Mickael Côté a eu la chance de se mettre en valeur pendant l’entraînement.

Le Rouge et Noir fait appel à ses réservistes

L’instant d’une séance d’entraînement, le secondeur recrue Mickael Côté s’est retrouvé au sein de la première unité de la défensive du Rouge et Noir, mardi, à la Place TD.

Il n’était pas le seul réserviste à être muté en partant. Zed Brown et Randall Evans ont aussi obtenu des répétitions au sein de la tertiaire.

À l’attaque, un scénario similaire s’est répété.

Julian Feoli-Gudino, qui a été limité aux unités spéciales, s’est entraîné avec la première unité à l’attaque, étant la cible de passes de Trevor Harris. Il remplaçait Dominique Rhymes, limité à une réception et 12 verges dans le revers contre Montréal.

« Il ne faut pas s’emballer avec tout ça », a prévenu l’entraîneur-chef Rick Campbell au sujet des nombreux changements.

« C’est le temps de la saison où les joueurs commencent à traîner des bobos. Il faut gérer tout ça de façon intelligente », a-t-il ajouté.

Les partants Kevin Brown, A.C. Leonard, Brad Sinopoli et Alex Mateas avaient notamment obtenu congé, se contentant surtout d’un rôle de spectateur.

Parlant de Sinopoli, on l’a quand même vu s’amuser à s’improviser en spécialiste des retours de botté à un certain moment.

« Il a déjà rempli ce rôle auparavant », a rappelé Campbell avant de ramener les journalistes à l’ordre.

« Vous tirez des conclusions trop vites », a-t-il lancé.

« Nous ne tentons pas de vous en passer une petite vite », a-t-il ajouté à un autre moment durant son point de presse au sujet des divers changements.

Le coach s’attend à ce que les Brown, Leonard, Sinopoli et Mateas soient du voyage à Vancouver, qu’ils affrontent les Lions de la Colombie-Britannique vendredi soir.

« Vous aurez une bonne indication à l’entraînement de mercredi de ce que nous comptons faire en vue du prochain match », a soutenu Rick Campbell.

Côté, lui, était heureux d’avoir pu obtenir ses premières répétitions en défensive. Il a passé la saison complète au sein des unités spéciales.

« Je savais qu’il y avait des blessés. Mais j’étais un peu surpris et un peu stressé », a soutenu le choix de quatrième ronde du Rouge et Noir au dernier repêchage.

Mickael Côté se montre réaliste. Il ne s’attend pas à être lancé dans la mêlée en défensive contre les Lions.

« Ce n’est pas le plan. Mais je sais que l’équipe veut être prête à tout en raison des blessures. Tu espères le meilleur et tu te prépares pour le pire. »

Le numéro 39 a eu droit à un accueil mémorable à ses débuts au sein de la première unité en défensive.

« J’ai eu une petite altercation avec Jon Gott. J’aime ça », a lancé Côté au sujet de son accrochage avec le vétéran de 10 saisons dans la Ligue canadienne de football (LCF).

Quant à Feoli-Gudino, il refusait de s’emballer. Il attend depuis le début de la saison pour obtenir son tour régulier à l’attaque.

L’an dernier, l’ancien joueur du Rouge et Or de l’université Laval était un receveur partant chez les Blue Bombers de Winnipeg. Il avait capté 45 passes pour 462 verges et trois touchés.

Cette saison, Feoli-Gudino a seulement deux réceptions pour 30 verges.

« Quand on me demandera d’embarquer sur le jeu, je serai prêt. Si ça arrive vendredi, je serai content », a-t-il soutenu lorsque croisé dans le vestiaire du Rouge et Noir.

Ses coéquipiers et lui s’entraîneront une dernière fois mercredi avant de prendre la direction de la Colombie-Britannique, le lendemain matin.

+

UNE INTERCEPTION QUI FAIT SOURIRE PRUNEAU

Antoine Pruneau a bien fait rire ses coéquipiers. Particulièrement l’imposant SirVincent Rogers qu’il a imité durant l’entraînement.

Le maraudeur du Rouge et Noir s’est confectionné une longue queue de cheval comme celle que porte le bloqueur étoile de 6’4’’ et 319 livres durant les parties depuis quatre ans.

Rogers l’a trouvée bien drôle. Pruneau, lui, disait se sentir plus rapide sur le terrain !

Le joueur québécois était de bonne humeur. Il a mis fin à une disette vendredi dans le revers de 21-11 contre les Alouettes. Il a réussi sa première interception de la saison.

« Ça faisait du bien d’en réussir enfin une », a avoué Pruneau.

Ce dernier a frustré le quart Antonio Pipkin au en fin de première demie. Mais le Rouge et Noir a été incapable de profiter du jeu pour inscrire des points au tableau indicateur.

« Je veux créer des revirements pour notre équipe. Les occasions ne se sont pas souvent présentées cette saison », a souligné Pruneau, qui avait réussi quatre interceptions en 2017.

En revanche, ce dernier a réalisé 42 plaqués en 10 parties jusqu’ici. Si la tendance se maintient, il dépassera sa marque personnelle de 68 réalisée lors de sa saison recrue, il y a quatre ans.

En plus de Pruneau, les demis de coin Jonathan Rose et Corey Tindal ont aussi réussi à intercepter Pipkin dans le dernier match.

Le rendement de la défensive a été le point encourageant dans ce revers. L’unité dirigée par Noel Thorpe a obtenu quatre autres sacs.

« Nous avons réussi de gros jeux. Il y a des joueurs talentueux dans cette défensive », a reconnu Pruneau.

« Mais quand tu regardes la bande vidéo de cette partie, tu remarques aussi que nous avons manqué un peu de concentration sur deux ou trois jeux qui ont mené à des touchés des Alouettes. Oui, nous faisons de belles choses, mais il reste encore du travail à faire. »