aimé être plus près de lui et partager cette bière-là », a lancé Madu, qui était déjà en route vers les lignes de côté quand la célébration est survenue.

Et l’entraîneur-chef Rick Campbell dans tout ça ?

« Je vais me tenir loin de ça... Je ne sais pas trop quoi en penser », a-t-il soutenu du geste en question.

Ce que le coach a aimé ?

La performance de ses deux quarts réservistes, dont Davis qui obtenait un premier départ en tant que quart-arrière depuis l’automne 2015. Il a été impressionnant, complétant 16 de 23 passes pour 220 verges durant la première demie.

Davis a notamment lancé un ballon sur 23 verges qui a été capté pour un touché par le receveur québécois Julian Feoli-Gudino.

Sans Harris et Sinopoli

Campbell avait pris la décision de laisser de côté les Trevor Harris, Brad Sinopoli, Greg Ellingson, Diontae Spencer, William Powell, SirVincent Rogers et Kyries Hebert pour ce match sans signification. Ottawa (11-7) était déjà assuré du premier rang de sa division. Il voulait reposer ses joueurs d’impact en vue de la finale de l’Est qui aura lieu le 18 novembre à Ottawa contre les Tiger-Cats de Hamilton ou les Lions de la Colombie-Britannique.

Murray encore

La défensive, elle, a poursuivi son excellent travail. Elle n’a pas alloué de touché à l’adversaire lors des 10 derniers quarts de jeu.

Rico Murray a réussi sa cinquième interception de la saison tandis que Corey Tindal et Avery Williams ont récupéré deux ballons échappés par les Argos.

« En 2016 quand nous avons gagné la coupe Grey, notre défensive était sur une lancée similaire en fin de saison. L’équipe avait collé quelques victoires de suite en se pointant en éliminatoires... C’est le scénario idéal », a souligné Mossis Madu qui a porté le ballon 14 fois pour 78 verges.

« C’est bien tout ça, mais ça ne veut plus rien dire quand le premier match éliminatoire commencera », a rappelé Rick Campbell.

Ce dernier accordera quatre jours de repos aux siens avant de renouer avec l’entraînement mercredi prochain à la Place TD.

+

EN BREF

Anthony Gosselin

Anthony Gosselin s’attendait à mieux

La deuxième saison d’Anthony Gosselin dans la LCF ne s’est pas déroulée comme prévu. « Ç’a été difficile », avoue le centre-arrière québécois du Rouge et Noir.

L’ancien choix de deuxième ronde a disputé seulement son sixième match en 2018, vendredi, contre les Argonauts. Il a notamment marqué sur une transformation de deux points en première demie.

L’an passé en tant que recrue, il avait enfilé l’uniforme pour huit parties régulières. À cela s’était ajoutée la demi-finale de l’Est contre la Saskatchewan.

Gosselin aurait joué plus souvent à sa saison recrue n’eût été une commotion cérébrale.

« J’ai fait beaucoup d’efforts durant l’hiver pour être meilleur, plus vite et moins pesant », souligne-t-il.

Mais les entraîneurs ont préféré le jeune vétéran Jean-Christophe Beaulieu, obtenu des Alouettes, afin de pourvoir le poste vacant de centre-arrière partant. Gosselin a aussi perdu sa place régulière au sein des unités spéciales.

« J’ai trouvé ça dur parce que je sais que je suis meilleur que l’an passé. Mais en même temps, l’équipe est meilleure aussi que l’an dernier. Tout ce que tu peux faire dans pareille situation, c’est de continuer à t’entraîner jour après jour, faire de ton mieux et espérer qu’on te remarque », affirme Gosselin.

***

Ryan Lindley

Du Rouge et Noir aux Browns de Cleveland

Ses anciens coéquipiers à Ottawa se réjouissaient pour lui. Ses anciens coachs aussi. Ryan Lindley, qui a été quart-arrière substitut du Rouge et Noir en 2017, s’est déniché un emploi dans la NFL. Il est le nouvel instructeur des porteurs de ballon des Browns de Cleveland depuis trois jours.

L’homme de 29 ans avait décidé d’accrocher ses épaulettes après sa seule saison dans la capitale, devenant entraîneur à San Diego State.

« Ça ne me surprend pas cette nouvelle. Ryan, c’est un sapré bon gars. C’est aussi un type très intelligent qui était apprécié des autres joueurs dans le vestiaire », a soutenu l’entraîneur-chef Rick Campbell.

Ce dernier a ensuite blagué. « Peut-être que Ryan va amener cette mentalité de la French Mafia chez les Browns », a-t-il dit, sourire en coin, du joueur francophile.

Campbell a ajouté que le Rouge et Noir pourra maintenant ajouter un autre argument de taille quand viendra le temps de vendre Ottawa à des joueurs américains.

« Quand tu joues ici, tu peux éventuellement te retrouver dans la NFL non seulement comme joueur mais entraîneur ou même dépisteur », a-t-il affirmé.

Un autre ancien quart substitut du Rouge et Noir, Joey Elliott, est maintenant dépisteur chez les Colts d’Indianapolis.

>> Sommaire du match