Après avoir accordé plus de 40 points à leur adversaire lors du dernier match dans une victoire contre les Roughriders de la Saskatchewan il y a une dizaine de jours, les joueurs du Rouge et Noir se sont entraînés torse nu mardi. Le vétéran plaqueur du Rouge et Noir, Michael Klassen, a souligné qu’il est important que les joueurs aient du plaisir et que c’est « bon pour la camaraderie ».

Le Rouge et Noir en bedaine

Des plus musclés de la tertiaire aux bedaines de la ligne défensive. Tous les joueurs de la défensive du Rouge et Noir ont décidé de se pointer sur le terrain de la Place TD en torse nu, mardi matin, pour la séance d’entraînement.

Visiblement, ils n’ont rien perdu de leur enthousiasme, même si leur unité a accordé 41 points à l’adversaire lors du dernier match à la Place TD. Même le coordonnateur Noel Thorpe et l’entraîneur des secondeurs, Mark Nelson, les ont imités à un certain moment.

Tout ça sous le regard amusé de l’instructeur-chef Rick Campbell. « Ça faisait peur. Ça sera mon seul commentaire », a-t-il lancé, sourire en coin.

« C’est important d’avoir du plaisir », a ajouté le vétéran plaqueur Mike Klassen, qui ne passait pas inaperçu du haut de ses 6’5’’ et 275 livres.

« C’est toujours plus facile de faire ce genre de trucs quand tu gagnes. Puis c’est bon pour la camaraderie », a-t-il avoué.

Le Rouge et Noir montre une fiche de 2-0 en ce début de saison dans la LCF.

Deux victoires obtenues contre deux clubs redoutables de la division Ouest.

Il y a eu ce gain de 32-28 à Calgary puis la victoire de 44-41 contre la Saskatchewan, il y a une dizaine de jours.

« Ça montre le genre d’équipe que nous sommes. Nous pouvons nous amuser tout en travaillant fort. Et quand il le faut, nous devenons sérieux », a souligné le capitaine de la défensive Antoine Pruneau.

Ses coéquipiers et lui voulaient faire rire Thorpe, dont une des règles est de ne jamais s’entraîner en torse nu.

Sur un ton plus sérieux, Pruneau a reconnu que ce n’est jamais plaisant d’accorder plus de 40 points.

« Mais je ne suis pas inquiet. Il va y avoir des matches comme ça dans une saison. Mais nous allons apporter des ajustements », a-t-il dit.

« Ça va être intéressant de voir comment ça va se passer lors de notre prochaine partie. »

Parlons de cette prochaine joute. Les Blue Bombers de Winnipeg seront les visiteurs ce vendredi soir.

Ils misaient sur la deuxième meilleure attaque de la LCF en 2018. Et rien ne laisse présager qu’ils seront moins menaçants cet été.

« Il nous suffit de mieux exécuter nos jeux et limiter les gros jeux de l’adversaire, a noté Klassen. Lors du dernier match, nous avons raté quelques-unes de nos assignations. »

Les Roughriders ont notamment marqué des touchés sur des jeux de 19 et 44 verges.

Malgré tout, le Rouge et Noir veut continuer à demeurer agressif en défensive.

« Il faut jouer de façon intelligente sans être toutefois conservateur. Mais c’est sûr que nous ne pouvons pas donner de longs gains », a ajouté Rick Campbell.

Les longs jeux, c’est justement la spécialité des Bombers. Ils ont marqué deux touchés sur des passes de 44 et 57 verges, la semaine dernière, contre Edmonton.

C’est sans compter une course de 35 verges de Nic Demski qui a mis la table à d’autres points de son équipe.

Le Rouge et Noir et les Bombers s’affronteront deux fois en juillet. La seconde partie aura lieu à Winnipeg le 19 juillet.